Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Entreprenariat: conseils d’entrepreneures pour bien s’entourer

08.11.2017

Quand un projet aboutit, “il n’est pas l’œuvre d’un seul homme” ! L’entrepreneuriat est bel et bien la preuve que l’on est meilleur, à plusieurs. Prêt à tout mais pas touche à tout, l’entrepreneur doit être capable de comprendre ce et ceux qui l’entourent. Les Eclaireuses, Hapsatou Sy et Cendrine Genty, fondatrices et chefs d’entreprise, nous ont livré leur conseils pour bien s’entourer en entrepreneuriat.

“Pour bien s’entourer il faut s’associer, faire confiance à l’intuition, être ouvert”, ( Les Eclaireuses)

S’associer

Selon Chloé Naparstek Sabban et Mélody Madar, co-fondatrices du concept Les Eclaireuses, “bien s’entourer en entrepreneuriat, c’est tout d’abord trouver un associé, cultiver la différence et la complémentarité”. Elles étaient déjà proches et de la même famille, alors en choisissant de s’associer pour entamer l’aventure, la confiance était reine ! S’associer est avant tout choisir de mettre les compétences de plusieurs personnes à profit, pour porter une même idée entrepreneuriale. Une tête brûlée prête à s’adonner à 100% pour son projet est évidemment essentielle, mais une fois l’idée clairement dessinée, les Eclaireuses s’acordent à dire qu’il est difficile de concrétiser son projet seul, mais surtout important d’apprendre à travailler à plusieurs.

Faire confiance à l’intuition

Une fois associé avec une personne qui nous épaulera et “co-portera” à bout de bras la grande idée, Les Eclaireuses conseillent de “faire confiance à l’intuition pour agrandir le cercle de l’entourage”. Difficile de repérer, de remarquer, de dénicher les perles rares :  souvent, l’entrepreneur se précipite ou ne parvient pas à évaluer le niveau des personnes spécialisées dans des domaines différents des siens. A  ce moment précis, Chloé et Mélody comptent sur la capacité à suivre son instinct et son intuition, une façon de faire son choix en se sentant en confiance.

Les jeunes entrepreneures insistent sur l’aspect relationnel et humain, primordial pour réaliser un projet : ” la réussite est surtout liée à l’humain, aux affinités. On raisonne comme ça pour recruter, c’est très important.” Se lever le matin et partir au travail enjoué de retrouver les membres du projet, quel plaisir ! Si les associés ne sont pas des amis ni des amours, une bonne entente apparaît comme la pierre angulaire d’une aventure entrepreneuriale.

Etre ouvert

Il faut être ouvert pour s’entourer. On aime apprendre de chacun en partant à la recherche de nouveaux talents. Etre ouvert c’est vraiment savoir s’entourer de personnes multitâches, polyvalentes et dynamiques”. Entretenir cette ouverture d’esprit en travaillant avec des personnes issues d’univers différents permet de combler les failles en répondant efficacement aux besoins de l’entreprise et de s’enrichir des différentes personnalités. Créer une alchimie, une proximité, en cultivant la différence, voilà le secret des Eclaireuses, pour ouvrir la porte à un univers propice à la réussite d’une entreprise.

“Bien s’entourer, c’est s’entourer des meilleurs, écouter ses proches” ( Hapsatou Sy)

S’entourer des meilleurs

Pour Hapsatou Sy, fondatrice de la marque de cosmétiques HapsatouSy, “La réussite c’est s’entourer des meilleurs.” Entrepreneure depuis l’âge de 24 ans, selon elle,  l’idée est de fédérer autour de soi les compétences que l’on a pas soi même. En bref, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice et les compétences des membres de l’équipe doivent être complémentaires pour répondre à un besoin précis.

Elle évoque  l’étape qui consiste à choisir « les bons » collaborateurs. Cela demande dès le départ, de prendre son audace à deux mains pour emmener d’autres personnes dans l’aventure ! Oui, il faut accepter de prendre du temps pour choisir les bons collaborateurs, quitte à patienter plus que prévu, pour Hapsatou, “c’est une preuve d’exigence et d’ambition” pour signer l’avancée d’un projet. En plus d’accorder du temps, la fondatrice de HapsatouSy explique l’importance de la prise de recul qui permet de se concentrer uniquement sur ce que l’on connaît parfaitement pour confier les missions avec plus de sérénité, en laissant au collaborateur une marge de liberté. Cette ouverture est un moyen de mettre en valeur leur potentiel qui dynamisera à coup sûr l’entreprise, et apportera des idées innovantes auxquelles le fondateur n’avait lui même pas pensé.

Ecouter ses proches

Au sujet de l’entourage naturel (la famille, les amis), Hapsatou Sy confie : “Peu importe leurs conseils, ils seront bénéfiques : leurs doutes donnent envie de se surpasser et de les impressionner, et leurs encouragements sont une dose d’énergie indispensable.” Les proches qui gravitent autour d’un entrepreneur, membres de la famille, amours, amis sont un soutien et souvent les premiers ambassadeurs des créations, parfois même les premiers à donner un coup de pouce financier ou offrir leur temps précieux.

Famille et amis de l’entrepreneur sont en fait embauchés bien avant les autres collaborateurs ! Ils encouragent et savent pointer du doigt nos failles, rappeler nos limites ou nous empêcher de baisser les bras face à des difficultés musclées.

“Savoir s’entourer, c’est échanger, partager et ne pas hésiter à demander de l’aide si besoin ” ( Cendrine Genty)

Demander de l’aide

Cendrine Genty, fondatrice du projet L se réalisent, explique l’importance des réseaux d’accompagnement pour un entrepreneur. Elle-même passée par la CCI Paris,  témoigne : “La transmission d’informations et l’accompagnement à la fois professionnel et humain, en amont de la création d’entreprise, permet d’avoir des retours concrets et personnalisés sur l’ensemble des nombreuses questions ( juridiques, administratives) que l’on se pose durant cette période.”  Son expérience lui a montré importance de cet accompagnement d’un point de vue professionnel et psychologique.

Les réseaux d’accompagnement, tels que les incubateurs, accélérateurs, ou pépinières sont faits pour soutenir l’entrepreneur. Ils permettent d’échanger, de casser l’isolement, et de rencontrer des créateurs issus de domaines diversifiés. Travailler dans des espaces de co-working permet de “faire du réseau”, et de casser l’isolement : l’ascenseur, le déjeuner ou encore la pause café sont autant de moments clefs et inattendus qui construisent spontanément un réseau de relations.

Echanger et partager

Au sujet de la concrétisation du projet entrepreprenarial, Cendrine Genty rappelle que l’on est rarement multi-polyvalent. Elle compare cette étape à la construction d’une maison, pour expliquer les difficultés que tout un chacun rencontrerait en décidant de travailler seul. Cendrine suggère donc de partager ses idées en procédant ainsi : “Visualiser ses besoin en terme de complémentarité et composer le plus tôt possible une équipe répondant aux besoin de l’entreprise”. Cela représente pour elle une chance de réussite et de viabilité, pour le projet mais aussi pour l’entreprise.

Il est primordial d’exprimer ses besoins, d’en parler autour de soi. Elle  confie “ Chacun fait le pari de croire en l’autre, en un projet, en des compétences. Après nul n’est devin, il n’y a que l’action et l’expérience qui permettent de savoir si un choix se révèle être le bon ou pas”.

L’entourage de l’entrepreneur est illimité, connu et inconnu. En somme, c’est le monde qui l’entoure. Le plus difficile pour un porteur de projet est de pousser la première porte, qui ouvrira la voie à un cercle de soutiens toujours plus important. L’entourage en tant que pilier de l’entrepreneur, se construit et s’entretient.

Ils nous font confiance