Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

J’ai testé le WUTAO, la danse de l’âme

A la frontière entre le yoga, la danse, les arts martiaux chinois et la bioénergie, le WUTAO est plutôt surprenant au premier abord. Nous avons testé pour vous un cours d’initiation.

Dans le cadre du festival lyonnais « Tout L’Monde dehors », permettant de découvrir gratuitement des activités en plein air durant tout l’été, nous avons découvert le WUTAO, ou « écologie corporelle ». Intriguant. Pieds nus dans l’herbe, notre professeur nous explique qu’il s’agit de « réveiller l’âme de notre corps ». Le WUTAO a été créé dans les années 2000 par Pol Charoy et Imanou Risselard, fondateurs du centre Génération Tao. Lui est ancien champion du monde de Kung Fu Wushu, elle vient de l’univers de la danse et du théâtre.

Le WUTAO se pratique debout, assis ou couché. Pour cette initiation, nous avons testé la première option. Nous commençons par fermer les yeux et laisser notre bassin se relâcher. Petit à petit, notre corps se balance sans jamais s’arrêter, le geste s’amplifie, et l’onde remonte le long de la colonne vertébrale. La respiration et les mouvements des bras et des jambes viennent s’ajouter pour créer une ronde incessante. Tout le corps est sollicité et lorsque le rythme s’accélère, ces gestes en apparence simples deviennent éprouvants du fait de la mobilisation intense du souffle.

L’idée est que nous parvenions à ressentir le mouvement ondulatoire de notre colonne vertébrale qui se propage dans tout notre corps. Il s’agit également de vivre le geste, de le danser au rythme de notre propre musique dont la partition est jouée par notre souffle. Les mouvements sont amples et esthétiques et s’apparentent à une sorte de « calligraphie ». Avec l’expérience, chacun finit par créer son enchaînement, par suivre sa « voie » interne.

Les bienfaits : Le WUTAO tonifie les muscles tout en les étirant, ce qui permet de développer la souplesse articulaire. C’est aussi un très bon outil pour se relaxer. En insistant sur la respiration et le travail du corps en pleine conscience, on se sent apaisé mais aussi revigoré grâce à l’oxygénation de tous nos muscles. C’est un moment intime que l’on s’offre durant lequel toute notion de compétition est bannie. Un instant « suspendu », hors des contraintes.

Notre ressenti : Le WUTAO a pour objectif de nous faire voyager au cœur de nous-mêmes le temps d’une séance. Pari réussi. Les yeux fermés, ces mouvements ondulatoires nous projettent rapidement dans un autre monde. Connectés au sol, nous oublions les personnes qui nous entourent. L’idée est également de ressentir que « le mouvement est sentiment ». Sur ce point, il faut parvenir à lâcher prise et à oublier la technique du geste. Avec le WUTAO, on peut assez facilement se concentrer sur notre ressenti étant donné que les gestes sont relativement simples pour commencer. Quant au côté physique et relaxant ? On se sent vidé à la fin du cours car il n’y a aucun moment de répit.

Lors d’une première séance, cela peut sembler répétitif car on exécute peu de mouvements différents. Mais la démonstration du professeur en fin de séance nous démontre que le geste peut être considérablement accéléré et les mouvements être beaucoup plus variés. En fin de séance, peu habitués que nous sommes aux ondulations de la colonne, une sensation de mal de dos peut pointer le bout de son nez. Mais le professeur insiste, le WUTAO ne doit pas faire mal au dos et les mouvements doivent être dosés en fonction du physique de chacun. En clair, là encore, il s’agit d’apprendre à écouter son corps. Cela va dans le sens de l’idée d’écologie corporelle, dont le but est de nous sensibiliser à ne pas « surexploiter notre corps ».

Où le pratiquer : Paris, Lyon, Caen, Briançon, Voisins-le-Bretonneux, Chambéry, Aix-en-Provence, Aulnay-Sous-Bois, Tours, Toulon… Retrouvez toutes les infos pratiques sur le site.

Ils nous font confiance