Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Twitter : 10 conseils pour bien l’utiliser

Twitter compte aujourd’hui plus de 241 millions d’utilisateurs mais pas toujours facile d’apprivoiser le petit oiseau! La spécialiste du web social Marie-Pierre Fleury nous aide à affiner notre stratégie.

Définir son objectif de présence

Avant de commencer à étudier la carte, encore faut-il connaître la destination : cherche-t-on un emploi ? Des clients ? De la visibilité auprès de qui et sur quels sujets ? Pourquoi souhaite-t-on gazouiller sur Twitter ?

Le réseau social a deux principaux usages. D’abord, Twitter est un outil de veille sur des informations, des actualités, des expertises, des centres d’intérêt ou des organisations. Le temps réel est l’un des atouts majeurs de Twitter. Ensuite, Twitter est un outil de réseautage. Il nous permet d’entrer en contact avec d’autres membres, de les rencontrer, de collaborer ou interagir avec eux. Il s’agit du point fort de Twitter comparativement à d’autres outils comme LinkedIn ou Viadeo. Ainsi, on ne cherche pas toujours à générer des milliers de followers… Souvent, une petite communauté avec laquelle on échange vraiment est plus efficace.

« Humaniser » son compte

Lorsque l’on utilise Twitter à des fins professionnelles, il ne s’agit pas non plus de se prendre trop au sérieux. Tout en axant nos tweets sur certains sujets en lien avec nos objectifs professionnels, on peut aussi partager d’autres passions en postant la photo d’un événement sportif ou d’un resto qu’on aime.

Il est important d’humaniser sa présence. La photo de profil y contribue. Elle permet de mettre un visage sur ses interlocuteurs. On évite donc de laisser l’œuf, et on choisit une photo valorisante et simple. Une photo “qui vous ressemble », car ce cliché permet aussi de se retrouver plus facilement ou d’être identifiée lors d’une conférence, un cocktail, un événement IRL (In Real Life).

Choisir une ligne éditoriale

Pour émerger parmi la foule d’anonymes et de célébrités, il faut absolument se positionner sur un créneau bien défini. On va donc établir une ligne éditoriale qui correspond à nos objectifs. Il faut se créer un réseau dans le réseau, avec des centres d’intérêt communs. Si l’on cherche par exemple un emploi dans le marketing, il faut twitter autour de ce sujet, de manière à montrer son expertise et partager son travail de veille.

Se présenter clairement

Tout comme la photo de profil doit nous identifier, il est conseillé d’utiliser son vrai nom de famille plutôt que de se cacher derrière un pseudo. Dans le texte de présentation, il est recommandé d’utiliser des hashtags pour définir nos champs de compétences et remonter dans les filtres de recherche. On manie l’humour avec tact. L’objectif est d’inciter les personnes à venir vers nous. On met bien entendu à jour son texte de présentation, mais on évite de changer trop souvent notre avatar car il est aussi un repère facile pour nos suiveurs. Comme sur Facebook, on peut choisir un fond d’écran plus personnel. Tous ces éléments contribuent à renvoyer une bonne image, mais il est aussi primordial de se concentrer sur la qualité des tweets et des interactions.

Eviter le “follow back » sans raison

La tactique la plus couramment utilisée pour augmenter le nombre de ses followers, est de suivre un peu n’importe qui et de le retirer s’il ne s’est pas abonné à notre compte en retour. Une stratégie souvent peu intéressante. Il est davantage conseillé de qualifier son audience : mieux vaut une petite communauté qui nous suit avec attention que des centaines de personnes qui n’ont rien à nous apporter, et auxquelles on n’apporte rien non plus. En revanche, lorsque l’on est dans une pure logique business, on peut chercher à augmenter son nombre de followers, avec parmi eux des clients potentiels, des fans ou des influenceurs qui vont contribuer à la visibilité et amplifier la communication.

Identifier les personnes à suivre

Comme on vient de le voir, il ne s’agit pas d’ajouter n’importe qui pour augmenter notre réseau. Les bonnes personnes à suivre sont celles qui vont partager des contenus qui nous intéressent, avec lesquelles on gravite dans le même domaine d’activité ou autour des mêmes centres d’intérêt. Twitter va aussi nous proposer des profils pertinents en fonction de ce que l’on poste. On peut par ailleurs découvrir les bonnes personnes à suivre à partir des hashtags (mots-clés), comme #automobile, #marketing, #ski ou #chaussures…

Utiliser au moins un ou deux hashtags

Quand on twitte, il est important d’utiliser un ou deux hashtags afin de remonter dans les fils de discussion. Il s’agit d’identifier auparavant celui qui est pertinent. Sur Twitter, on apprend beaucoup en observant.

Toujours citer la personne à l’origine du tweet

Il faut toujours citer la personne à l’origine du tweet et ne pas se réapproprier son travail de veille ou autre… : question de fair-play et de respect. On mentionne aussi les journalistes ou blogueurs à l’origine d’articles que l’on commente. On peut remercier la personne d’avoir partagé ce contenu ou encore donner son avis et ainsi engager la conversation. Pour ce faire, mieux vaut ne pas utiliser les 140 caractères afin de permettre aux followers de retweeter et de s’exprimer éventuellement.

De l’art de retweeter

Retweeter est important, mais cela ne se fait pas n’importe comment. Il est en général conseillé de retweeter manuellement (RT), en laissant la première partie telle quelle, puis en écrivant un éventuel commentaire. Cela apporte davantage de plus-value que le retweet automatique. Plus que d’être dans la publication, il est essentiel de s’inscrire aussi dans l’échange, qui est à la source de Twitter.

Rester crédible

Le ton que l’on emploie est bien entendu très important, et il doit être en corrélation avec notre objectif et notre ligne éditoriale. On peut par exemple utiliser des abréviations du moment qu’elles sont connues, ou encore faire quelques jeux de mots… à condition de rester pro si c’est votre objectif ! Il s’agit d’arriver à un juste dosage entre la crédibilité et une communication qui reste humaine, enlevée et rythmée. Chacun doit s’exprimer en fonction de sa personnalité.

@Paojdo

* Ex-DRH, Marie-Pierre Fleury est la fondatrice de la plateforme @idcarrieres et de @candenRH.

Et aussi :

> 10 conseils pour bien utiliser LinkedIn

> 5 objets high-tech à emmener en voyage

> 10 astuces pour développer notoriété et visibilité sur les réseaux sociaux

 

Ils nous font confiance