Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les femmes célibataires et sans enfants seraient les plus heureuses

27.05.2019

Vous n’avez pas d’enfant et vous n’êtes pas mariée ? Si vous n’en pouvez plus d’entendre des « Non mais tu vas trouver » ou encore des « tout n’est pas perdu, tu as encore du temps devant toi », commencez à vous réjouir dès à présent puisqu’un chercheur vient de prouver que c’est pourtant bien vous la plus heureuse…

Les hommes tirent plus de bénéfices du mariage que les femmes

C’est lors de son intervention au Hay Festival ce weekend que Paul Dolan, professeur en sciences comportementales à l’Ecole d’Economie de Londres, a démontré que les marqueurs traditionnels de succès n’étaient pas forcément ceux apportant le plus de bonheur aux femmes et tout particulièrement le mariage et les enfants.

Concernant le mariage, Paul Dolan semble avoir identifié un gagnant et un perdant : « Nous n’avons pas encore de data sur un assez long terme mais je vais juste dire une chose : si vous êtes un homme, vous devriez très probablement vous marier. Si vous êtes une femme, ne vous fatiguez pas. » Pourquoi ce constat ? D’après le professeur, les hommes mariés ont tendance à « s’assagir » et ainsi à prendre moins de risques, à gagner plus d’argent au travail et à vivre plus longtemps. Les femmes, elles en revanche, meurent plus jeunes que les femmes non mariées ! « Le groupe de population le plus heureux est celui des femmes qui ne se sont jamais mariées et n’ont jamais eu d’enfants» explique Paul Dolan.

Le frein à ce bonheur ? La stigmatisation

Si ces messieurs bénéficient du mariage au point d’en améliorer leur santé, d’après le professeur Dolan, les femmes mariées elles ne voient aucune amélioration de ce côté-là, pire encore, elles seraient plus sujettes à la maladie que les femmes n’ayant jamais été mariées.

Pour autant, malgré tous les bénéfices d’une vie de célibataire sans enfants, la légende qui veut que le mariage et le rôle de mère soient des marqueurs de réussite et la stigmatisation par la société de celles qui ne suivent pas ce chemin pourraient entraîner le malheur de ces dernières. « Une femme de 40 ans qui n’a pas eu d’enfant s’entend dire ; « quel dommage, peut-être qu’un jour tu trouveras le bon et tout changera.  Ou peut-être tombera-t-elle sur le mauvais. Peut-être rencontrera-t-elle un homme qui la rendra moins heureuse et en moins bonne santé et qu’elle mourra plus tôt. » conclut le professeur Dolan. Bon, après cette news fort réjouissante, vous prendrez bien un petit remontant ?

> Les femmes sans enfants, elles aussi discriminées à l’embauche

> L’homme serait une plus grande source de stress que les enfants 

Ils nous font confiance