Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

En Russie, une prime de féminité provoque un tollé

06.06.2019

Une jupe et un maquillage sophistiqué en échange d’un bonus de 100 roubles ? C’est ce que propose l’entreprise russe Tatprof à ses employées. L’initiative, abondamment relayée par la presse du pays, a suscité des réactions indignées sur les réseaux sociaux.

« Marathon de la féminité »

Spécialisé dans la production de pièces en aluminium, le groupe Tatprof, fournisseur officiel du dernier Mondial de foot en Russie, a récemment lancé, sous l’impulsion de son PDG, un « marathon de la féminité » d’une durée d’un mois. Le principe : inciter ses employées – qui représentent 30 % de la masse salariale – à dévoiler leurs gambettes et à se maquiller en leur octroyant, en contrepartie, une prime de 100 roubles (environ 1,40 euro). « Nous espérons que cette action permettra à nos dames de sentir leur féminité et leur charme lorsqu’elles opteront pour une jupe ou une robe. Et c’est une excellente manière d’unir nos équipes », a argumenté une porte-parole de l’entreprise, basée au Tatarstan.

Bad buzz

Une soixantaine de femmes auraient envoyé la photo de leur silhouette à la direction pour recevoir leur récompense, a également fait valoir la compagnie. L’initiative, dont les médias russes se sont fait l’écho, a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. Cette prime controversée a, entre autres, été qualifiée de « sexiste » et de « rétrograde ». Sur sa chaîne Telegram, la célèbre blogueuse féministe Zalina Marshenkulova a, quant à elle, dénoncé un « retour à l’âge des ténèbres ».

> Les hommes mal à l’aise avec leurs collègues féminines depuis #MeToo

> Comment survivre aux attaques sexistes ?

Ils nous font confiance