Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Travailler chez soi: quelle discipline adopter?

27.02.2018
Travailler chez soi : quelle discipline adopter?

Freelancing, auto-entrepreneuriat, télétravail : l’entreprise sort de ses murs. A l’heure de la mobilité, beaucoup investissent les espaces de coworking, les cafés ou bien, tout simplement, choisissent de travailler chez eux… ce qui ne va pas sans une certaine discipline.

  •  Halte aux pièges du quotidien

« Lorsque l’on travaille à domicile, on a forcément tendance à se dire : « j’ai oublié de sortir le linge, de faire la vaisselle. » Il s’agit là d’un piège absolu ! » Stéphanie Benlemselmi sait de quoi elle parle. Cette cheffe d’entreprise, par ailleurs auteure de Travailler chez soi : méthodes, conseils et outils d’organisation, a été dans cette situation pendant plus de six ans. Un choix qui implique de « ne pas se laisser envahir par le quotidien, alors que vos vies personnelles et professionnelles sont sous le même toit. » Indispensable pour ne pas perdre en efficacité et en business.

  • Un espace dédié au travail

D’expérience, Stéphanie Benlemselmi* recommande vivement l’aménagement, chez vous, d’un espace exclusivement réservé à vos activités professionnelles. « Psychologiquement, si vous disposez d’un endroit, fermé quand cela est possible, cela vous permet d’endosser facilement votre casquette d’indépendant. » A bannir absolument : le canapé, le lit… Autant de lieux qui ne vous conditionnent pas à travailler convenablement. « Quand on est chez soi, il convient de se faire un minimum violence et donc, dans la mesure du possible, de se créer un cadre de travail, » ajoute l’entrepreneure. Puis, un tel espace permet de délimiter plus facilement la frontière entre vos vies privées et professionnelles : « cela permet de vous dire : « je reste deux heures dans mon bureau avant de faire autre chose dans l’appartement. » Vous êtes beaucoup plus distraite lorsque vous travaillez au milieu de votre salon. »

  • Les to-do lists : éléments indispensables

Et pour vous aider à structurer vos journées, rien de mieux qu’une bonne vieille to-do list ! « A mes yeux, établir une liste de taches est absolument obligatoire. Je conseille de l’établir  le soir pour le lendemain, » commente Stéphanie Benlemselmi, évoquant même des to-do lists couvrant une semaine entière. « Avec cette méthode, vous avez le plaisir de checker ce que vous avez fait : cela permet de vous prouver que vous êtes efficace. »

  • Attention aux réseaux

Si les réseaux sociaux sont certes très utiles pour accroître votre visibilité et optimiser votre prospection de nouveaux clients, prenez garde cependant à ne pas y passer trop de temps. « Avec Facebook ou Twitter, le pro bascule très vite vers le perso. On flâne et on ne voit plus le temps passer, » assure Stéphanie Benlemselmi. Son credo pour éviter cet écueil : décider, en amont, de ne consacrer, dans sa journée, qu’un temps limité à ces plateformes. 

  • Savoir (parfois) tirer profit de la flexibilité

Bien sûr, s’il est important de s’imposer un cadre quand on travaille à domicile, la situation ne va pas sans certains avantages, au premier rang desquels la flexibilité. « Vous pouvez décider de faire quelque chose l’après-midi et, en retour, de travailler deux heures le soir. » Même si, insiste Stéphanie Benlemselmi, travailler à domicile n’est en rien synonyme de liberté absolue. « Une deadline reste une deadline, et lorsque vous avez un client, voire plusieurs, qui attendent, vous travaillez beaucoup, parfois plus qu’un salarié ! » 

  • Gérer le regard des autres

Et c’est bien là l’un des paradoxes de la vie professionnelle indépendante ou à domicile : vous travaillez énormément et s’ajoute, souvent, une certaine pression de l’entourage. « Nos proches attendent des résultats. Il y a cette idée qu’a priori, le travail à domicile n’est pas sérieux, alors que ça l’est ! », témoigne Stéphanie Benlemselmi. « Bref, quand vous êtes chez vous, vous devez prouver doublement que vous ne faites pas n’importe quoi : à vous-même, puis aux autres ! »

* également auteure de Vis ma vie de mompreneur (Kawa éditions).

@clairebauchart

 

Ils nous font confiance