Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Ces mentors qui ont changé leur vie : témoignages d’entrepreneures

12.06.2019

Etre inspirée est essentiel. D’autant plus quand on est entrepreneure. Et quand on crée son entreprise, on se retrouve bien souvent trop seule. Pour surmonter les coups durs et affronter les difficultés, le recours à un mentor peut être salutaire. Sept entrepreneures témoignent sur la rencontre qui a changé leur vie et sur ces personnes qui les accompagnent au quotidien dans leur carrière et leur permettent d’avancer.

#Maëlle Chassard, cofondatrice et CEO de Lunii, la boîte à histoires pour enfants

« Quand j’étais étudiante, une rencontre m’a énormément inspirée et donné envie de me surpasser : Dominique Sciamma, le directeur de Strate, l’école de design où j’ai fait mes études. Il a déclenché un déclic chez moi : celui de comprendre ce que veut dire “penser en dehors de la norme” (out of the box). Durant toutes mes études, s’il ne faisait pas “whaou” lorsque je lui présentais un concept, je continuais de chercher. Il m’a soutenu lorsque je me suis lancée dans l’entreprenariat et continue encore aujourd’hui en devenant actionnaire de Lunii. »

#Anaïs Bellaloum, fondatrice de Comall, plateforme de mise en relation des étudiants freelance et des entreprises

« On dit d’un mentor que c’est une personne expérimentée qui nous pousse sur le chemin de notre réussite professionnelle. Je suis fière de dire que mon actuel collaborateur et mari, Gilles Bellaloum, est mon mentor. A la fin de mes études, j’avais déjà ce désir d’entreprendre, cependant, la séduisante stabilité qu’offre un poste en CDI l’a emportée à l’époque. Après dix années passées en entreprise, mon mari m’a aidé à renouer avec l’entreprenariat. Entrepreneur né, il a su révéler mon potentiel, me partager ses expériences, me présenter son réseau et me conseiller dans mon cheminement professionnel. Grâce à son savoir-faire et à son savoir-être, j’ai su surmonter mes moments de doutes, m’ouvrir de nouveaux champs de réflexion et apprendre de mes erreurs. Il s’est naturellement imposé à moi comme mon mentor avant de devenir mon collaborateur. Notre confiance mutuelle, autant personnelle que professionnelle, et notre vision commune de l’entreprenariat sont les facteurs clés du succès de notre collaboration. »

#Wye-Peygn Morter, cofondatrice de Réjeanne, concepteur de culottes menstruelles Made in France

La rencontre déterminante dans ma vie d’entrepreneure, c’est indéniablement mon associée Alexandra Chaubeau. Entreprendre, c’est gravir des montagnes avec des phases descendantes et ascendantes. Je n’aurais pas pu me lancer seule dans une telle aventure. Alors quand Alexandra m’a proposée que l’on s’associe, j’ai tout de suite dit oui sans hésiter. Alexandra est un véritable couteau suisse, la co-équipière de rêve ! Ne venant pas d’une famille d’entrepreneurs, j’ai rapidement compris que je n’aurais probablement jamais de mentor “personne physique” à qui me confier pour obtenir de bons conseils. Alors je suis allée chercher des mentors virtuels ! Avec Internet, les meilleurs entrepreneurs et personnes inspirantes sont à portée de main. Je les suis de près, de très près et je note les pépites, les conseils qu’ils donnent. Podcast, blogs, Youtube… J’écoute attentivement ces entrepreneurs qui m’inspirent. Par exemple, l’excellent blog de Mark Manson ou les vidéos de Simon Sinek ou encore le podcast “Le Gratin” de Pauline Laigneau où l’on peut écouter une conversation entre, par exemple, Pauline Laigneau et Augustin Paluel-Marmont, sont de vraies sources d’inspiration. »

#Eleonore Blondeau, fondatrice de CleanCup, une solution de fontaine à eau zéro déchet

« La vie est faite de rencontres. Personnellement je serais restée au fond de la classe si ma prof de compta gestion au lycée ne m’avait pas donné envie de travailler. Elle a cru en moi. Tout comme je n’aurais jamais connu ce qu’était une école de commerce sans mon professeur de droit en BTS ni compris l’éco et réussi mes concours si je n’avais pas rencontré ma prof d’éco. A l’Emlyon business school, ce sont toutes ces personnes inspirantes qui viennent transmettre leur expérience de réussite ou d’échec, les enseignements qu’ils en retirent et leur capacité à rebondir qui m’ont fait grandir. Depuis les débuts de l’aventure CleanCup®, des dizaines de personnes m’ont aidé à passer des étapes, comprendre des métiers, grandir. Parfois ce n’est que ponctuel, parfois ils restent, mais ce sont aussi des proches et des amis qui me soutiennent et croient en moi lorsque parfois je n’y crois plus moi-même. Je me nourris de ces rencontres, soit en énergie, soit en compétences, et c’est uniquement grâce à toutes ces personnes incroyables croisées sur la route que je suis la personne que je suis aujourd’hui et que CleanCup® continue d’avancer. »

#Raphaëlle Covilette, cofondatrice & CEO Kokoroe, plateforme d’apprentissage en ligne

« J’ai 30 ans, je décide de quitter un métier dans lequel tout roule pour moi pour me lancer dans la jungle de l’entrepreneuriat. Je ne me jette pas seule dans l’aventure, puisque ma soeur jumelle Elise et mon amie d’enfance Béatrice sont également de la partie ! Les débuts sont sportifs, je dois repartir à zéro et tout réapprendre : lean startup, business model, Tech… la liste est longue. Dans ce parcours du combattant, un mentor va changer ma trajectoire. Il s’appelle Nicolas Coudière, il est alors en charge de l’accélérateur lancé par Microsoft Ventures. Nous n’avons jamais parlé de « mentorat » formel, mais en réalité, je l’ai pris comme tel. Ses conseils, son niveau d’exigence et sa bienveillance sont autant d’éléments qui m’ont permis de grandir et de devenir la startupeuse que je suis aujourd’hui. Aujourd’hui, Kokoroe a 4 ans, une levée de fonds à son actif, la rentabilité est atteinte, nous formons les collaborateurs de près de la moitié du CAC 40 aux compétences de demain. Bref, un beau parcours et je n’oublie pas qu’il est le fruit de rencontres décisives et Nicolas en fait partie. »

#Valérie Segretain, vice-présidente de Aix Marseille French Tech et DG de Customer Labs, expert en relation client

« La personne qui a le plus marquée mon parcours a été Frederic Chevalier, président-fondateur du groupe HighCo. J’ai travaillé avec lui de nombreuses années chez HighCo et après HighCo. Frederic poussait les gens à se dépasser, à voir les choses avec un prisme différent et à ne pas dupliquer des modèles existants mais à créer des modèles. Aujourd’hui encore, quand je suis face à une problématique, j’essaie d’adopter cette posture, même si cela n’est pas toujours évident et couronné de succès ! Je m’appuie sur plusieurs de ses enseignements, comme rêver grand et ne pas se limiter dans son ambition, ou avoir une exigence très forte envers soi et envers les autres.

#Pauline Lahary, fondatrice de MyCvfactory, une plateforme spécialisée dans la rédaction des CV

« J’ai connu Hacène Taibi à Pékin. Je l’avais contacté pour qu’il m’aide à avoir des bureaux pour Mycvfactory, que je venais de créer. Hacène faisait partie des entrepreneurs à succès, et il adorait aider de jeunes entrepreneurs à se lancer. Après deux heures de discussion, il m’offre finalement un job dans sa boîte à lui, une agence web pour créer des sites internet et faire du référencement. Je suis restée deux ans sous son guidage : il m’a tout appris : techniques de vente, façon de prospecter et techniques du digital en Chine. Il me poussait toujours plus et croyait en moi. Et il m’a surtout donné le conseil qui a permis à Mycvfactory de décoller, celui de pivoter pour avoir un business model scalable. Au début, on proposait uniquement le service de rédaction de CV, ce qui nécessitait une ressource temps importante. Grâce à lui, l’offre a évolué vers la vente de modèles de CV pré-remplis et téléchargeables. En un mois, j’ai gagné un CA équivalent à 6 mois de prestations sur mesure. Aujourd’hui, nous échangeons toujours, même s’il vit à Hong Kong. A chaque décision importante, je lui demande son avis. Aujourd’hui, c’est lui qui lance son business : l’app Bistrot Chat pour réserver son resto par chat. Et c’est lui qui me demande conseil ! »

Ils nous font confiance