Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les pays nordiques offrent les meilleures conditions de travail aux femmes

10.04.2019

C’est sans surprise que l’étude menée par PwC « Women in Work Index 2019 » nous dévoile que les pays nordiques restent cette année encore les plus attentifs à la mise en avant des femmes sur le marché du travail. Cependant, et malgré de beaux efforts, l’écart de salaire entre hommes et femmes reste encore marqué, pourtant en réduisant cet écart, les pays de l’OECD (Organisation de coopération et de développement économiques) pourraient ajouter 2 billions de dollars à leur PIB.

Un bon point pour l’Islande

Nombreux sont les pays à avoir concentré ces 10 dernières années leur énergie sur la problématique de l’égalité salariale homme-femme. Mais les conditions de travail et les opportunités s’offrant aux femmes restent encore bien loin d’être satisfaisantes et ce partout dans le monde. Un pays tire toutefois son épingle du jeu au niveau mondial ; l’Islande qui explose tous les résultats du classement avec notamment un très faible taux de chômage féminin. La Suède la talonne de près et se démarque par un écart salarial homme/femme largement réduit.

À la troisième place des pays où il fait bon travailler lorsqu’on est une femme s’impose la Nouvelle Zélande. Viennent ensuite la Slovénie et la Norvège. Et la France dans tout ça vous demandez-vous ? Nous y venons…

La France, mauvaise élève

Si un bon nombre de pays ont réussi à grimper dans le classement, d’autres sont en chute libre. C’est notamment le cas des Etats-Unis, qui sont passés en 19 ans de la 9ème à la 23ème place ! Du côté de l’Europe, les mauvais élèves sont nombreux avec l’Autriche qui fait un bond de la 13ème à la 25ème place, le Portugal qui descend de la 5ème à la 15ème place et la France qui perd 10 places en se retrouvant en 22ème position. En revanche, la Pologne, le Luxembourg et la Belgique enregistrent un mieux au fil des années.

Encourager l’emploi des femmes : un impact fort sur le PIB

Si la notion de parité n’était pas suffisante pour motiver les pays à encourager l’emploi des femmes, les bénéfices économiques, eux, devraient en convaincre plus d’un. En effet pour les pays de l’OCDE le bénéfice net d’une plus grande participation féminine pourrait atteindre les 6 billions de dollars sur le PIB. Quant à la résolution des écarts de salaire, elle pourrait générer un bénéfice de 2 billions de dollars. La Corée, l’Estonie et le Japon seraient les pays pour qui le changement aurait la plus forte influence.

> 1 homme sur 3 démissionnerait en cas d’inégalité salariale

> Augmentation salariale : les do’s et don’ts

Ils nous font confiance