Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Capital investissement: où sont les femmes ?

02.12.2018

Alors que des femmes de premier plan comme Mercedes Erra, cofondatrice de BETC et présidente exécutive d’Havas Worldwide ou encore Céline Lazorthes ( Leetchi & Mangopay) signent dans Les Echos une Tribune pour dénoncer le manque de financement des fonds d’investissement vers des startups fondées par des femmes, voici en écho, les résultats de l’étude “Invest avec elles” sur la mixité dans le monde de la finance réalisée par Deloitte et France Invest. Ceci explique cela !!

Selon l’étude Deloitte et “France Invest”, Les femmes représentent 39% des effectifs dans le capital investissement en 2017, soit une stabilité par rapport à 2016 (-1%). Quant au pourcentage de femmes au sein des équipes d’investissement, il s’élève à 22%, mais présente une forte disparité selon les grades. En effet, si les femmes représentent en 2017, 32% de l’effectif des chargés d’affaires et analystes, la mixité reste très faible au delà de ce grade, les hommes représentant 85% des associés et 84% des membres du comité exécutif.

Un certain volontarisme semble pourtant à l’oeuvre comme le montre ces chiffres: en 2017, 26% des promotions au sein des équipes d’investissement ont été obtenues par des femmes, tous grades confondus, soit 6 points de plus qu’en 2016 et les femmes représentent 29% des recrutements effectués au sein des équipes d’investissement, un chiffre en hausse quel que soit le grade.

Le recrutement tente de privilégier la mixité

La proportion des femmes dans le recrutement des équipements d’investissement pèse chaque année un peu plus. Ainsi, en 2017, elle s’élevait à 29%, soit 5 points de plus que l’année précédente. Cette tendance s’observe sur l’ensemble des grades.
À compétences égales, 2/3 des répondants déclarent privilégier la mixité. Depuis 2011, cette proportion poursuit une hausse continue, puisqu’ils sont désormais 25% de plus à l’affirmer aujourd’hui qu’à cette époque.

La politique de mixité, se met progressivement en place

« La majorité des entreprises ayant répondu à notre enquête est consciente de l’importance de favoriser la mixité au sein de leurs équipes d’investissement. Par ailleurs, nombreuses sont celles qui constatent de réels bénéfices sur la performance et la gestion quotidienne de leur activité. La volonté de faire progresser la mixité est bien là. C’est un signal positif de plus, qui devrait se traduire à terme dans notre étude », précise Alexandra Dupont, Présidente du Club Invest avec Elles et Directrice Associée de Raise.

56% des sociétés interrogées affirment avoir un objectif de mixité au sein de leurs équipes d’investissement, soit une hausse de 5 points par rapport à 2016. Cependant, seulement 11% d’entre elles l’ont chiffré. Concernant les 44% qui n’ont pas cet objectif, 70% indiquent la prévalence des compétences sur le critère de mixité.

Et c’est là où le bas blesse sans objectif chiffré et sans actions précises, rien de changera. Les compétences, les femmes les ont, comment ne peut-on pas rappeler que les femmes sont aujourd’hui plus diplômées que les hommes. Cet état de fait a évidemment des conséquences sur le financement des start-ups lancées par des femmes qui peinent à trouver des fonds pour leurs projets. Arrêtons donc l’hypocrisie et donnons nous un objectif de financement de projets innovants portées par des femmes. Il n’est qu’à voir la qualité des candidatures des startups aux Business O Féminin awards, les talents du numérique sont là !

 

@veroniqueforge

 

Ils nous font confiance