Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

L’horloge biologique tourne aussi chez les hommes

15.05.2019

Vous n’en pouvez plus qu’on vous rabâche depuis vos 30 ans que votre horloge biologique tourne à toute berzingue ? Mauvaise nouvelle, on ne peut rien pour vous mais si cela peut vous rassurer sachez que vous n’êtes plus seules à porter ce lourd fardeau puisqu’une étude vient de prouver que les hommes eux aussi doivent y faire face…

Une étude tout récemment publiée par l’Université de Rutgers vient de démontrer que les hommes ont eux aussi une horloge biologique interne qui s’affole tout autant que celle des femmes. « On le sait, les changements physiologiques chez la femme après 35 ans peuvent affecter la procréation, la grossesse et la santé du bébé. Mais la plupart des hommes ignorent que leur âge peut avoir un impact similaire » explique Gloria Bachmann, auteure de l’étude.

En effet cette dernière a analysé l’impact de l’âge avancé de l’homme sur la grossesse et la santé de l’enfant et les résultats sont surprenants. Les futurs papas âgés entre 35 et 45 ans exposent leur conjointe à un risque accru de complications pendant la grossesse comme le diabète gestationnel ou l’hypertension artérielle. Pire encore, leur progéniture a plus de chance de naître prématurément et avec un poids très bas augmentant ainsi les risques de maladies congénitales. En grandissant, les enfants développeraient un terrain plus propice aux cancers, aux troubles psychiatriques et à l’autisme.

La peur de vieillir peut entraîner une altération de la fertilité

Désolé messieurs, mais la liste ne s’arrête toujours pas là. Gloria Bachmann explique qu’en avançant dans l’âge, la fertilité des hommes en prend elle aussi un coup. « Par exemple, de la même façon que l’on perd de la masse musculaire, de la souplesse et de l’endurance avec l’âge, le sperme peut lui aussi perdre de sa vivacité. » note-t-elle.

Le stress lié au vieillissement peut entraîner une modification du sperme et des ovules, ce qui se transmet directement à l’enfant à travers l’ADN. Pour Gloria Bachmann, pas de doute, les médecins devraient conseiller aux hommes comme ils le font avec les femmes de bien garder à l’esprit que l’âge joue un rôle important sur le bon déroulement de la future grossesse et sur la santé de leur bébé. Le meilleur moyen de limiter les risques ? Messieurs, faites congeler vos spermatozoïdes avant 35 ans !

Avec MyBuBelly, Sandra Ifrah vous aide à choisir le sexe de votre enfant 

5 choses que vous devez savoir sur le congés maternité et paternité

Ils nous font confiance