Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Osez prendre la parole

19.10.2017

Alors que les témoignages se multiplient avec le hashtag « #balancetonporc », retour sur les enjeux de la prise de parole des femmes dans l’espace public.

 

 

« Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau,
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. »

Avec ces premiers vers de la fable « Le Corbeau et le renard »,  Jean de la Fontaine nous rappellent ô combien les liens tissés entre parole et pouvoir sont légion.

Parce que le renard prend la parole, parce qu’il maitrise les rouages du langage à tenir, il arrive à ses fins. La rhétorique est son alliée. Elle a une portée stratégique qu’il est essentiel d’utiliser.  Avec Valérie Aubinaud, Clara de Sorbay et Sophie-Anne Rocca, j’ai co-écrit le livre Ecriture stratégique. Nous avons fait le pari de la portée de l’écriture. En prenant conscience de ces enjeux, on gagne en efficacité et en crédibilité. Maitriser l’écriture stratégique, c’est être sensible au grain des mots, à leur épaisseur tout comme à leur subtilité.

Déconstruire pour agir.

Déconstruire pour agir. C’est uniquement en s’inscrivant dans des sphères de pouvoir et d’influence que nous pourrons agir. Non les expertises, les cadres, les discours ne se conjuguent pas uniquement au masculin. Et pourtant, bien trop souvent la sémantique va du côté des cadres imposés par des hommes et acceptés tacitement par le grand public.

L’imaginaire renvoie à la force et à la guerre pour définir les décideurs de la sphère politique et économique. Quand on parle des femmes, on les caractérise avec des traits considérés comme masculins à l’image de l’ancienne dirigeante d’Areva, Anne Lauvergeon, surnommée « Atomic Anne ».

L’enjeu est celui de la prise de parole. Celui de s’imposer dans la scène médiatique et de poser un « Je ». Des initiatives sont prises qu’il faut saluer à l’image du mouvement en faveur de la mixité #JamaisSansElles. Outre la prise de parole des femmes, il y a un autre sujet d’attention. La répartition de la parole. Qui s’exprime en tant qu’expert ? De quelle manière ? Contraction de man et d’interrupting, «manterrupting » manifeste l’interruption de la parole des femmes par des hommes. De manière perfide, cette pratique s’installe l’air de rien.

« Les femmes parlent, mais encore faut-il que la société les entendent et que les pouvoirs publics leur répondent » explique Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes s’expriment au sujet du harcèlement lors de la séance de questions au gouvernement du 17 octobre. Engagée depuis des années sur ce sujet Marlène Schiappa porte ce combat dans les instances du pouvoir.

Refusons de nous taire et d’accepter tacitement l’ancrage actuel.  Et non ce ne sont pas uniquement des « Words, words, words » comme dans Hamlet. C’est un combat qui s’écrit au présent.

 Parlons.

Ils nous font confiance