Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Comment rattraper une bourde au travail ?

19.12.2018

Présentation à côté de la plaque, email envoyé au mauvais destinataire, rendez-vous zappé ou deadline expirée depuis une quasi éternité, au travail comme dans la vie privée on nous l’a assez répété : l’erreur est humaine. Alors plutôt que de paniquer et de poser en douce votre démission sur le bureau de votre boss avant de disparaître en changeant de nom, découvrez nos conseils pour assumer vos bourdes et repartir du bon pied !

Ne pas se culpabiliser inutilement

Pour Thierry Dubois, Fondateur et Président du Groupe Savoir-Faire dont la mission est d’accompagner cadres, dirigeants et consultants dans leurs parcours professionnels ; « En 2018 on a le droit de ne pas être parfait ! ». Une aubaine quand on pense au nombre de maladresses que nous avons déjà tous commises et toutes celles qui nous attendent encore au coin d’un dossier. Parce qu’on a le droit à la maladresse il est avant tout essentiel de dédramatiser les choses et de relativiser l’impact de l’erreur en question. Selon Thierry Dubois il faut « faire attention à ne pas amplifier le sentiment de honte et retrouver une certaine sérénité ». Ce sentiment de culpabilité est d’ailleurs pour notre expert plus présent chez les femmes, qui dans le cadre de leur travail peuvent parfois souffrir d’une impression d’illégitimité ou d’imposture.

Alors on se pose, on respire et on passe à la phase suivante avec zénitude : la confrontation.

Reconnaître son erreur immédiatement

Vous avez commis une bourde, certes, mais vous n’êtes ni la première, ni la dernière et la meilleure façon d’agir une fois la boulette constatée est de tout de suite mettre les mots sur votre erreur. « La première chose à faire est de reconnaître votre bourde, de vous excuser et d’expliquer qu’il y a eu malentendu ou que vous avez mal compris l’objectif » explique Thierry Dubois, « Il faut être professionnel, reconnaître très simplement qu’il s’agit d’un accident et ne pas chercher à trop se justifier ». Pour notre expert l’empathie est également un atout pour se dépatouiller de cette situation : « N’hésitez pas au moment de vous s’excuser à anticiper les émotions provoquées chez votre supérieur par votre erreur et commencez pourquoi pas par un « vous devez m’en vouloir terriblement… » », l’abcès sera crevé et il ne vous restera plus qu’à proposer des solutions pour réparer votre erreur et vous mettre sérieusement au boulot !

Mieux vaut prévenir que guérir

Les bourdes au travail sont souvent le résultat d’un problème de communication et reposent, dans le cas par exemple d’un dossier à côté de la plaque, sur un malentendu. C’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à demander à votre interlocuteur de reformuler sa requête si vous avez le moindre doute. Souvent par gène et par crainte d’être jugé on n’ose pas faire répéter, c’est pourtant le meilleur moyen de clarifier une mission et d’éviter de se retrouver par la suite dans une situation stressante. N’oubliez pas qu’une erreur n’est que très rarement la responsabilité d’une seule personne et qu’elle résulte la majeure partie du temps d’un problème organisationnel au sein de l’entreprise. Et pour le reste, comme Thierry Dubois l’a fait durant notre interview, nous citerons simplement le 4ème accord toltèque : faites de votre mieux !

> Comment transformer votre ultra-sensibilité en atout au travail ?

> Sexe au travail, des liaisons dangereuses ?

Ils nous font confiance