Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Canicule et travail : vos droits et nos conseils

25.06.2019

On ne vous apprendra rien en vous annonçant que cette semaine une chappe de chaleur s’est s’installée au-dessus de la France toute entière. Si certains ont la chance d’avoir pu s’exiler près des côtes, ceux qui restent fidèles à leur poste de travail vont devoir jouer de techniques pour supporter au mieux cette semaine caniculaire.

Ce weekend la Ministre du Travail Muriel Pénicaud s’est exprimée lors de son passage sur l’émission Le Grand Jury à propos des fortes chaleurs à venir et des mesures à mettre en place par les employeurs pour rendre les conditions de travail les plus tolérables possibles : “Les employeurs ont des obligations et on est en train de les rappeler fortement, on va suivre ça de près. Cela veut dire adopter les horaires en fonction de la chaleur, hydratation et puis aussi les équipements. On va être attentifs en particulier au bâtiment, puisque c’est probablement là qu’il y a le plus de risques.“.Mais très concrètement, en cas de canicule, quelles sont les obligations pour l’employeur et que dit le Code du Travail ?

Un contexte de canicule ne vous autorise pas à ne pas venir travailler

Le Code du Travail ne fixe pas de température maximum à partir de laquelle il devient interdit de travailler, par conséquent, canicule ou pas, rien ne vous autorise à ne pas vous rendre au travail. Cependant, si vous estimez que les températures représentent un danger grave pour votre santé, vous pouvez toujours exercer votre droit de retrait et rentrer chez vous en informant bien évidemment votre employeur en amont. À noter que selon l’INRS travailler au-delà d’une température de 33 degrés présente des risques pour la santé.

Les obligations des employeurs en cas de canicule

Lors de fortes chaleurs, votre employeur se doit de prendre des mesures pour assurer votre sécurité. Si vous travaillez en extérieur, il doit vous permettre de vous abriter et en intérieur veiller à ce que l’air soit renouvelé et les pièces ventilées, en revanche, rien ne l’oblige à vous offrir les joies d’une climatisation. Votre employeur se doit également de mettre de l’eau fraîche et potable à votre disposition et ce dernier peut, mais seulement s’il le souhaite puisque le code du travail ne le lui impose pas, proposer des horaires aménagés ou du télétravail pour rendre vos journées plus supportables.

Quant à la question de la tenue, sachez que 40 degrés ou pas, dans des cas de relations avec la clientèle par exemple, il vous faudra demander l’autorisation à votre employeur de faire une entorse aux codes vestimentaires habituels de votre entreprise. Pas d’arrivée en short surprise, donc.

Nos conseils pour vivre au mieux cette semaine d’intense chaleur au travail

Si vous travaillez en extérieur

Si vous travaillez en extérieur, pensez à vous protéger un maximum du soleil à l’aide de crème solaire et d’un chapeau. N’oubliez pas de vous hydrater (en cas de période de fortes chaleurs il est recommandé de boire trois litres d’eau) et munissez-vous d’un brumisateur qui vous permettra de rafraîchir votre peau et pourquoi pas d’humidifier vos vêtements. Et surtout, prenez un maximum de pauses dans des endroits frais et ne poussez pas vos limites. Si vous vous sentez faiblir, parlez-en à votre employeur et jouez le joker « droit de retrait ».

Dans le cas où votre travail vous impose de passer une grande partie de votre journée en voiture, misez sur la climatisation et veillez à avoir toujours au moins deux bouteilles d’eau à portée de main.

Si vous travaillez en intérieur

Si vous faites partie des chanceuses et chanceux qui peuvent profiter de la climatisation, veillez tout de même à ne pas oublier de vous hydrater (eau, thé, infusions) et pensez à manger léger, de préférence des légumes et des fruits riches en eau. Si en revanche vos bureaux ne sont pas équipés de climatisation, demandez à votre employeur de placer des ventilateurs et buvez 3 litres d’eau fraîche. Privilégiez les vêtements légers et munissez-vous d’un brumisateur. Dans le cas où vous ou bien l’un de vos collègues commencerait à ressentir les premiers effets d’un coup de chaleur – maux de tête, vertige, confusion ou agitation – appelez immédiatement le 15 tout en maintenant le corps hydraté.

> 6 raisons de rester travailler au bureau l’été

Ils nous font confiance