Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Chiara Corazza: ses ambitions pour le Women’s Forum 2017

23.09.2017

Polyglotte, ouverte sur l’international depuis toujours, elle a présidé Paris Île-de-France Capitale économique de 2002 à 2017, Chiara Corazza inaugure dans quelques jours le Women’s Forum 2017 (5-6 octobre 2017) avec un tryptique: passer à l’action, porter la voix des femmes dans le monde entier et impliquer les entreprises mondiales à changer de “mindset”. Rencontre sur le vif !

En tant que nouvelle directrice générale du Women’s Forum depuis quelques mois comment abordez vous votre premier global summit?

Je l’aborde sous le signe de l’innovation dont Paris est la vitrine mondiale. Nous passons d’un endroit -Deauville- où l’on se rencontrait pour discuter, pour changer le monde entre nous à une vitrine internationale où il faut agir. En fait, nous passons d’une phase de « Think Tank » à une phase de « Do Tank ». Je suis une femme d’action, j’ai toujours voulu donner une empreinte d’efficacité, faire avancer les choses.

Deuxième changement, c’est mon origine, je ne suis pas française, je suis anglaise et italienne, j’ai passé toute ma vie à l’international, j’ai donc voulu que ce Women’s Forum soit encore plus international, il y aura plus de 70 % d’étrangers qui s’exprimeront avec des talents très connus dans leur pays mais qui ne le sont pas forcément en Europe.

J’ai enfin toujours évolué dans la sphère économique et ma volonté est donc de mieux associer les grands acteurs du monde économique mondial qui ont le pouvoir de changer les choses.

La thématique cette année est Daring to lead in a disrupted world, quel rôle doivent jouer les femmes dans ce mouvement de réinvention du modèle ?

C’est simple, on est en train de reconstruire le monde, sans les femmes on ne peut pas le faire. Il faut que nous apportions notre vision, notre pragmatisme, nos idées, notre valeur ajoutée. Avec cette révolution technologique qui accélère tout, il faut que les femmes aient leur place et que l’on prenne en compte leur façon de voir les choses. Nous ne sommes pas en opposition avec les hommes, il faut réfléchir ensemble au monde dans lequel nous voulons vivre.

Oui, d’ailleurs, vous vous démarquez cette année de l’aspect purement Gender, pourquoi cette volonté ? La technologie et l’intelligence artificielle n’a t’elle pas justement besoin d’être pensée aussi par des femmes?

C’est tout l’enjeu puisque nous sommes en train de construire avec les nouvelles technologies des clones de ce que nous étions. Or, on ne peut pas faire des clones que du monde masculin. Cela serait une erreur de ne pas prendre en compte ce que nous voulons dire et c’est la raison pour laquelle nous devons avoir une influence auprès de ceux qui comptent. Nous aurons au sein notamment des CEO champions des patrons mondiaux, nous devons leur faire comprendre que c’est eux qui peuvent impulser une nouvelle donne et mettre les femmes à la place qu’elles méritent que cela soit dans les conseils d’administration, dans les COMEX etc…

Il y aura cette année une dimension plus entrepreneuriale également ?

Oui, il y a aussi les start-ups avec une délégation de la Silicon valley, nous les emmenons à Station F, au NUMA…C’est aussi de la diplomatie économique, de l’Europe et de la France. Nous voulons montrer au monde que nous avons aussi des choses à dire en France et en Europe.

L’augmentation du nombre de femmes dans les start-ups fait aussi partie des engagements de ce Women’s Forum. Nous souhaitons changer les mentalités et inciter les jeunes talents féminins à rejoindre les métiers du digital et pour les convaincre, il faut des rôles models !

L’un des quatre pilliers de ce Women’s Forum est “shaping the future of work”, quel rôle les femmes peuvent-elles jouer dans ce changement de culture dans les entreprises notamment ?

Nous sommes dans un changement de paradigme et de modèles sociaux et je pense que ce qui est très important est que les femmes soient des rôles models et puissent dire qu’elles sont capables de gérer des équipes de 1000 personnes en rentrant à 3h de l’après midi le vendredi par exemple !

Il y a aussi cette dimension employeur-employé, ces liens hiérarchiques qui vont changer avec notamment des personnes de 20 ans qui ont des compétences technologiques que n’ont pas les quinquas… Les femmes peuvent contribuer à réinventer ces modèles d’entreprises. Elles peuvent être un accélérateur dans ces changements.

Le Women’s forum est cette année à Paris, qu’est ce qui a motivé ce choix ?

Cela ne pouvait être autrement, je me suis occupée pendant trente trois ans de l’attractivité de Paris et de l’île de France. Paris est une des plus belles marques au monde et si on veut vraiment être le haut parleur de ce que l’on veut faire passer comme grand message pour changer le monde cela ne peut se faire qu’à Paris.

Votre motto pour cette 13 ième édition ?

Il y a quelque chose qui est pour moi très important c’est de s’inspirer des « best practices ». Paul Valéry disait : « Enrichissons nous de nos différences ». Il faut toujours être à l’écoute de ce qui se fait ailleurs mais attention, s’inspirer ne veut pas dire transposer tel quel. Soyons « Open minded » car il faut être capable d’accueillir le monde mais aussi des idées différentes qui enrichissent la vie économique, politique et sociale.

 @veroniqueforge

Business O Feminin est partenaire media du Women’s Forum et nous serons présentes pour animer des sessions, venez nous rencontrer !

Ils nous font confiance