Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Tendance early-morning : où faire son before-work ?

03.05.2016

Qu’on les appelle les morningophiles ou les lèves-tôt, où se rendent ceux qui se réveillent à l’aube pour pratiquer leur avant-boulot ? On fait le point sur ces endroits spécial before-work !

Se réveiller tôt… Cette routine matinale est presque devenue une dictature en l’espace de quelques mois en France, ou tout du moins un phénomène très branché. Parce que ça fait toujours mieux d’arriver dans les premiers dans l’open-space, que ça dope le mental ou que ça donne la sensation d’adopter un mode de vie sain, le before-work vient détrôner l’incontournable after-work !

C’est le fantasme de beaucoup de couches-tard : réussir à se lever le matin sans devoir se sortir de force du lit. Adieu la grasse-matinée. Place au #earlybird !

Alors, chacun y va de son petit conseil pour stimuler son voisin, en lui disant de prendre le dessus et de garder le contrôle pour se surpasser, afin d’insuffler une dynamique nouvelle dans sa vie professionnelle. Mais rien ne vaut un rendez-vous bien organisé pour se bouger de sous la couette ! Car ces personnes motivées dès 6h du mat’ ont pour elles des plannings, souvent sportifs et toujours très cadrés, spécialement prévus pour pratiquer ces early-mornings. Cet état d’esprit de l’avant-boulot est fédéré par bon nombre d’organisations çà et là, presque comme des sectes du bon vivre au XXIe siècle. Et l’on voit bourgeonner dans toute l’Europe des endroits et des rencontres pour ceux qui se lèvent tôt, particulièrement en France.

  • En guise d’initiation : les gourous du before-work

L’histoire a commencé avec des coachs de vie américains : Hal Elrod, auteur du best-seller Miracle Morning – écoulé à 80 000 exemplaires aux USA, paru en français aux éditions First en mars 2016 – qui préconise un réveil aux aurores en cinq étapes, et Jeff Sanders, qui anime le podcast The 5AM Miracle (Le miracle de cinq heures du matin), téléchargé plus d’1 million ½ de fois !

Est né également Mymorningroutine.com en 2012, un magazine américain en ligne cofondé par Benjamin Spall et  Michael Xander, dans lequel Olimpia Zagnoli déclare en ouverture : « I don’t really have a routine, I basically just try to get out of bed ».

Et depuis, le phénomène bat son plein, aux USA et ailleurs. Tous les mois, 100 000 personnes participent ainsi aux Creative Mornings, des conférences matinales mensuelles pour créatifs tous azimuts. Siégées depuis  Brooklyn, elles sont organisées dans 125 villes à travers le monde. La première édition française de Creative Mornings à thème et gratuite a eu lieu à l’Hôtel de Ville de Paris en 2012. Le point de départ en France de bien d’autres early-mornings…

creative-mornings

  • Les organisations privées de before-work 

* She is Morning

On vous en parlait en 2015 dans les bienfaits de se lever tôt : She is Morning, « les mornings inspirants ». Cette association fondée par la toulousaine Charlotte Pignal organise des fêtes d’avant-boulot entre 6 h 30 et 9 h 30. Dans ces parties un peu spéciales, réservées aux femmes, on enchaîne yoga matinal et ateliers antistress pour se booster ou se relaxer, en avalant muesli et yaourt de brebis, sur fond de live musical apaisant ou stimulant. Après Montpellier, Toulouse, Biarritz, Aix-en-Provence, d’autres ont suivi comme Paris en février 2016. La dernière en date était à Lyon fin avril. Fin 2016, onze villes auront leur before work féminin, quatre fois par an.

she-is-morning

* Wakatepe

Dans la capitale française, on se réveille aussi autrement, en se levant pour les fêtes de la tribu Wakatepe. Une organisation matinale de plus de 1300 personnes sur Facebook qui propose de prolonger les rêves nocturnes. Pour y parvenir, la communauté de morning people met à disposition dès 6h30 un Healthy Breakfast dont le tempo musical est donné par Dj sets et percussions, tout en donnant des cours de yoga. Ostéopathes et créateurs viennent ponctuer les rendez-vous, pour environ 25 €, comme l’event « Wake up, Breakfast & Clubbing » du 3 juin 2016.

wakatepe

* Good Morning Rennes

En octobre 2015, l’Ille-et-Vilaine s’est fait entendre à son tour. Anne-Claire Loaëc a lancé les Good Morning Rennes avec une team de trentenaires. Le mot d’ordre : venir un matin à 7h, déguisé. Une routine fun pour une retombée en enfance vitaminée. Ce qui explique pourquoi les 300  places à 5 € ont vite séduit les jeunes actifs. Pour la 2e session de juin 2016, les participants sont invités à prendre… leur maillot de bain !


* Brutally Early Club

Pour faire partie du très fermé club londonien Brutally Early créé en 2006, il faut bien évidemment jouer le jeu de lever tôt, puisque le rendez-vous est donné à 6h30 tapantes, dans un lieu mystère. De la City à SoHo, on adopte la position du lotus pour une fête 100% détox, riche en rencontres professionnelles. Un concept qui s’est étendu à New York, Berlin et Paris avec l’événement coworking « Superbeleville » lancé il y a quelques mois, gratuit et ouvert à tous.

* Morning Gloryville

Les «  Morning Gloryville » londoniens sont nés en 2013 et comptent aujourd’hui plus de 30 500 adeptes sur la page Facebook dédiée. Créé au départ dans le quartier branché de Shoreditch, le mouvement a conquis le globe à une vitesse folle, faisant des petits en Australie, en Europe, aux USA, au Canada ou encore en Asie. Comme si une prise de conscience de masse était en marche. A l’image de la fièvre du samedi soir, la foule s’entasse, sauf que là, on se rebooste à coups de jus de fruit vitaminés fruits rouges ou kiwi garantis bios, comme les pâtisseries ! Massages offerts, cours de yoga et essais de hula-hoop sont aussi de la partie.

morning-gloryville

* DayBreaker

« Wake up and Dance » ! DayBreaker, c’est une rave, mais à la lever du soleil ! Le concept à la communauté très fournie de presque 38 000 adeptes, a lui aussi été fondé aussi en 2013, la même année que le lanceur londonnien Morning Gloryville. Sur le même principe, le concept s’étend à toute la planète, réveillant New York, LA, San Francisco, Toronto, Boston, Sao Paulo, Denver, Dubai, Montréal, Miami, Shangai, Bruxelles, Tel Aviv, Hong, Kong, Londres ou encore Sydney ! La première dans l’hexagone a eu lieu en janvier dernier. Entre 6 et 7, c’est échauffement de yoga avant de s’enflammer sur le dancefloor avec un line-up d’artistes jusqu’à 9h, tout en sirotant des jus et cafés offerts, avant de commencer sa journée de boulot.

DayBreaker

* Le “BEFORE WORK” des Entrepreneurs

Une chef d’entreprise et coach d’entrepreneurs convie depuis début 2016, environ tous les 15 jours, des créateurs d’entreprise à une rencontre très matinale en semaine dans une brasserie de Paris, pour 10 €.  A la clé du “BEFORE WORK” des Entrepreneurs, la rencontre d’une vingtaine de personnes avec des projets nouveaux, pour booster son évolution professionnelle et développer son réseau dès le petit-dej’ !

  • Les actions des restaurateurs

Les restaurateurs, crêperies et supermarchés se positionnent sur les before-works, comprenant très vite qu’il y a un marché à prendre. L’an passé par exemple, Auchan Vélizy (78) organisait son premier before-work dès 6h30 dans un centre sportif.

* Pancake Sisters

Situé dans le Xe arrondissement de Paris, Pancake Sisters a déjà organisé plusieurs Wake Up Parties. L’event de mai 2016 a proposé un programme serré : entre 7h30 et 9h30, DJ SET éléctro-Pop du collectif GROOVE-AIRLINE, pancakes tous chauds, boissons chaudes et eau aromatisée maison. Le tout pour 9 € !

panecake

  • Les salles ouvertes aux aurores

* La majorité des salles parisiennes du CMG Sports Club ouvrent dès 7h du matin pour donner des cours collectifs aux plus matinaux. C’est aussi le cas chez Montana Fitness Club qui ouvre ses portes dès 6h du matin, voire 5h pour la salle du quartier République.

* Bien des piscines, dans la capitale comme en province, ouvrent à 7h (souvent pour fermer à 8h30 avant de rouvrir plus tard). Histoire de faire ses premiers mouvements dans le grand bain, pour être rodé pour tout le reste de la journée !

* Les facultés s’emparent alors du mouvement, comment la Sorbonne et ses « Matins toniques » proposés en marge du cursus universitaire.

Tous ces sportifs de la première heure profitent de l’espace et de la place qu’offrent encore ces horaires décalés. Jusqu’à ce que le plus grand nombre n’adopte ce mode de vie !

  • En bonus : les applis pour adopter la morning-attitude

Malgré tous ces petits programmes matinaux bien tentants, il se peut que l’appel du lit soit plus fort. Un petit coup de pouce n’est parfois pas de refus pour prendre le chemin des morningophiles et choper leurs astuces wake-up early !

BetterMe

Le système qui envoie une notification à vos amis Facebook si vous appuyez sur le bouton “snooze” et ratez votre réveil… L’échec du lever de la Reine ne passe pas inaperçu ! Avec ce petit coup de pression social de BetterMe, plus question de traîner au lit !

How To Wakeup Early Morning

Pour ceux pour qui se réveiller si tôt est trop difficile, voici une appli dont tout est dit dans le titre : How To Wakeup Early Morning. De quoi glaner quelques instructions très utiles pour combattre l’envie irrésistible de rester au lit !

Sinon, lisez ce dossier pour passer aux solutions pour dormir 2.0.

@LeaCaroBorie

A lire aussi :

Ils nous font confiance