Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les 5 bonnes (et moins bonnes raisons) de donner sa démission

19.11.2018

Démissionner: les bonnes questions à se poser avant de le faire !

Quelles sont les 5 principales raisons qui nous donnent envie de démissionner et faut-il vraiment le faire ?

  1. Je ne gagne pas assez

Même si un bon salaire ne nous rend pas forcément hyper heureuse au travail, être mal payée (ou se sentir mal payée) peut nous gâcher la vie au quotidien et il est important d’agir.

Pistes d’actions possibles avant la démission :

  • Demander une augmentation en interne : et oui, avez-vous vraiment demandé ? Souvent on pense qu’on mérite une augmentation et que notre chef le sait mais ça va mieux en le disant !
  • Demander une promotion qui s’accompagnera en principe d’une augmentation

Je démissionne si ça n’a pas marché : Dans ce cas, attention à ne pas vous sentir dévalorisée, travaillez bien sur vos atouts.

  1. Je travaille trop, j’ai trop de pression, je voudrais trouver un équilibre vie professionnelle / vie personnelle

Il est important ici de se demander si c’est temporaire, si vous avez des enfants en bas âge mais que vous aimez vraiment beaucoup ce que vous faites, comment le rendre plus tenable quelques temps ?

Pistes d’actions possibles avant la démission :

  • Des aménagements de poste pour vous faciliter la vie : du télétravail, du temps partiel pour voir vos enfants le mercredi (pour autant que cela ne signifie pas faire le travail de 5 jours en 4 mais payé sur 4 !)
  • Des aménagements perso pour vous faciliter la vie : femme (ou homme 😉) de ménage, livraison de courses, …
  • Apprendre à dire non : c’est un vrai challenge car il y a la peur de déplaire, de perdre son boulot et dans les faits ce n’est pas toujours évident mais ça s’apprend et ça peut vous sauver.

Je démissionne si ça ne fonctionne pas en me demandant :  

  • Est-ce que votre poste peut être exercé de manière plus souple dans une autre société, dans un autre secteur ?
  • Sinon quel autre type de poste pourrait vous convenir, de quoi avez-vous besoin ? Il est peut-être temps de vous faire accompagner pour avancer.
  1. Je déteste mon chef, je ne me retrouve pas dans ma boîte

Ici plusieurs problèmes peuvent se retrouver avec plus ou moins de gravité.

Pistes d’actions possibles avant la démission :

  • Essayer de changer de poste en interne le plus vite possible si vous êtes dans une taille d’entreprise qui le permet
  • Si votre manager ne fonctionne pas comme vous : essayez d’apprendre comment il fonctionne et de vous y caler. Si les managers reçoivent des formations pour manager selon les spécificités de leurs équipes, un mauvais manager ne le fera pas et ce sera à vous de savoir vous adapter. Pour vous aider, les tests de Process Com sont parfaits, ils aident à comprendre vos comportements professionnels et ceux de votre entourage. Si ce n’est pas tenable, option du dessus ou du dessous !

Je démissionne si :

  • Si votre manager va à l’encontre de vos valeurs, est menaçant, vous demande de faire des choses auxquelles vous ne croyez vraiment pas … FUYEZ !
  • Et quand il y a un problème de valeurs (les produits vendus vous posent un problème d’éthique, l’entreprise affiche de belles valeurs qu’elle n’applique pas en interne…), quel qu’il soit, écoutez-vous. Il n’y a pas de bonnes et de mauvaises valeurs, il y a les vôtres et ne pas les écouter vous conduira à un mal-être qui va vous miner.
  1. Je m’ennuie

Oh mon dieu, comme les journées peuvent être longues quand on s’ennuie au travail… Il peut y avoir le « je m’ennuie je n’ai rien à faire » ou « je m’ennuie car je fais tout le temps la même chose »…

Mais le bore-out est un vrai sujet à ne pas prendre à la légère car on peut vite perdre toute motivation, confiance en soi. Et moins on en fait, moins on a envie d’en faire, moins on a l’impression qu’on sait le faire, le cercle vicieux est très vite arrivé

Pistes d’actions possibles avant la démission :

– être créative au-delà de votre fiche de poste : chercher des missions annexes, monter un projet

– parlez-en en interne : en ayant réfléchi aux évolutions possibles. Selon les structures, il peut être plus judicieux de faire le point avec les RH si vous sentez que votre manager fera tout pour vous garder, même démotivée, pour ne pas avoir de trou dans son équipe.

Je démissionne si :

– il n’y a pas d’évolution possible en vertical ou en horizontal dans votre entreprise. Vous pouvez changer de secteur sur le même type de poste pour vous renouveler par exemple ou envisager une totale reconversion.

  1. Le contenu de mon métier ne me correspond plus, je n’aime pas ce que je fais au quotidien, je me sens inutile

Derrière cette question se cache de nombreuses situations très différentes :

  • Vous pouvez avoir été mal orientée dès le départ et ne plus en pouvoir après quelques années dans ce métier
  • Vous pouvez avoir passé des années dans un métier qui vous a plu mais qui ne vous plait plus à présent
  • Cela peut être le cas quand votre situation personnelle évolue, vous devenez maman et vos priorités changent
  • Votre conscience écologique change et vous ne pouvez plus vendre les cosmétiques XXX
  • Vous avez une passion, une idée d’entreprenariat qui trotte et vous sentez qu’il faut y aller

Je démissionne si :

Ici, il va le plus souvent s’agir de démissionner pour aller vers un autre métier.

  • Vous pouvez avoir déjà une idée de la suite ou 100 idées de métiers et il va falloir trier : mon meilleur conseil est de se confronter à la réalité en contactant des professionnels.
  • Vous n’avez pas d’idées, vous êtes perdue : il va falloir tâtonner en prenant en compte ce que vous savez faire, ce que vous aimez faire, vos talents, valeurs, envies et vos contraintes. Ce sera l’équilibre des 3 qui vous permettra d’avancer. Et dans ce domaine, contrairement au proverbe africain « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », accompagnée on va plus vite et plus loin. Il est en effet vraiment utile d’avoir un regard bienveillant sur ses capacités et une personne pour tenir le cap et vous booster.

Dans tous les cas, quand j’écris « je démissionne », je ne parle pas de partir de son travail du jour au lendemain sans plan B mais de partir en préparant la situation, en prenant le temps qu’il faut pour chercher une autre entreprise, un autre job… seule ou accompagnée !

*D’après une étude menée au mois de septembre 2018 par l’Association of Accounting Technicians (AAT) auprès de 2 000 employées britanniques à plein temps et temps partiel, ces dernières pensent en moyenne à quitter leur emploi 17 fois par an. Un peu plus d’un tiers des participantes (34%) envisagent même de changer complètement de métier.

Annaick Haulle

AH Accompagnement

Bilans professionnels en ligne pour trouver votre voie… et un emploi.

 

 

 

 

 

Ils nous font confiance