Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Maman travaille : 10 astuces pour que ça marche

Il y a 10 ans, Marlène Schiappa publiait « Le meilleur des astuces de maman travaille », issues de son réseau de mères actives. Une décennie plus tard, le livre revient dans une nouvelle édition augmentée. Une mine de conseils pour mieux s’organiser mais aussi se déculpabiliser de ne pas être parfaites !

  1. J’instaure un petit cahier de liaison

Un peu de fièvre, un repas non pris, un souci… le carnet de liaison est idéal pour noter tout ce qui se passe à la maison, chez la nounou ou à l’école, et ainsi pouvoir tenir au courant les personnes concernées. Une bonne manière d’éviter les « J’te l’avais dit » !

  1. Je me mets la maîtresse et la nounou dans la poche

 Parce qu’il est fort probable que vous soyez en retard au moins une fois dans l’année, tâchez de soigner vos relations avec le directeur de la crèche ou de l’école qui sera plus prompt à passer l’éponge si vous êtes la plus aimable des mamans et non pas la « c****** » de service. L’astuce de Marlène Schiappa ? Ne pas râler en cas d’absence des puéricultrices, mettre la main au porte monnaie pour la coopérative ou encore offrir des petits cadeaux.

  1. J’en termine avec les pleurs du matin

Pour une maman, il n’y a sans doute rien de plus culpabilisant que de laisser son enfant les joues pleines de larmes devant l’école. Pour en finir, commencez déjà par vous assurer que votre petit bout s’est levé suffisamment tôt pour avoir le temps de bien se réveiller. Ensuite, prenez aussi le temps de répondre à toutes les interrogations de votre mini pouce. Peut-être se demande-t-il ce que vous faites quand il est à l’école ? Qui vient le chercher ce soir ? Si vous le pouvez, présentez-lui son planning la veille au soir sans cacher ce qui risque de lui déplaire comme par exemple la cantine. Surtout, n’essayez pas de vous justifier avec des phrases type « maman a plein de travail », cela risquerait d’avoir l’effet inverse sur votre progéniture. Montrez également que vous faites confiance aux équipes pédagogiques. Enfin, si le problème perdure, n’hésitez pas à prendre rendez vous avec l’école pour essayer de voir si quelque chose de plus important se cache derrière ces pleurs.

  1. Quand j’ai un travail important à finir, je vais à l’hôtel

Cela peut sembler un peu radical, mais en cas de gros rush, il peut arriver que l’on ait besoin de se concentrer à 1000% sur un dossier. Dans ce cas, il est difficile de travailler à la maison lorsque les petits ne sont pas loin et que tout un tas de tâches peuvent venir nous phagocyter. Pour certaines mamans interrogées par Marlène Schiappa, la solution peut alors consister à aller à l’hôtel pour un marathon de 48H de boulot. Dans ce cas, on réserve une babysitter ou l’on met à contribution son mari pour les sorties d’école.

  1. Je fête mes succès pro en famille

Comme le suggère l’astuce précédente, le travail peut parfois être très chronophage (et oui, nous ne vivons pas dans un monde parfait), mais aussi empiéter sur notre humeur. Alors, puisqu’il prend autant de place dans notre vie, peut-être faut-il aussi savoir célébrer nos succès professionnels en famille lors d’un dîner au restaurant, d’une soirée festive ou d’un week-end.  Une bonne manière de les remercier et de leur signifier qu’ils jouent une part importante dans notre succès professionnel.

  1. Je note les moments familiaux comme « importants » dans mon agenda

Si vous avez un agenda partagé au travail, et une secrétaire qui prend vos rendez-vous, assurez-vous de mettre en rouge la kermesse de l’école pour vous assurer que l’on ne vous mettra pas une conf call pile à cette heure-ci. Pour cela, ne précisez pas de quoi il s’agit mais indiquez simplement « rendez-vous » avec du rouge comme code couleur.

  1. Je prends mes RTT en semaine

Très souvent, nous choisissons d’allouer nos RTT à nos bambins le mercredi après-midi. C’est une décision très louable mais peut-être faut-il de temps en temps penser aussi à soi, et s’octroyer un moment pour faire du sport, visiter une expo ou simplement se reposer seule à la maison en posant un jour de semaine. On peut malgré tout choisir d’emmener son enfant au restaurant pour lui éviter la cantine, ou encore aller le chercher plus tôt, juste à la sortie de l’école, si d’ordinaire c’est la nounou qui le garde jusqu’à 18H.

  1. Je prépare les repas en avance

Nous ne sommes pas toutes des fées de l’organisation. Malgré tout, pour s’éviter le stress de préparer le repas lorsque les loulous sont déjà affamés, il est toujours possible de cuisiner en avance, le dimanche. L’idée est de préparer des plats en grande quantité pour optimiser le temps de cuisson, puis de congeler les préparations pour la semaine.

  1. Je copie cent fois : le télétravail ne remplace pas un vrai mode de garde

Penser que l’on va pouvoir travailler tout en surveillant ses bambins à la maison est une vaste illusion. En réalité, les petits ont cette faculté étonnante de stopper toute activité pour aller crier près du bureau dès lors qu’ils voient leur maman en train de travailler. Pour profiter de tous les bienfaits du télétravail – et ils sont nombreux en matière de conciliation de vie de famille et de vie professionnelle- trouvez un vrai mode de garde pour votre chérubin.

  1. Partez en vacances sans les enfants

Parce qu’être une maman au top et une professionnelle reconnue, ce n’est déjà pas facile, il est clair qu’être de surcroît une épouse attentive relève de l’exploit. Pourtant, la vie de famille ne peut fonctionner que si les parents forment un tandem solide et s’aident mutuellement. Dans ce grand tourbillon du quotidien, n’oubliez donc pas votre couple, et octroyez-vous des vacances (ou au moins des week-ends) sans les enfants. Cela est essentiel pour préserver votre relation amoureuse et vous voir autrement qu’en tant que parents.

@Paojdo

Ils nous font confiance