Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Pilates : dites oui au sport chouchou des stars !

Promesse d’un corps allongé et affiné, le Pilates est très pratiqué outre-Atlantique. En France, la discipline fait de plus en plus d’émules. Première formatrice en France de STOTT PILATES, Julie Midgley nous explique ses bienfaits.

Julie MidgleyDe Katharine Hepburn à Miley Cyrus en passant par Pippa Middleton et toute la clique des Anges Victoria’s Secret, le Pilates est depuis longtemps l’ami des stars. Une explication très simple à cela : cette discipline permet de se sculpter une silhouette féminine, à la fois tonique et en longueur. Le corps est transformé, et les adeptes apprennent à se tenir droites, ce qui est essentiel ! Faire de la gonflette n’est donc pas le propos, en revanche, ce n’est pas pour autant que le Pilates est uniquement réservé aux sportives du dimanche. « A l’origine, j’étais très fan de sports type Boot Camp. La première fois que je suis allée à un cours de Pilates, j’étais sceptique… Mais j’ai tout de suite adhéré, j’ai senti des muscles que je ne connaissais pas », explique Julie, formatrice pour la méthode STOTT Pilates, Merrithew Health and Fitness, et enseignante à Mougins et à Cannes.

Une technique plébiscitée par les danseurs

La technique a été élaborée par Joseph Pilates au début du XXsiècle. Très malade durant son enfance, ce touche-à-tout s’est soigné en pratiquant de multiples disciplines : boxe, natation, cirque… Jusqu’à développer sa propre méthode basée sur le rééquilibrage des muscles du corps, en renforçant les plus faibles et en étirant les plus tendus. Tout le travail s’effectue à travers des postures tenues et une respiration particulière, visant à assurer le maintien de la colonne vertébrale et l’équilibre. Joseph Pilates a ensuite développé son concept à l’hôpital, en concevant des lits comme une salle de gymnase, d’où la présence encore aujourd’hui de ressorts pour augmenter la résistance, et d’un appareil ressemblant fort à un lit. Le Pilates a rapidement rencontré un vif succès chez les danseurs, notamment à New York dans le studio du créateur originel.

La méthode STOTT PILATES

La méthode STOTT PILATES qu’enseigne Julie reprend les mêmes principes, mais avec une différence fondamentale : contrairement à Joseph Pilates qui partait du postulat que nous naissions avec la colonne vertébrale droite, STOTT PILATES met l’accent sur l’importance de travailler avec les courbes naturelles de la colonne. « On insiste aussi beaucoup sur la position du bassin et la stabilisation des omoplates, ce que l’on ne faisait pas auparavant », précise Julie Midgley. Enfin, on associe la respiration avec le mouvement naturel du corps.

Travailler les muscles en profondeur

Contrairement à certaines disciplines de fitness, le Pilates permet de travailler les muscles en profondeur : d’abord les petits muscles près des articulations, puis les grands muscles. Il s’agit aussi d’apprendre à adopter la bonne posture au quotidien (ventre rentré, bassin en position neutre), que l’on soit en cours ou sur sa chaise de bureau pour protéger le dos. Julie parle de « stabilité dynamique ». Il ne faut donc pas confondre le Pilates avec le yoga, car « en Pilates, on ne s’arrête jamais, tous les mouvements s’enchaînent », affirme la spécialiste.

IMGP0863Eviter les blessures

L’un des autres gros avantages du Pilates est de protéger les mordues de course ou autres sports intenses d’éventuelles blessures. C’est aussi valable pour les disciplines de fitness habituelles : faits dans la précipitation et sans assez d’explications, les exercices peuvent être mal exécutés et causer par exemple des dommages aux genoux pour les squats, ou au dos pour les exercices de gainage. Outre-Atlantique, le Pilates est carrément recommandé par les médecins pour soulager des douleurs comme l’arthrose, et les instructeurs, à l’instar de Julie, reçoivent une formation théorique importante sur l’anatomie. « La sécurité est primordiale pour nous et on s’adapte à chaque corps », insiste-t-elle. Les cours sont très intenses et efficaces, ce qui ne dispense pas ses adeptes de pratiquer des disciplines cardio à côté. « Le but du Pilates n’est pas d’entraîner le cœur. De mon côté, je cours aussi deux ou trois fois par semaine en plus. C’est important de faire du running, du vélo ou encore de la natation en complément », soutient Julie Midgley.

Corps et esprit connectés

Autre principe fondamental du Pilates : tout passe par la connexion entre le corps et l’esprit. Certaines poses peuvent être douloureuses, ce sera donc grâce à la respiration et la concentration qu’elles pourront être tenues. « Je crois aussi que le bénéfice principal du Pilates est la meilleure connaissance de notre corps », poursuit Julie.

Pilates reformerFocaliser sur la ceinture abdominale

Si le Pilates plaît tant aux femmes, c’est aussi car on s’intéresse avant tout à la ceinture abdominale. « Un bon prof vous fera tout travailler, mais l’objectif premier est de corriger les déséquilibres de notre corps et de mobiliser la colonne dans tous les axes. Flexion latérale, extension, rotation… Avec la ceinture abdominale, on va travailler la stabilité de tout le corps », explique Julie.

Les différents outils

Le Pilates peut se pratiquer de différentes manières :

– sur tapis : c’est le mat pilates. Pour varier les exercices, on utilise des élastiques, des ballons…

– sur reformer : c’est une machine sur laquelle on peut être sur le dos, les genoux, debout. On va tout travailler.

– sur une stability chair : là encore, on travaille tout. Les bras, le ventre, les jambes.

– sur une cadillac : il s’agit de l’outil qui ressemble à un lit avec des sangles, des ressorts… Il permet de travailler très intensément tout le corps, et de faire des gainages et grands écarts en hauteur.

A savoir : le prix des séances augmente avec la sophistication des machines.

DSC00873Les différents niveaux

Le STOTT PILATES offre trois niveaux d’intensité différents. C’est le professeur qui évalue la possibilité de passer au niveau supérieur.

Fréquence d’entraînement

Pour avoir de vrais résultats, il faut faire au minimum deux séances d’une heure par semaine. Trois, c’est encore mieux. On commence à ressentir les effets du Pilates au bout de 10 à 12 séances.

Le conseil en plus de Julie Midgley :

« Tout en modération ! Manger de tout, profiter de la vie sans excès, pratiquer une activité physique régulière tout en sachant mettre son corps au repos. Trouver des sports qui nous font plaisir. N’arrêtez jamais de bouger votre corps, aimez… et respirez ! »

@Paojdo

Et aussi :

>Salles de sport : le carnet des bonnes adresses

>Muriel Hermine : Le mental des sportifs

>Test : Quel sport tendance est fait pour moi ?

>Le plan Détox 3 jours de la coach Valérie Orsoni

Ils nous font confiance