Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Qu’est-ce qu’être féministe aujourd’hui ?

26.02.2017

A quelques jours de la journée de la femme, quelques réflexions sur ce qu’être féministe en 2017.

Véronique Forge Fondatrice et rédactrice de Business O Féminin

Le combat féministe s’inscrit dans une lutte historique pour l’égalité des droits entre les hommes et les femmes mais il ne doit pas se résumer à cela. Il est également et on l’oublie parfois un combat intime, marqué par son environnement familial et affectif.

De la même façon que l’on ne naît pas femme mais on le devient, on ne naît pas femme libre mais on le devient. Les pesanteurs qui pèsent sur les femmes dans la plupart des pays du monde demeurent immenses.

Une femme a t’elle le droit d’être ambitieuse, de rêver d’une carrière sans mettre à mal son équilibre familial ? Tel est la véritable question que se posait déjà Elisabeth Badinter dans « Le conflit, la femme et la mère. »

Aujourd’hui, le retour alarmant des conservatismes politiques partout dans le monde ne laissent guère de place à l’espérance d’un monde meilleur pour les femmes tout au contraire. La lutte devient chaque jour plus insidieuse car elle ne se situe plus seulement sur le plan du droit ou de l’économie mais s’inscrit dans une redéfinition du rapport hommes/femmes, voire société/femmes.

Ainsi, combien d’hommes sont aujourd’hui prêts à assumer totalement l’ambition de leur compagne ou femme ? Peu.

Les conseils des femmes qui ont réussi leur carrière professionnelle sont invariablement les mêmes : Choisissez bien votre mari ou partenaire ! Il aura en effet un impact déterminant sur votre réussite.

Je rencontre de plus en plus souvent de femmes qui quittent leur mari après des années de mariage parce qu’elles se rendent compte qu’après avoir joué le rôle de « bonne épouse » et « bonne mère », le passage à la case : « j’ai envie de retrouver ma carrière, démarrer mon projet, penser un peu à moi… » ne passe pas.

Dans un ouvrage intitulé : « The alpha woman meets her match »*, Sonya Rhodes, psychothérapiste new-yorkaise  considère même que les femmes dites « Alpha », c’est à dire dominantes sur le plan professionnel et académique ont tout intérêt à rechercher des hommes Beta (donc non dominants) sous peine de se retrouver seules. Toutes les femmes ne sont pas “Alpha” mais toute femme peut avoir envie d’avoir un projet personnel.

Un constat pourtant: les doubles ambitions demeurent encore très difficiles à mener de concert. Les jeunes générations Y et Z sont-elles plus ouvertes ? Une étude PWC de 2015 sur les millenials tendraient à le montrer mais là encore attendons quelques années pour en être bien convaincues.

Etre féministe aujourd’hui, c’est donc parler d’ambition au féminin, aider les femmes à exprimer tout leur potentiel pour se révéler à elles-mêmes et tenir face à de vieux conservatismes malheureusement renaissants. Restons vigilantes. #girlpower

@veroniqueforge

* La femme alpha rencontre son égal (ed Harper Collins)

Ils nous font confiance