Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Faut-il écraser les autres pour décrocher le job de ses rêves ?

Job de rêve : Faut-il écraser les autres ?

Mentir, trahir, duper… D’après un sondage réalisé par le site Qapa, plus de sept Français sur dix seraient prêts à tout pour obtenir le job de leurs rêves. Pour autant, ces pratiques d’un autre siècle sont-elles réellement efficaces ? La réponse avec la coach franco-américaine Biba Pedron.

Alors que la culture de la bienveillance est aujourd’hui au sommet des bonnes pratiques managériales, il semblerait que certains travailleurs n’aient toujours pas mis leurs pendules à l’heure. D’après un sondage réalisé par le site de recrutement Qapa*, 76% des Français seraient capables d’écraser les autres pour obtenir le poste qu’ils convoitent, 72% pourraient trahir et 65% mentir. 40% des sondés seraient prêts à tout quitter, et 2% pourraient même tuer ! Quant à la promotion canapé, 22% des sondées l’envisagent contre 49% de leurs comparses masculins. A noter que parmi les répondants, 96% affirment ne pas avoir le job de leurs rêves. (CQFD !)

Mammouth vs génération Y ?

Des chiffres à prendre avec grande précaution, mais dont on peut se demander s’ils témoignent toutefois de cultures d’entreprise fondamentalement désuètes. Pour Biba Pedron, il s’agit bel et bien de pratiques d’une autre ère. La coach ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de décrire ces « mammouths » qui polluent encore l’entreprise. « Je trouve cela étonnant que les gens aient besoin d’écraser les autres pour réussir. Cela me fait penser aux hommes politiques en campagne qui pensent d’abord à dézinguer leur adversaire avant même d’être force de proposition », regrette-t-elle.

Des solutions à trouver d’abord en soi

Le problème fondamental de cet état d’esprit est qu’il témoigne d’une non capacité à se remettre en question. « Les solutions viennent d’abord de soi et non pas des autres. C’est selon moi assez révélateur de la mentalité française où l’on porte le focus sur ce qui est négatif, et où l’on envie la réussite des autres », analyse la spécialiste qui vit depuis plus de 20 ans aux Etats-Unis. En revanche, Biba Pedron se montre bien plus optimiste quant à l’état d’esprit des jeunes générations qui sont d’ailleurs moins présentes parmi les répondants de ce sondage. « Les jeunes d’aujourd’hui sont prêts à concéder les changements nécessaires, comme partir à l’étranger, pour décrocher le job de leurs rêves. Ils cherchent avant tout à trouver du sens dans leur travail, quitte à ne pas compter leurs heures. Ils amènent aussi de la fraîcheur à l’entreprise en proposant davantage de solutions », affirme-t-elle.

La trahison et le mensonge, des armes non pérennes

Par delà leur immoralité, la trahison et le mensonge ne peuvent pas payer sur le long terme. « Tôt ou tard, ces individus seront rattrapés par leurs tromperies même si cela peut prendre un certain moment comme on a pu le voir avec l’affaire Madoff », illustre Biba Pedron. Cela se retrouve aussi dans les cas de harcèlement au travail où les personnalités perverses finissent par être démasquées lorsqu’enfin, plusieurs personnes osent parler et témoignent de la même persécution. D’après Biba Pedron, il est donc vain de vouloir écraser les autres pour réussir. Si l’on dirige une équipe, cela est encore plus vrai. Si l’on veut tirer le meilleur de ses collaborateurs, cela exige d’être capable de manager par l’exemple afin d’être davantage un leader qu’un supérieur.

Changer de Mindset

Pour la spécialiste, la clef du succès tient en ces deux points.

  1. Savoir réellement ce que l’on désire
  2. Avoir suffisamment de motivation pour ne pas s’arrêter au premier obstacle

Une personne profondément animée par un projet trouvera toujours des solutions. Ces solutions pourront parfois lui demander de faire des choses qui ne lui plaisent pas momentanément. « Mon rêve était d’aller vivre aux Etats-Unis. Lorsque j’ai débarqué là-bas il y a 20 ans, j’ai vécu pendant un an dans le Bronx, et je saisissais des cassettes audio. Mais j’ai tenu bon et me voilà aujourd’hui à la place que je rêvais d’avoir », témoigne Biba Pedron qui a depuis réalisé son rêve américain en s’offrant un coquet appartement à Miami.

Tout cela suppose d’être capable de travailler son mental pour changer de Mindset, ou autrement dit de mentalité. « Lorsque l’on a un bon Mindset, on peut obtenir ce que l’on veut. Il devient inutile d’écraser les autres », explique-t-elle. Et cette bonne mentalité suppose de se concentrer sur les choses positives, en proposant par exemple des solutions win win à son entreprise.

Il faut aussi faire savoir sa volonté, car nul ne maîtrise pour l’heure la télépathie.  « Il s’agit de vous faire remarquer dans le bon sens du terme en transmettant votre envie. Si tel est le cas, il y aura toujours une personne pour reconnaître votre talent », soutient Biba Pedron.

En somme, obtenir le job de ses rêves suppose de tracer sa propre route. Celle-ci sera sûrement longue et sinueuse, et requerra sans doute beaucoup de travail.  « Mais je suis convaincue que même sans avoir toute l’expérience voulue pour un job, la détermination peut permettre de soulever des montagnes », conclut la coach.

@Paojdo

*Sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d’inscrits sur la base Qapa.fr entre le 12 et le 19 janvier 2018 et sur la base des réponses fournies par les 652.324 inscrits qui ont pris soin de répondre au formulaire en entier. Profils des personnes interrogées : 49% de femmes et 51% d’hommes. Tranches d’âges : 1% de 18-24 ans, 22% de 25-34 ans, 43% de 35-44 ans, 33% de 45-54 ans et 1% de plus de 55 ans.

 

 

Vous aimerez aussi :

Comment créer le job de ses rêves?

Comment naît l’ambition ?

5 incontournables pour performer dans votre premier job

 

Ils nous font confiance