Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Réseaux sociaux et vie pro : les liaisons dangereuses

20.02.2018
Réseaux sociaux et vie pro : les liaisons dangereuses

Soucieuses de protéger leur e-reputation, de plus en plus d’entreprises surveillent les propos tenus par leurs collaborateurs sur les réseaux sociaux. Attention donc à ne pas poster trop vite.

Facebook : gare à la naïveté !

« Une erreur est de considérer que Facebook relève de la sphère privée et que l’on peut donc y faire ce que l’on veut. » Valérie March sait de quoi elle parle. Cette formatrice, spécialiste du web, est également l’auteure de Comment développer son activité grâce aux médias sociaux (Dunod). « Par conséquent, ceux qui utilisent Facebook à la fois pour un usage privé et pro n’arrivent pas forcément au meilleur des mélanges. » Pour elle, il faut choisir : si vous décidez d’utiliser ce réseau social à des fins privées, vous devez vous interdire d’accepter les contacts professionnels qui vous demandant en amie. «  Facebook est un carrefour d’audience : pas moins de 33 millions de Français y sont présents et actifs» A garder en tête avant de poster…

« Ceci étant dit, pour certains secteurs, il est évident que Facebook peut servir de CV virtuel, » ajoute Valérie March. « J’ai rencontré une céramiste de Nancy qui, grâce à Facebook et Instagram, a vendu des pièces en Australie. » A vous donc de définir l’usage qui vous convient… et d’apprendre à maîtriser les nombreux paramètres de l’outil imaginé par Mark Zuckerberg.

LinkedIn : sous-utilisé par beaucoup

« Quand vous réfléchissez à la maîtrise des médias sociaux, n’oubliez pas LinkedIn qui reste le moyen idéal de poser votre identité professionnelle» insiste Valérie March, déplorant une sous-utilisation du réseau. « En clair, ce réseau permet d’indiquer ouvertement, à la première personne qui vous googelise, ce que vous êtes, ce que vous souhaitez mettre en avant, contrairement à Facebook. » LinkedIn, un espace de référence donc pour booster sa présence online, en alliant efficacité et professionnalisme.

Quel temps dédier à notre présence en ligne ?

« Deux drivers définissent le temps que vous passez sur Internet, » expose notre experte. « Le plaisir que cela vous apporte. Plutôt que de regarder la télévision, ou de faire une pause dans leur journée de travail, certains préfèrent regarder ce qui se passe sur Facebook ou Instagram. » Deuxième axe, plus professionnel : « le temps que vous êtes prêt à passer sur ces réseaux dépend de la capacité de ces médias à vous aider dans l’atteinte de vos objectifs. »

Maîtrisez bien vos outils

Si la bonne utilisation des paramètres de confidentialité paraît être un conseil évident, veillez toutefois à bien en saisir toutes les subtilités. « Même lorsque vous avez le sentiment de tout maîtriser, veillez aux conséquences des partages des uns et des autres,» souligne Valérie March. Et n’oubliez pas que les esprits les plus malveillants auront toujours la possibilité de faire une capture d’écran de vos posts…  «  A plusieurs reprises, des salariés, se sont retrouvés en difficultés : ils pensaient avoir dit des choses en privé qui, au final, se sont diffusées à leur insu. »

Marquez clairement votre territoire

« Les internautes doivent comprendre immédiatement à quelles fins vous utilisez vos réseaux, en particulier Twitter, et surtout Facebook. » En d’autres termes, si Facebook n’est dédié qu’à un usage personnel, n’hésitez pas à y figurer sous un pseudo ou à illustrer votre profil par une photo qui montre clairement que votre page n’est pas le reflet de votre activité professionnelle : « sur Facebook, j’ai les cheveux violets sur ma photo ! », conclut Valérie March.

@clairebauchart

 

Ils nous font confiance