Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Mother Power ou l’art de ne plus jamais être débordée

11.10.2018

Lisa Druxman, prof de fitness devenue entrepreneure à succès aux Etats-Unis, vient de publier « Mother power » (Ed De Boeck Supérieur). Un ouvrage truffé de conseils et d’exercices pour être une mère plus forte. Le secret d’une vie de famille épanouie ?

Marie, 33 ans, est infirmière libérale. Maman de deux enfants en bas âge, elle ne se ménage pas pour être disponible pour ses patients et assurer à la maison. Entre les courses, la préparation des repas, le linge, les devoirs d’école, les activités extra-scolaires, les rendez-vous médicaux, les sorties en famille ou bien encore les réunions professionnelles, Marie n’a pas de temps pour elle. Sa pause déjeuner ? Elle se résumera à une salade ou un sandwich avalé devant l’ordinateur. Son activité sportive ? Impossible cette année car son aîné a foot à la même heure que son cours de fitness. Le soir, l’envie de veiller, de regarder un film avec son mari l’emporte au détriment d’un sommeil qui serait pourtant bienvenu. Une vie à 100 à l’heure, semblable à celle de beaucoup de mères souvent débordées ! Pourtant, ces femmes veulent toutes que leurs enfants mangent mieux qu’elles, prennent plus soin d’eux, soient moins stressés qu’elles. Lisa Druxman, entrepreneuse reconnue aux Etats-Unis est mère de deux enfants de 15 et 12 ans. Mariée depuis 20 ans, elle est la fondatrice de Fit4mom, un programme de fitness pré et postnatal. Son livre « Mother Power » vient d’être traduit et publié en français par les éditions De Boeck Supérieur. Son mot d’ordre : prendre soin de soi, ne plus être débordée pour montrer l’exemple à ses enfants. Mode d’emploi ? 

Penser à soi

En tant que mère, on culpabilise souvent à l’idée de prendre du temps pour soi et on fait passer les autres avant. Pourtant, c’est primordial. « Il s’agit de penser à soi : prendre suffisamment de temps pour soi pour pouvoir continuer à avancer, et avoir plus de force pour être mère… et plus encore », note ainsi l’auteure. Cela peut consister à prendre un bain, lire, se promener dans la nature, faire du sport, faire une sieste… « Plus vous allez ralentir, plus vous aurez de temps. Vous allez découvrir que vous ne cédez plus à la nourriture ou l’alcool pour tenir le coup. Que vous réagissez à une crise avec compassion, au lieu de faire une grimace », poursuit Lisa Druxman. Pour tenir cette bonne résolution, signez une promesse écrite envers vous-même et placez dans votre agenda ces moments de détente.

Transmettre ses valeurs

Pour savoir ce qui importe réellement pour soi, dans sa vie, il faut se poser les bonnes questions. De quoi serez-vous fière à la fin de votre vie ? Quel héritage, quelle image laisserez-vous à vos proches ? Il y a fort à parier que ce n’est pas le nombre de mails traités dans la journée, la buanderie bien rangée, ou bien encore votre nombre d’amis sur Facebook qui importera. « Le temps que nous avons auprès de nos enfants est incroyablement court, et notre chance d’influencer leur vie est éphémère, même si nous vivons longtemps en bonne santé. Notre héritage est la seule chose qui peut continuer d’affecter la vie de nos enfants (et des leurs, aussi) bien après notre disparition. Alors choisissons-le consciencieusement », préconise l’entrepreneure à succès. Prenez ainsi le temps d’identifier les valeurs ou points les plus importants à vos yeux et mettez-les en évidence à côté de votre bureau, sur votre frigo… Elles doivent guider vos décisions au travail comme avec votre famille.

Trouver sa raison d’être

Il est important de réaliser ses objectifs pour s’accomplir et apprendre à ses enfants à faire de même. Greg S. Reid, conférencier réputé aux Etats-Unis, dit ainsi qu’« un rêve mis par écrit et daté devient un objectif. Un objectif divisé en étapes devient un plan. Un plan suivi d’actions permet à vos rêves de devenir réalité ». Lisa Druxman prend ainsi l’exemple suivant « si être capable de soutenir financièrement vos enfants pendant leurs études supérieures est votre objectif, alors peut-être que la première étape sera de déterminer la somme nécessaire. La deuxième, d’estimer combien d’argent vous pouvez mettre de côté chaque mois. La troisième, d’étudier votre situation financière pour définir les ajustements à faire. » Adoptez la méthode Kaizen. Elle consiste à faire de petits changements pour améliorer les choses. Découpez votre objectif en mini taches de sorte à ce qu’elles vous paraissent insignifiantes. Un dossier de 60 pages à rendre ? Rédigez 10 mn par jour. Cela vous semblera plus accessible. Efforcez-vous de la même manière de soutenir vos enfants dans leurs rêves en les aidant à élaborer des plans pour transformer leurs visions en projets.

Avoir plus de temps

Avoir plus de temps pour moins courir, c’est le rêve de beaucoup de mères débordées. Pour cela, il faut choisir ses priorités. « Nous pouvons commander plein de trucs en ligne, et ne presque plus aller en magasin. Nous avons la restauration rapide. Des téléphones rapides. Des voitures rapides. Des vies rapides. Donc oui, on nous a donné plus de temps, mais le problème, c’est que nous remplissons toujours ces heures avec les mêmes choses, qui ne nourrissent pas notre esprit », remarque Lisa Druxman. Commencez donc par choisir comment utiliser votre temps : définissez les trois « trucs les plus importants » (TPI) pour vous. Les tâches à faire au quotidien rentrent-elles dedans ? Ajoutez les activités que vous aimeriez faire dans ces trois TPI. Puis, réduisez les tâches au maximum : avez-vous besoin d’accompagner les sorties scolaires, de tenir les stands de la kermesse ? Votre enfant a-t-il besoin de pratiquer trois activités extrascolaires ? Apprenez à dire « oui » et « non » plus consciemment pour faire des choix et équilibrer votre vie. « Ce n’est pas parce que vous pouvez que vous devez. (…). Demandez-vous : est-ce que dire oui va me rendre heureuse ? Est-ce que dire oui va m’aider à accomplir mes TPIs ? », questionne l’entrepreneure américaine. Et déléguez autant que possible les tâches. Un lave-vaisselle peut vous éviter cette corvée, les enfants peuvent préparer leur goûter avec des produits sains présélectionnés…Faites vos courses en ligne, lavez et coupez les légumes une fois par semaine, doublez les quantités cuisinées pour les congeler, covoiturez pour les activités des enfants, recourez à un assistant virtuel (malt.fr, my conciergerie…).
Une autre solution pour gagner du temps : se créer des contraintes de temps artificielles. Vous défiez ainsi la loi de Parkinson qui veut que plus on a de temps pour faire une tâche, plus on passe de temps dessus. Mettez un minuteur pour consulter vos mails et réseaux sociaux. Obligez-vous à étendre le linge plus vite, à remettre le dossier en avance… Enfin, ne comblez pas votre temps dégagé par une autre activité !

Mener sa famille

Pour diriger votre famille, définissez à quoi ressemble le succès dans celle-ci. Evitez de protéger vos enfants de l’échec, ce sont des occasions d’apprendre et de rebondir. Impliquez-les dans l’élaboration des objectifs et de l’emploi du temps familial. Lisa Druxman fait ainsi des conseils famille hebdomadaires au cours desquels « les enfants apprennent à organiser, résoudre des problèmes et écouter. Je prends des notes (dans le carnet familial, bien sûr) sur les problèmes rencontrés, et ce à quoi chacun s’engage. Ces archives sont bien utiles quand nous oublions les changements d’argent de poche ou de corvées, ou quand nous voulons nous rappeler d’un sujet discuté. Même si ça peut vous paraitre bien formel, c’est en fait un souvenir merveilleux qui retrace la vie de notre famille. »
Rappelez vous de ce que vous voulez léguer aux générations futures, de la manière dont vous voulez que vos enfants vivent leur vie d’adulte et enseignez-leur comment faire.
Enfin, soyez reconnaissante envers vous-même pour ce que vous accomplissez et célébrez vos réussites. « Ne cherchez plus à atteindre la perfection. Cherchez à devenir meilleure qu’hier. Ne vous contentez pas de traverser cette année, laissez-la vous faire grandir ! », lance Lisa Druxman. A vous de donner l’impulsion à cette nouvelle vie !

>Maman et freelance, la panacée ?

>10 applis pour faciliter la vie des mamans

>La fabuleuse histoire de Pauline de Montesson, fondatrice de BabySittor

Ils nous font confiance