Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les soft skills: le passeport talent pour nous réinventer

05.06.2019

Maîtriser une technique est un bon début. Se réinventer et durer, demande de savoir distinguer Talents et Compétences. Et nous avons toutes une Offre de Richesse propre qui nous permet de créer de la valeur, souvent peu ou mal connectée au travail que nous faisons. Alors comment se réinventer et être à sa juste place durablement ?

Aujourd’hui, nous pouvons lire partout que le dirigeant/manager/collaborateur de demain, devra compter plus sur ses Soft Skills que sur ses compétences techniques. D’autant qu’une partie desdites compétences techniques, est vouée à disparaître du fait de la progression de l’intelligence artificielle.  L’obsolescence est encore plus prononcée lorsque cette technicité a été acquise il y a 10, 20 ou 30 ans.

Mais alors, que sont les Soft Skills ?

Ce sont des « Intelligences Humaines », des compétences essentiellement comportementales qui nous permettent de gérer et traverser  au mieux, des situations de plus en plus complexes et ambigües (le fameux monde VUCA).

Une dizaine d’entre elles a même été sélectionnée comme faisant partie des compétences indispensables pour demain.

1 – Résolution de problèmes complexes
2 – Pensée critique

3 – Créativité

4 – Management des personnes
5 – Coordination avec les autres

6 – Intelligence émotionnelle
7 – Prise de décision
8 – Souci du service client
9 – Négociation
10 – Flexibilité cognitive

Et face au renouvellement de plus en plus rapide des compétences techniques, les Soft Skills seront notre passeport pour demain, car elles nous éviteront de rester bloquées aux différentes frontières du marché du travail (quelle qu’en soit sa forme).

Les Soft Skills :

  • Sont transférables, parce que nous pouvons les mobiliser dans différents contextes. Et nous savons que le terme « faire carrière » appartient dorénavant au passé. Il faut donc se préparer à changer régulièrement de contexte professionnel.
  • Nous rendent adaptables et employables dans la durée, parce qu’elles nous aident à progresser et à absorber les périodes d’inconfort liées aux mutations que nous vivons déjà, et ce n’est qu’un début.

Il y a donc urgence de s’interroger sur le « comment les développer ».  Et c’est là qu’arrive la bonne nouvelle. Le changement de paradigme aussi.

Tous deux reposent sur le FAIRE, mais quelle est la différence entre une compétence et un talent ?

  • La compétence relève du savoir-faire que l’on acquiert / développe au fil des expériences professionnelles et expériences de vie. C’est une ressource externe que l’on agglomère à soi.
  • Le talent relève du plaisir de faire, parce qu’il fait partie de nous, de notre ADN et nous sommes nées avec. C’est une ressource interne qui est souvent inconsciente.

Ca se complique en grandissant, car en fonction de nos environnements (lieu de naissance, famille, communauté, éducation, école, travail, etc), nous serons plus ou moins encouragées à développer des compétences, peut-être au détriment de nos talents. Il s’agit du développement exogène versus  développement endogène. Lorsque nous exprimons nos talents, nous sommes très bons, excellents même, parce que cela nous plaît, cela nous épanouit et c’est ainsi que nous créons de la valeur.

Il s’agit de notre Offre de Richesse et nous sommes tous nées avec des TALENTS !

Plusieurs d’entre eux correspondent aux fameuses Soft Skills, encore faut-il en être conscientes.

Dans une Société qui grandit par l’externalisation de soi, sans s’interroger de ce dont on dispose, nous invitons chacune à se poser la question sur ses Talents, son Offre de Richesse.

Il existe 5 grandes intelligences que nous détenons de façon inégale : Celles de la Transformation, de la Réalisation, de la Décision, de la Préservation et de la Régulation. Ce sont aussi nos fameux Talents (plaisir de faire), diversement présents chez chacune d’entre nous. Nous pouvons les mobiliser de façon précise et la combinaison de plusieurs d’entre eux, correspond aux fameuses Soft Skills.

Prenons 2 exemples :

  • Soft Skill très complexe : le « Management des personnes » : nécessite un certain goût des autres et de la relation (Régulation), de la prise de recul et de l’accompagnement au quotidien (Préservation), de conduire des projets et les faire aboutir (Réalisation), de fédérer par la vision et savoir faire les bons choix (Décision), de favoriser l’innovation au service d’une raison d’être (Transformation). On comprend pourquoi le management est une noble mission, qui ne peut être confiée à n’importe qui.
  • Autre Soft skill complexe : la « Résolution de problèmes complexes » : nécessite les Talents de Décision, de Transformation et de Préservation.

En conclusion, pour pouvoir se réinventer, il faut déjà être consciente de sa propre valeur, et cela rend indispensable la reconnexion à soi et à ses Talents (son offre de richesse), d’en être pleinement consciente pour répondre à un besoin  donné, tout en prenant du plaisir à le faire. Le succès de sa réinvention dépendra du plaisir que l’on aura à le faire, de la valeur que l’on se reconnaît et que l’on crée. A partir de là seulement, nous serons en mesure de déterminer quelles sont les autres compétences que nous voudrons développer, à côté de nos talents.

Alors, êtes-vous consciente de vos talents et êtes-vous à votre juste place ?

Claire Couroyer

Dirigeant-Fondateur de Trans-Humans©

Ils nous font confiance