Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Développer son charisme

08.10.2018

L’un des talents des leaders est de savoir conquérir les cœurs pour obtenir ce qu’ils désirent. Une compétence innée chez certains mais qui, le plus souvent, s’apprend. Sandrine Meyfret, dirigeante du cabinet Alomey, spécialisé en management et leadership, nous livre ses conseils.

Les plus grands leaders font preuve de charisme. Le petit Larousse décrit celui-ci par ces mots : « grand prestige d’une personnalité exceptionnelle, ascendant qu’elle exerce sur autrui ». Une définition que revisite quelque peu Sandrine Meyfret, sociologue, executive coach, chargée d’enseignements à HEC Entrepreneurs, co-fondatrice d’Alomey, conseil en management et leadership et auteure de « Gagnez en impact » aux éditions Eyrolles. Selon elle, le charisme est « la propension à influencer l’autre sans être perçu comme autoritaire, à lui faire faire des choses naturellement pour soi ». Une manière d’être qui se cultive, même si certaines personnes présentent des prédispositions naturelles. Pour faire preuve de charisme, nul besoin d’être physiquement imposante ou belle. « Regardez des personnes comme Gandhi, Napoléon ou Mère Thérésa… Ils n’étaient pas grands mais ils avaient quelque chose en plus, une énergie rayonnante », souligne Sandrine Meyfret. Ainsi, il y a deux formes de charisme selon l’experte. La première concerne les personnes à qui il suffit d’entrer dans une salle pour attirer tous les regards. La seconde ne se voit pas de prime abord mais se manifeste lorsqu’elle s’exprime, s’anime… Elle dégage des vibrations. Pour gagner en charisme, cela passe par un travail sur soi, la relation entre soi et les autres et enfin la manière dont on va travailler avec eux.

Se défaire de ses peurs et croyances limitantes

Pour avoir un impact sur les autres, il faut travailler sa confiance en soi, sa pensée positive, lire des ouvrages sur le développement personnel… Lorsque l’on entreprend, il faut avoir un objectif en tête pour l’atteindre et tenir bon contre vents et marées. « Il faut essayer de rayonner dans son travail, se dire qu’on fait le nécessaire pour que ça aille bien et garder sa motivation intacte en se rappelant pourquoi on fait les choses », précise Sandrine Meyfret. Bien sûr, la vie réserve son lot de surprises et de déconvenues. Mais pour les surmonter, plutôt que de les considérer comme des échecs, il faut les percevoir comme des leçons nécessaires pour apprendre et rebondir.
Point de charisme sans audace. Mais souvent, la peur fige les élans. Les croyances limitantes brident les envies. Il faut pourtant les dépasser pour s’accomplir, donner une image positive et susciter l’adhésion. « Notre esprit compte beaucoup. La peur nous anime depuis qu’on est dans une vie qui se veut de plus en plus sécuritaire. La peur d’avoir peur paralyse. Il ne faut pas fuir les pensées négatives ni considérer la vie comme un combat alors que c’est une aventure. Face aux obstacles, il faut se demander comment on fait à présent, comment faire quelque chose d’autre de cette expérience ? », encourage la consultante. La question du point de vue est donc primordiale.

Donner une bonne image de soi

La première impression que l’on donne de soi compte beaucoup. Une personne charismatique se tient droite, relève la tête, parle d’une voix distincte. Sa tenue vestimentaire importe également. « On ne s’habille pas n’importe comment devant n’importe qui. C’est la première opinion qu’on gardera. Ca ne veut pas dire non plus qu’on use de ses charmes en portant une mini jupe pour être admirée au risque de ne plus être écoutée. On est alors dans l’attirance et non dans le charisme », nuance l’experte. Lorsque l’on prend la parole, mieux vaut bien connaître son sujet. Il faut alors approfondir ses connaissances pour s’améliorer et mieux les partager. Le charisme s’acquiert aussi par les expériences, notamment les engagements pour des causes et des associations.

Oser aller vers les autres

Dans une société où le numérique et les réseaux sociaux ont le vent en poupe, la relation à l’autre évolue. Derrière l’écran d’ordinateur, la timidité s’efface. Il est plus facile d’entrer en relation avec une personne par le biais de Linkedin qu’en allant frapper à la porte d’une entreprise, par exemple. Pourquoi ne pas engranger ces petites victoires pour en faire une force et oser faire de même dans d’autres situations, dans la vie de tous les jours ? Que risque-t-on à sourire, à engager la conversation, à exposer son point de vue ? L’idée est de retrouver le goût de parler aux autres, de partager dans une approche positive et cordiale. Pour dépasser ses appréhensions, Sandrine Meyfret propose des challenges à ses clients comme le fait d’aller vers un inconnu pour poser une question et lancer la discussion. Autre exercice efficace pour développer son charisme, celui de la boulangerie : commander du pain dans une boulangerie et faire en sorte que l’on vous donne le meilleur sans rien dire ou faire. « Ca passe par le verbal et le non verbal. On doit prendre conscience de l’énergie que l’on transmet et réussir à délivrer de bonnes vibrations. On va ainsi inciter la boulangère à donner son meilleur pain sans qu’elle-même ne sache pourquoi elle le fait. C’est le principe des neurones miroirs démontrés par les neurosciences : si on porte du stress, de la colère ou de l’indifférence les autres le ressentent et ça n’attire pas. Tout se joue dans la question du don et de l’amour qu’on porte aux autres », confie la spécialiste.

Avoir un échange de qualité

Une fois l’échange engagé, il faut travailler sa capacité à être présent, être en pleine conscience de l’autre et de soi. La personne charismatique écoute vraiment ce qu’on lui dit. Elle ne cherche pas ce qu’elle va répondre, elle cherche à écouter, à comprendre. Elle accepte que son interlocuteur soit différent d’elle et lui fait confiance pour qu’il ait la même attitude vis-à-vis d’elle. « Plus on considère l’autre, plus il nous considère », résume Sandrine Meyfret qui encourage ainsi à parler avec son cœur, à dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. A force d’entrainement et de mises en situation, les contacts avec les autres deviendront de plus en plus naturels. Votre personnalité s’affirmera et vous susciterez l’adhésion par la qualité de votre présence et votre confiance en vous et en l’autre.

Le site du cabinet de Sandrine Meyfret : http://www.alomey.com/ et http://www.gagnezenimpact.com/fr/

Ils nous font confiance