Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les enfants confrontés à l’inégalité des sexes à cause de la télé

07.05.2019

Les enfants seraient dès le plus jeune âge confrontés à l’inégalité des sexes à travers la télévision et plus exactement les séries. Une étude menée par l’université New Brunswick et le Center for Scholars and Storytellers a mis en avant l’omniprésence de personnages masculins sur le petit écran.

Les personnages masculins utilisent leur cerveau plus souvent

Au-delà de leur omniprésence, les personnages masculins sont le plus souvent représentés à leur avantage. Dans la grande majorité des cas ils ont recours à leur cerveau et leurs muscles pour résoudre un problème, quand les personnages féminins, eux, ont en général plutôt recours à la magie.

Autre constat franchement pas réjouissant pour nos enfants, les personnages féminins auraient tendance à être représentés avec des corps minces et particulièrement sexualisés. « J’espérais bien plus d’avancées. Malgré le mouvement « Me Too » et l’ère féministe dans laquelle nous évoluons ainsi que tous les efforts développés dans l’éducation pour intégrer l’égalité des sexes, la représentation des genres reste inégale à la fois dans l’industrie des dessins animés et sur les écrans », explique Dafna Lemish professeur de journalisme et co-auteure de l’étude.

Une industrie toujours aussi masculine

Comme l’indique la journaliste, cette présence masculine se matérialise non seulement à l’écran mais également dans les professions de l’industrie. Les hommes sont à l’origine de 7 shows sur 10 à la télé américaine et sur ces 7 séries, 8 épisodes sur 10 ont été pensés par des hommes, encore. Plus précisément, 53% des épisodes ont été écrits par des hommes, 25% par des équipes mixtes et seulement 18% par des femmes. Côté production, l’équilibre homme-femme se révèle meilleur avec 64% d’épisodes produits par des équipes mixtes même si seulement 2% des productions ont été intégralement prises en charge par des femmes contre 31% d’hommes.

Le « Scully Effect »

Les recherches menées plus tôt en 2018 par la 21st Century Fox, l’Institut Geena Davis et la J. Walter Thompson Intelligence sur ce qu’on appelle le « Scully Effect » ont démontré que 9 femmes sur 10 ayant regardé la série télé « X-Files », ont reconnu Dana Scully comme étant un role model pour les jeunes femmes. Deux femmes sur trois travaillant dans les STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) ont même avoué avoir elles-mêmes été influencées par ce personnage dans le choix de leurs études.

« La télévision est un outil de sociabilisation très fort dans la vie des enfants Ils passent tellement de temps devant des écrans que c’est à travers la télé qu’ils apprennent certaines valeurs sociales. C’est important de le noter car les US restent les plus gros exportateurs de séries pour les enfants et ils continuent pourtant de véhiculer des valeurs obsolètes partout dans le monde » conclut Dafna Lemish.

 > Ces séries télé qui sentent bon l’empowerment féminin 

> Les super-héroïnes, des modèles inspirants pour les adolescentes

Ils nous font confiance