Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Pause déjeuner : 5 erreurs à éviter

Qu’il s’agisse d’un sandwich englouti devant l’ordinateur ou d’un repas d’affaires trop arrosé, voici le top 5 des erreurs à ne pas commettre le midi pour rester au sommet de sa forme avec le nutritionniste Raphaël Gruman*.

  1. Manger vite devant son ordinateur

Lorsque l’on engloutit en 5 minutes son repas devant son ordinateur, le problème est que le cerveau n’est pas concentré sur l’absorption des aliments. De ce fait, les récepteurs basés sur la paroi de l’estomac ne peuvent pas jouer leur rôle correctement en envoyant au cerveau un sentiment de satiété. Du coup, on risque d’ingérer plus de calories que l’exigeraient nos besoins alimentaires. Le même constat peut être dressé pour ceux qui mangent debout, en marchant dans la rue par exemple.

Le conseil du nutritionniste : « Il faut être dans de bonnes conditions pour déjeuner et consacrer au minimum 15 à 20 minutes pour le repas, notamment car les récepteurs évoqués ci-dessus ne sont couverts par les aliments qu’au bout de quelques minutes, le temps qu’ils se répartissent bien sur la paroi de l’estomac. Mangez donc plus lentement et en conscience afin de ne pas vous nourrir plus que nécessaire ».

  1. Tomber dans le piège des déjeuners de business

Les déjeuners de business nous mènent en général dans de bons restaurants où il est tentant de céder au menu dégustation. Attention ! Inutile de dire qu’il est peu recommandable de manger la trilogie entrée, plat, dessert tous les midis. Evidemment, gare à la consommation d’alcool, souvent de mise pour fêter un contrat avec un client.

Le conseil du nutritionniste : « Mieux vaut privilégier l’association entrée + plat + café, que plat + dessert, car il est rare que les restaurants servent des salades de fruits le midi. Mieux vaut choisir une entrée light comme une salade de crudités, un tartare de saumon ou des crustacés, qu’un dessert gourmand. Quant à l’alcool, la bonne astuce est d’accepter que l’on vous serve un verre de vin, mais de n’y tremper que vos lèvres pour au final n’en boire qu’un demi-verre ».

  1. Ne pas manger suffisamment et goûter ensuite

Lorsque l’on se rend en grande surface et que l’on achète par exemple une petite salade de crudités, on y trouvera en général que peu de protéines. Il n’y aura donc pas de sentiment de satiété à long terme. Le risque est alors de se jeter à 16h sur un paquet de gâteaux !

Le conseil du nutritionniste : « Si vous vous achetez une salade de la sorte, n’hésitez pas à prendre en plus quelques tranches de jambon pour pouvoir tenir jusqu’au dîner, et prendre une petite collation l’après-midi, du type fruit. Idem pour le restaurant japonais : les sushis ne calent pas toujours, alors n’hésitez pas à commander une salade de fruits en dessert pour avoir de surcroît suffisamment de fibres ».

  1. Consommer des aliments lourds à digérer

Les aliments gras, à base de graisse cuite, d’huile, de friture, sont lourds à digérer car ils retardent la vidange gastrique. De ce fait, ils entraînent souvent des « coups de pompe », car l’énergie du corps est utilisée par le système digestif.

Le conseil du nutritionniste : « Pour éviter la fatigue de l’après-midi, il est donc conseillé de ne pas consommer trop de graisses ni de féculents comme le riz (pas plus d’un bol chinois), les pâtes ou le pain. A l’inverse, privilégiez les protéines, les fruits, les légumes et les laitages ».

  1. Céder au repas type de boulangerie

Bien souvent, lorsque l’on est pressé, c’est à la boulangerie que l’on va s’acheter son repas de midi. Et là, autant dire que le cocktail est explosif ! Déjà, les sandwichs n’apportent pas grand chose d’intéressant mais un max de glucides. Ils ne sont que rarement au pain complet, et bien souvent, ils n’ont presque pas de protéines ni de fibres. De plus, ils sont généralement gras car on y trouve de la mayonnaise, du beurre, de la charcuterie. A cela, on ajoute en général une pâtisserie et un soda. Résultat : on fait le plein de calories et en plus on risque le coup de fatigue de l’après-midi.

Le conseil du nutritionniste : « L’idéal est d’apporter votre lunchbox de la maison avec une petite entrée de crudités, une protéine accompagnée de quelques féculents et des légumes cuits, ou encore de manger à la cantine en tâchant d’équilibrer votre menu. Evitez vraiment les sodas, même lights, car ils éduquent mal notre goût et nous portent à aimer le sucré. A la place, prenez une bouteille d’eau citronnée. »

*Retrouvez le site de Raphaël Gruman, auteur de nombreux ouvrages à découvrir aux éditions Leduc.

@Paojdo

Ils nous font confiance