Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Un bureau harmonieux grâce au feng-shui

23.10.2018

Le cadre de travail influe sur la sensation de bien-être et les résultats professionnels. S’y sentir bien, concentrée et sereine est donc primordial. Carole Imbert, fondatrice du cabinet Harmonizen et experte du feng-shui, nous livre ses conseils pour un bureau harmonieux.

Au vu du nombre d’heures passées au bureau chaque jour, mieux vaut s’y sentir bien. L’apparence et l’aménagement du lieu y sont pour beaucoup. Un décorateur d’intérieur vous aidera à optimiser l’espace et l’embellir. Mais pour aller plus loin dans cette démarche, il est possible de recourir au feng-shui. « Le feng-shui, c’est l’équilibre entre les parties d’un tout. Autrement dit, c’est rechercher un équilibre dans la pièce en elle-même mais aussi entre la pièce et soi-même. Les deux sont en interaction », précise Carole Imbert, sophrologue et fondatrice d’Harmonizen, cabinet de conseil en feng-shui à La Rochelle et à Paris.

Un équilibre avec l’énergie extérieure

Le premier élément à regarder est l’environnement dans lequel se situe le bureau. S’il est en ville, avec une fenêtre donnant sur une rue très animée, il sera déjà traversé par une énergie intense (le yang). Il faudra contrebalancer celle-ci avec des éléments (formes, couleurs, matières) yin pour parvenir à une énergie équilibrée et harmonieuse. « On privilégie alors les formes arrondies comme les vagues, ou encore les tapis, la moquette, des rideaux, des teintes comme le bleu, le noir, le vert, un canapé moelleux, des éléments à l’horizontale. Ils ralentissent le mouvement et permettent d’équilibrer l’énergie provenant de l’extérieur », indique la spécialiste. A l’inverse, un bureau placé dans une petite ville, dans une impasse ou à la campagne et offrant une vue sur de la verdure,  par exemple, devra être dynamisé. Les éléments yang seront alors vos alliés. Mettez des décorations ou des meubles verticaux, anguleux, du béton ciré, du carrelage, des vitres, des armoires métalliques, des couleurs comme le rouge, le blanc… Dans une ville moyenne, le bureau sera un mix d’éléments yin et yang.

Un environnement sain

Avoir un bureau harmonieux passe aussi par une bonne qualité de l’air. La pièce doit être aérée régulièrement. Mieux vaut également éviter les substances et produits toxiques contenus dans certaines peintures, vernis, revêtements de sols… Le site www.qualite-air-interieur.fr vous aidera à les identifier et vous donnera de précieux conseils en la matière. Optez pour des plantes dépolluantes : cactus colonnaire, chlorophytum, ficus elastica decora, antharium… Et veillez à ce qu’elles soient bien entretenues.
Prenez également soin de votre vue en choisissant un bon éclairage dans la pièce. Pour cela, variez les sources lumineuses. « La lumière du plafond descend. On peut ajouter dans la pièce une lampe à poser pour éclairer et diriger l’énergie vers le haut. Au-dessus de la table de réunion, l’éclairage sera plus fort. Tandis qu’un lampe de bureau apportera de la douceur et un côté plus chaleureux », ajoute Carole Imbert.

Un cadre épuré

En feng-shui comme dans beaucoup d’autres domaines : « less is more ». « Il faut être dans une extrême simplicité. Plus c’est élaboré, moins c’est naturel. Il ne faut pas chercher à remplir le vide », préconise l’experte en feng-shui. Epurez donc au maximum votre bureau (un pot avec quelques crayons, un ordinateur…) et choisissez avec soin ce qui y est montré. Vous redonnerez ainsi de l’importance à vos objets décoratifs qui ne seront plus noyés dans la masse. Les dossiers seront rangés dans des armoires, caissons, ou meubles et non visibles. Ce minimalisme vous permettra également d’être moins distraite et fatiguée par le désordre ambiant et donc plus à même de traiter vos tâches. Une petite astuce très thérapeutique : un objet personnel chargé d’émotions positives, placé sous vos yeux, vous apportera réconfort, réassurance, centrage et confiance.
Quant au bureau, il doit avoir une taille raisonnable et proportionnée par rapport à celle de la pièce. « Un grand bureau permet d’être perçu comme une personne importante. Mais on doit pouvoir circuler autour facilement. On évitera les angles sur un petit bureau pour ne pas avoir l’impression d’être agressé. Un beau bureau, en bois véritable, permet d’allier le côté naturel et la force d’une matière vivante », conseille Carole Imbert.

Les cinq points clés

Pour déterminer l’orientation favorable de son bureau dans la pièce, le feng-shui se base sur le chiffre Kua, déterminé en fonction de sa date de naissance. Dans tous les cas, « ne vous asseyez pas à votre bureau en étant dos à la porte ; et évitez d’être dans l’axe fenêtre-porte. Vous seriez englouti dans le flux d’énergie qui traverse la pièce par ces deux ouvertures », prévient la spécialiste. Adossez-vous à un mur (c’est l’image de la carapace de la tortue, l’un des cinq animaux mythiques importants dans le feng-shui) avec un beau dégagement devant vous. Placez en face un tableau inspirant, des objectifs, des projets (c’est l’image du phœnix). Sur votre gauche (par rapport à votre position assise), il est recommandé d’avoir un élément dragon, relativement haut, qui représente la chance, le soutien. Placez, par exemple, une grande armoire. Sur la droite, il faut symboliser le tigre, son esprit combattif, entrepreneur. Il faut donc un élément bas, à droite de son fauteuil de bureau comme un caisson, par exemple. Le cinquième et dernier animal est le serpent, intuitif, que l’on représente.

Des résultats appréciables

Ces résultats sont-ils réellement palpables ? Pour le savoir, commencez par bouger votre bureau par exemple et attendez 21 jours, soit un cycle cellulaire, pour ressentir une éventuelle amélioration, un gain de créativité ou d’efficacité. Selon Carole Imbert, ces changements auront un impact variable en fonction des personnes. « Nous sommes comme les éléments de la nature. Certains végétaux se développent bien malgré un sol difficile et d’autres, plus sensibles, végètent. Pour ces personnes plus perméables à leur environnement, en agissant dessus, elles peuvent être davantage en paix avec leur lieu de travail », conclut-elle. Quelques aménagements devraient suffire à vous faire une idée.

Vous aimerez aussi

>Des montagnes de zénitude : notre bestof

>J’ai testé le WUTAO, la danse de l’âme

>Libérez vos émotions avec le Chi Nei Tsang

Ils nous font confiance