Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Métiers du digital : quand stress et bonheur font bon ménage

09.10.2018

Burn-out, bore-out, ces maux de l’entreprise n’épargnent aucun métier, pourtant une poignée d’irréductibles salariés semble s’en accommoder au point de ne pas laisser le stress entamer leur positive attitude : les professionnels du digital.

Parue le 2 octobre, une étude menée par le BDM, le media des professionnels du digital,  s’est penchée sur le climat dans le secteur. Métier de passion très dragué par les entreprises, le digital n’évite pas pour autant les traditionnels tracas liés à l’entreprise. 45% des interrogés ont déclaré être stressés au quotidien et 30% d’entre eux ont même avoué estimer que « leur travail n’a pas de sens ». Ultra tournés vers l’avenir et donc très désirables aux yeux des employeurs, les métiers du digital permettent cependant une certaine mobilité à ces professionnels qui sont 88% à ne pas s’imaginer rester dans la même entreprise dans les cinq années à venir.

Stressés, mais heureux !

Une mobilité qui participe certainement à leur bonne humeur, mais pas que. Alors que ces derniers souffrent d’une charge de travail trop importante (65%), d’objectifs trop imprécis (55%) ou encore de la nécessité d’être connectés en permanence (41%), ils sont 87% à déclarer aimer leur travail, 77% à aimer leur secteur d’activité et 68% leur entreprise ! Ils sont même 53% à se sentir plutôt heureux et 10% très heureux. Mais alors, quel est le secret de ce bonheur au travail ? Tout pourrait bien s’expliquer par la qualité des missions confiées, qui pour 71% des interrogés constituerait le premier critère de bonheur et que 68% d’entre eux estiment au rendez-vous. Le critère suivant serait l’entente dans l’équipe (qui satisfait 77% d’entre eux) et enfin la rémunération qui convient à 51% de ces pros du digital.

Plus lassés que fatigués ?

Si les professionnels du digital souffrent à 51% de burn-out, qu’il soit ponctuel ou chronique, ils sont surtout 57% à souffrir de bore-out. Le bore-out qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un syndrome d’épuisement par l’ennui qui entraîne déprime, baisse de l’estime de soi et fatigue psychologique. De quoi motiver 46% des sondés à envisager de changer radicalement de métier et 61% à changer de secteur dans les cinq ans. Une envie  qui pourrait d’ailleurs être motivée par un désir de liberté matérialisé par la création d’une entreprise qu’ils sont plus de la moitié à envisager.

Alors si le stress ne fait pas le malheur dans le secteur du digital, rien n’empêchera pour autant ces pros du futur de prendre le large !

Ils nous font confiance