Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Les femmes, plus productives sans la climatisation

28.05.2019

Devoir enfiler un pull en plein mois de juillet au travail et rentrer chez soi avec une angine, voilà à quoi ressemble un été studieux sous climatisation. Si comme beaucoup de femmes, vous en avez ras le bol de passer des tropiques à la Sibérie tous les matins, sachez que vous possédez peut-être une nouvelle arme pour faire monter le thermostat. D’après une étude récemment menée, les femmes seraient plus productives dans un environnement plus chaud…

Les femmes carburent à la chaleur, les hommes à la clim’

Dans un papier publié par le journal PLOS One, des chercheurs de l’Université de Californie du Sud et du WZB Social Center de Berlin, ont démontré grâce à leur étude que les femmes voyaient leurs performances en langage et en mathématiques s’améliorer lorsque les températures grimpaient quand les hommes, au contraire, étaient plus performants lorsque les températures baissaient. Des résultats qui ont d’ailleurs étonné Tom Chang, auteur de l’étude, tant ils sont marqués : à chaque degré ajouté le nombre de réponses justes à des questions mathématiques augmentait chez les femmes d’1,76%. Du côté des hommes, dans les mêmes conditions, c’est en revanche une baisse de performance de 3% qui fut enregistrée.

Pour Tom Chang, difficile d’expliquer cette différence étonnante, sa piste : des réactions biologiques liées à l’écart de poids et de taille entre hommes et  femmes.

Une tendance globale au « thermostat patriarcal »

Dans ce même article la question de ce qu’on appelle le « thermostat patriarcal » est soulevée. De façon générale, la température serait, d’après un article scientifique publié il y a quelques années, basée sur les besoins d’un homme de 40 ans pesant 70 kilos. Un constat que Tom Chang a lui-même fait sur son lieu de travail « À l’Université de Californie du Sud, les femmes cachent de petits chauffages sous leurs bureaux, elles portent des sweats et ont également des couvertures sur elles.» 

Comment satisfaire tout le monde ?

Pour Chang, la température dans un lieu de travail ne doit pas être prise à la légère, la preuve étant que celle-ci influe véritablement sur les performances et la productivité de chacun : « Je pense qu’il y a deux leçons à tirer des résultats de cette étude ; tout d’abord l’environnement influe bien plus sur la productivité que ce qu’on pouvait l’imaginer. La seconde c’est qu’il est compliqué de satisfaire tout le monde. Si la moitié de vos employés cachent des chauffages sous leurs bureaux ou se plaignent de la chaleur, il faut y prêter attention. » La solution d’après Tom Chang ? Préférer des fenêtres ouvertes à la climatisation trop violente et pourquoi pas créer des espaces séparés avec différentes températures !

> Ces 8 phrases qu’on ne supporte plus d’entendre dans l’open space

> Manipulation : comment se débarrasser des parasites de l’open space ?

Ils nous font confiance