Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les femmes mariées consacrent plus de temps aux tâches ménagères que les mères célibataires

13.05.2019

Vous imaginiez qu’être mère célibataire signifiait plus de responsabilités à la maison qu’une maman en couple ? Et bien, aussi surprenant que cela puisse paraitre, une étude vient de prouver le contraire. Les femmes mariées se retrouveraient à gérer plus de travail domestique que les femmes célibataires avec enfants !

Le sentiment de devoir remplir  « leur rôle »

Les femmes mariées à des hommes dédieraient plus de temps aux tâches ménagères que les mamans célibataires. D’après une étude menée par les sociologues de l’Université du Maryland, de l’Université du Texas et de l’Université de la Californie du Sud, les mères vivant en couple auraient plus tendance à « S’invertir dans les tâches ménagères en partie pour venir coller à une vision de l’épouse et de la mère traditionnelle en matière de cuisine, de nettoyage et de linge toujours propre » expliquent les auteures de l’étude Joanna Pepin, Liana C. Sayer, et Lynne M. Casper.

 Salariée ou mère au foyer, les résultats restent inchangés

D’après l’étude, les femmes mariées consacrent en moyenne 2,95 heures aux travaux domestiques contre 2,41 heures pour les femmes célibataires. Une différence de 32 minutes qui peut paraître dérisoire mais qui correspond pourtant à 10 minutes de détente en moins et 13 minutes de sommeil en moins par jour. Et qu’importe que les répondantes à l’étude soient mères au foyer ou salariées, les résultats restent inchangés ! « Le mariage reste une institution très genrée qui ne fait qu’accroître les attentes en matière de travail domestique et de soin aux enfants lorsqu’elle repose sur la croyance que les femmes sont naturellement plus enclines à se concentrer sur leur foyer. » ajoutent les chercheurs.

Les maris, pas assez investis ?

Vous vous posiez très certainement la question et l’étude démontre que non, ce n’est pas le fait qu’un autre adulte vive dans le foyer qui augmente la charge de travail ménager (vaisselle, linge, courses). Les femmes vivant entourées d’une famille nombreuse déclarent consacrer moins de temps aux tâches ménagères : « Les résultats montrent bien que les hommes ne contribuent pas de façon à rétablir une égalité au sein du foyer » conclut ainsi Joanna Pepin.

> Femme et mère, un conflit qui perdure

> Partage des tâches : les astuces qui marchent vraiment

 

Ils nous font confiance