Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Comment passer les fêtes en restant zen ?

Noël approche, et pour certains, cette période festive ne va pas sans entraîner quelques appréhensions. Auteure de l’ouvrage La relaxation pour tous, la sophrologue Noëlla Jarrousse nous donne quelques pistes pour passer les fêtes en toute sérénité.

Mais d’où vient le stress de Noël ?

 Pour un Français sur cinq*, la période de Noël est une source de stress non négligeable. Budget serré, peur de ne pas trouver le bon cadeau, de rater le repas de Noël, d’essuyer les critiques de belle-maman… « Le caractère obligatoire de cette réunion de famille est à l’origine de nombreuses angoisses. C’est un moment où l’on rassemble des personnalités qui ne vont pas forcément ensemble. Chacun devra apprendre à gérer ses émotions pour que ce qui doit demeurer une joie ne se transforme pas en stress », explique Noëlla Jarrousse.

Anticipez positivement

Notre stress provient la plupart du temps de l’anticipation négative d’un événement. « Avant Noël, prenez le temps de visualiser positivement la célébration. De cette façon, le cerveau se met dans les meilleures dispositions possibles pour bien vivre le moment », conseille la sophrologue.

Respirez !

Si vous sentez le stress monter et les pensées négatives affluer, fermez les yeux et appliquez la technique du STOP. « Inspirez sur deux temps, et expirez sur quatre temps.  Pensez à une image calme (convoquez toujours la même image) », indique Noëlla Jarrousse. Vous pouvez même le faire le jour J dans la cuisine ou les toilettes : personne ne s’en rendra compte et cela vous permettra de vous calmer instantanément.

Faites des listes

Pour ne pas stresser, osez faire des listes : les cadeaux à ne pas oublier, les convives à ne pas mélanger, et pensez au plan de table. « Par exemple, ne mettez jamais deux taciturnes ou deux sanguins côte-à-côte », note la sophrologue.

Donnez des missions à chacun

Durant le repas de Noël, il faut (presque) toujours supporter celui qui met son petit grain de sel. « Repérez les égocentriques et n’hésitez pas à leur donner des tâches. Par exemple, vous pouvez envoyer l’amateur de vin finaliser l’achat des dernières bouteilles en prétextant avoir conservé une petite cagnotte pour les boissons », poursuit Noëlla Jarrousse. 

Ne vous vexez pas

Vous craignez que votre cadeau de Noël ne plaise pas ? « Sachez que la moitié des présents sont retournés le lendemain alors ne vous vexez pas et osez dire à l’avance que vous avez glissé un bon d’échange dans le paquet ».

Ayez toujours une solution de repli

Pour éviter le stress, anticipez ! Par exemple, ayez toujours un plat vegan en back-up ou encore quelques livres pour petits et grands qui vous dépanneront toujours en cas d’invité imprévu.

Rangez votre épée

Le soir de Noël n’est pas le bon moment pour régler ses comptes ! « Déjà, lorsque l’on reçoit, l’idéal est de ne pas se mettre trop en avant pour ne pas s’exposer aux critiques, mais plutôt de faire briller les autres (surtout les plus pénibles !).  Ensuite, on peut aussi prévoir quelques répliques bien senties qu’on lancera avec humour et tact. L’idée est de trouver le juste milieu entre ne pas se taire et se fâcher », conseille la sophrologue.

Occupez les enfants

Pour les enfants, le repas de Noël peut sembler interminable. Prévoyez donc des jeux et dessins animés pour les plus jeunes. Parmi les plus grands, nommez des responsables à tour de rôle qui viendront voir la maîtresse de maison en cas de conflit (et non les parents !).

Prévoyez une petite balade

Pour ne pas que le repas s’éternise, notamment le 25, n’hésitez pas à sortir faire une petite balade, quitte à prendre le dessert pour le goûter. En général, tout le monde sera partant !

*Sondage YouGov pour 20 minutes

@Paojdo

 

 

 

 

Ils nous font confiance