Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Faire fructifier son réseau : les conseils de Sandra Le Grand

03.10.2019

Si le réseau s’avère essentiel lorsqu’on recherche un emploi ou des financements pour lancer son activité, il est important de ne pas attendre d’être dans le besoin pour le cultiver. Comment procéder et quels bénéfices en attendre ? Entrepreneure et conférencière, Sandra Le Grand * a partagé son expérience et ses précieux conseils au cours d’un atelier du Business O Féminin Club, « Le réseau, votre arme business ».

Réseauter, pour quoi faire ?

En nouant de nouvelles relations, vous pouvez espérer trouver de potentiels clients, partenaires, fournisseurs ou contacts utiles. Mais au-delà de cette dimension purement business, les avantages de ces échanges se révèlent souvent multiples en termes de « soft skills » : sources d’inspiration, d’enrichissement personnel, ils contribuent aussi à construire votre notoriété.

Cibler ses réseaux et miser sur la fidélité

Après avoir identifié toutes les communautés auxquelles vous avez appartenu, appartenez ou aimeriez appartenir, Sandra Le Grand recommande de « procéder par cercles », en commençant par celui des proches (famille, amis, collègues), notamment lorsqu’il s’agit de financer un projet. Activez dans un second temps les réseaux professionnels, d’anciens élèves et de loisirs (clubs de sport, associations diverses…), sans oublier les réseaux occasionnels (salons, conférences…). S’il est opportun d’assister à des événements ponctuels, sélectionner deux réseaux, dans lesquels vous vous investirez sérieusement, s’avère généralement plus payant que la démultiplication. « Vous y créerez des connexions utiles parce que répétitives », explique Sandra Le Grand.

Bien préparer les événements

Avant toute chose, oubliez vos complexes ! Rappelez-vous que, lors des événements de networking, tout le monde poursuit des objectifs similaires, et que beaucoup sont taraudés par les mêmes appréhensions que vous. Pour dompter ces dernières, il est primordial de se préparer. Au programme : penser à ses cartes de visite, soigner sa présentation, en travaillant sa voix et son regard, peaufiner son pitch pour le rendre impactant, glaner le plus d’informations possible sur les speakers, les invités, les thématiques abordées, afin de repérer ses cibles et d’anticiper des échanges. « Répétez encore et encore votre pitch, entraînez-vous. Trouvez quelque chose pour qu’on se souvienne de vous. Et rappelez-vous ce que disait Winston Churchill : “Mes meilleures improvisations sont celles que j’ai le plus préparées” », assène Sandra Le Grand. Une fois dans le vif du sujet, il vous faudra vous greffer à des groupes, engager la discussion, grâce à des « brise-glaces » imaginés en amont (mention spéciale au compliment), et dans une démarche de réciprocité (« proposez autant que vous prenez »), échanger des cartes de visite en privilégiant la pertinence sur la quantité, solliciter les organisateurs pour qu’ils jouent les entremetteurs…

RETROUVEZ TOUS NOS ATELIERS DÉVELOPPEMENT PERSONNEL SUR LE BUSINESS O FÉMININ CLUB, ÉVÉNEMENT UNIQUE À PARIS 6 JUSQU’AU 18 OCTOBRE >>>RESA ICI

Maximiser l’après

Vous avez récolté des cartes de visite, félicitations ! Encore faut-il les mettre à profit. Première étape : les classer et les annoter avec toutes les informations utiles. Ensuite, gardez contact avec les personnes rencontrées en vous manifestant dans les 48 heures suivant l’événement. Cela peut se traduire par l’envoi d’invitations sur LinkedIn, de mails de mise en relation, de messages de courtoisie, de propositions ciblées de retrouvailles autour d’un café. « La règle de base est simple : faire le premier pas, et ne pas hésiter à relancer plusieurs fois », affirme Sandra Le Grand. Les réseaux sociaux représentent également un puissant outil de networking. Vous avez donc tout intérêt à les investir activement, en tenant compte de la spécificité de chaque plate-forme. Réseauter s’apparente ainsi à un travail de longue haleine, dont on ne perçoit pas toujours immédiatement les retombées. Parce que le networking réclame du temps et – parfois – de l’argent, veillez à mesurer l’impact de votre action afin, si besoin, de réajuster votre feuille de route.

* Après onze années passées chez Coca-Cola, Sandra Le Grand a créé en 2000 Kalidea, leader des prestataires de services auprès des comités d’entreprise. Parallèlement à ses activités de conférencière, elle a également cofondé, en 2017, la plate-forme Yapuka, qui prépare les jeunes aux entretiens oraux en les mettant en relation avec des entraîneurs.

@manondampierre

> Les astuces de Muriel de Saint Sauveur pour perfectionner votre image et votre message
> Et vous, quel est votre Point G-énial ?

Ils nous font confiance