Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Kartika Luyet, la papesse des vernis écolos Kure bazaar

Avec 85% d’ingrédients d’origine naturelle, les vernis Kure Bazaar sont bien connus des écolo-beautystas, mais pas que. La réputation de ces petits flacons aux teintes fabuleuses a depuis longtemps dépassé la seule sphère des pros-bio ! Récit d’une success story avec son initiatrice, Kartika Luyet.

Copyright : Facebook Kure Bazaar

Copyright : Facebook Kure Bazaar

Business O Féminin : Dans quel univers avez-vous grandi ?

Kartika Luyet : Je suis née au Brésil, ma maman est Indonésienne et mon papa Suisse et pour son travail (il est dans l’hôtellerie) tous les deux ou trois ans nous changions de pays : Philippines, Indonésie, Maroc, USA, Corée en passant par la Suisse… j’ai ensuite quitté mes parents à 18 ans pour m’installer à Paris où j’ai débuté ma carrière dans le mannequinat, mais finalement Paris n’était qu’une “base” (pour juste refaire mes valises !) car j’étais loin la plupart du temps, aux quatre coins du monde… je prenais un avion comme on pourrait prendre un métro ! Je suis ensuite arrivée en Italie, mon intention n’était pas pour le travail mais finalement par plusieurs hasards j’ai fini par faire une grosse campagne pour Fiat et c’est là que j’ai aussi touché au monde de la télévision, en présentant quelques émissions etc… c’est à cette période que j’ai rencontré le papa de mon fils, Nicola – un footballeur professionnel (je sais, quel cliché !). Après que notre fils soit né, j’ai décidé de mettre mon travail de côté afin de me consacrer à mon rôle de maman – je ne me voyais vraiment pas concilier ce rôle si important avec le rythme de vie que je menais. C’est alors que de nouveau, en moyenne tous les ans ou deux nous changions de ville car Nicola signait avec des clubs différents. Nous sommes restés 4 ans à Turin (un record pour moi car depuis que je suis née je n’ai jamais vécu aussi longtemps au même endroit!), et ensuite nous avons passé 2 années à Los Angeles pour être à Dubai depuis le mois de septembre.

Business O Féminin : Qu’est-ce qui vous a conduit vers le mannequinat ?

Kartika Luyet : A l’invitation d’une agence Française, j’ai posé mes valises à Paris pour quelques mois alors que je j’avais à peine 17 ans, mes parents vivaient au Maroc à cette époque. J’ai été élevé dans cette liberté c’est une vrai chance.  J’y ai réalisé mes premiers défilés, premiers shootings, puis n’ai cessé de voyager pour ce métier.

Business O Féminin : Est-ce que cette expérience vous a offert un oeil particulier dans le monde de la cosmétique ?

Kartika Luyet : Effectivement. Nous devons toujours être à la pointe des cosmétiques, nous utilisons et essayons beaucoup de choses : via les maquilleurs et coiffeurs professionnels que nous rencontrons sur les défilés, shootings. Les cheveux et la peau ont besoin de réconfort car entre 2 défilés par exemple, tous deux peuvent être malmenés en période de Fashion Week ! A l’époque il y avait très peu d’alternatives cosmétiques bio.

Business O Féminin : La naissance de votre enfant a visiblement été un élément déclencheur dans votre mode de consommation. Qu’avez-vous changé à ce moment là ?

Kartika Luyet : Le réel déclic a eu lieu quand j’étais enceinte de mon fils, c’est à ce moment-là que j’ai véritablement pris conscience de l’importance du “prendre soin de soi” – j’ai tout d’abord changé ma façon de m’alimenter puis ensuite cela s’est propagé sur le choix de mes cosmétiques – j’optais davantage pour les solutions naturelles et écologiques… et vu que le vernis ne proposait pas (encore!) d’alternative moins chimique & toxique, quand mon fils était tout bébé je me rappelle que j’ai même évité un maximum d’en mettre…

Business O Féminin : Pourquoi avoir décidé d’attaquer ce marché spécifique du vernis ? Et globalement de monter votre boîte ?

Kartika Luyet : Je n’ai jamais  vraiment  raisonné  ainsi. La vie est faite de rencontres, de découvertes et Kure Bazaar est né ainsi, d’une discussion avec  mon ami d’enfance devenue un projet commun, il a un fort background dans le secteur des cosmétiques et nous partageons  cette aspiration au naturel.

Business O Féminin : Avez-vous des rôles modèles féminins ?

Kartika Luyet : Deux femmes ont clairement marqué pour moi l’histoire des cosmétiques, ce sont Estée Lauder et Elizabeth Arden, toutes deux des visionnaires.

Kure SaharaBusiness O Féminin : Combien de temps vous a t-il fallu pour penser ce projet et le mener à bien ? Et quelles sont les spécificités de votre produit ?

Kartika Luyet : Il a fallu plusieurs années de recherche et de travail. La plus grande difficulté a été l’élaboration de la formule. Vouloir développer une formule plus naturelle possible tout en répondant aux exigences d’un vernis à ongles (tenue, brillance etc…) fut un véritable challenge et nous n’étions absolument pas prêts à faire de compromis !  Kure Bazaar est né également de la rencontre avec l’un des meilleurs laboratoires au monde en la matière, qui a relevé ce défi avec nous.  En quelques mots, Kure Bazaar propose un vernis à ongles allégé en produits chimiques – formulé avec jusqu’à 85% d’ingrédients naturels et “4 Free” (sans toluène, sans dibutyl phtalates, sans camphre de synthèse et sans formaldéhyde) et la chose fabuleuse c’est que tout ceci est sans compromis : la tenue est excellente, la texture ultra-brillante, le séchage rapide et sans oublier les couleurs…

Business O Féminin : Vos teintes sont effectivement assez extraordinaires, comment établissez-vous votre palette de coloris ?

Kartika Luyet : Merci beaucoup. Toutes les teintes sont travaillées avec précision en s’inspirant des tendances de la mode, de la rue et de nos voyages…Tout peut nous inspirer mais rien ne vaut les backstages de défilés, les femmes dans la rue… et se laisser aller au coup de coeur. Le cas de Stiletto par exemple : il était mon rouge rêvé, mon rouge parfait. Nous l’avons travaillé des mois durant pour obtenir le rouge précis que nous souhaitions, que j’avais en tête depuis toujours…

Business O Féminin : Votre succès est vraiment fulgurant, quelle est selon vous la clef de cette réussite accélérée ? Vous a t-elle étonnée ?

Kartika Luyet : En effet, c’est fou. Je crois que c’est tout simplement parce que cela parle à beaucoup de femmes; je pense que nous rêvons toutes d’avoir de belles couleurs vibrantes sur les ongles et si en plus c’est meilleur pour nous, moins nocif… c’est encore mieux !

Business O Féminin :  Selon vous, toutes les marques de cosmétiques mais pas que, vont-elles obligatoirement se mettre un jour au bio ?

Kartika Luyet : Je l’espère de tout coeur et j’y crois. Pour moi c’est une tendance de vie et consommation de nos sociétés, une envie de produits sains, d’alimentation “safe”. C’est cet état d’esprit notamment qui m’a beaucoup plu à LA. J’aime les produits efficaces, et c’est mieux lorsqu’ils sont naturels.

Dissolvant KureBusiness O Féminin : Quelles sont vos perspectives de développement ?

Kartika Luyet : Nous sommes en train de lancer nos Eaux Dissolvantes 100% d’Origine Naturelle. Une nouvelle révolution.. elles seront disponibles dans quelques jours et nous allons enfin pouvoir prendre soin de nos ongles en les démaquillant.

Business O Féminin : Vous vivez entre Dubai et LA, mais avez beaucoup développé en France : comment vous organisez-vous dans votre vie de tous les jours, et pourquoi ce choix de vivre dans ces deux métropoles ?

Kartika Luyet : Ma vie est faite de voyage, j’ai l’impression d’avancer ainsi. Je rentre régulièrement en Suisse également pour me ressourcer au près de ma famille.”

Business O Féminin : Quelles sont vos adresses fétiches à Dubaï ?

Kartika Luyet : Ripe Organic Fruit & Veggie Market (tous les vendredis à Zabeel Park)

Essentially (Jus) – Mes Jus préférés avec Bojus à Paris

Sauce – j’adore ce concept store

Le Nail Bar The White Room au Marina Plaza

Business O Féminin : Vos beauty tips pour de belles mains ?

Kartika Luyet : Il est indispensable de réaliser une manucure chaque semaine, et de prendre le relai à la maison quant à l’hydratation des mains et des cuticules. Le même soin devrait être porté à nos pieds… Nos masques (The Natural Manicure or Pedicure Ritual) permettent de prendre le relai à merveille.

@Paojdo

>Cosmétiques bio : Des entreprises qui voient la vie en green

>Le vrai-faux des cosmétiques bios

>Les douces angevines : la haute-couture française des cosmétiques bio

>Carole Tawema, entrepreneure éthique et authentique

 

Ils nous font confiance