Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

J’ai testé le Yin Yoga, le remède à une vie trop active

Alors que nos vies à 100 à l’heure sont devenues très « yang », tout comme nos pratiques sportives, le Yin Yoga nous entraîne dans un face à face méditatif avec notre moi profond.

Qu’est-ce que le Yin Yoga ?

Le Yin Yoga ne date pas d’hier, mais on le retrouve de plus en plus dans les salles dédiées aux pratiques yogi, parallèlement au développement de courants tels que la mindfulness. En réalité, le Yin Yoga s’apparente davantage à la forme originelle du yoga, qui a évolué ces dernières décennies vers une nature plus yang, avec des cours tels que le Hot Yoga et le Vinyasa qui demandent un réel engagement physique.

A l’inverse, le Yin Yoga est accessible à tous, et ressemble plus à une pratique méditative. Il consiste à tenir des postures entre 2 à 5 minutes, assis ou allongé, tout en s’aidant de supports (bolster, brique, sangle, couverture). Le but étant que chacun puisse trouver du confort. Si les postures paraissent douces au premier abord (sphinx, charrue, demi lacet, papillon, cloche, dragon…), leur tenue peut entraîner des sensations parfois désagréables, mais le but n’est jamais de ressentir de douleur. C’est pourquoi chacun est libre d’adapter la posture en fonction des caractéristiques de son corps.

Quel est l’objectif du Yin Yoga ?

D’un point de vue mental, le Yin Yoga a pour but de nous aider à lâcher prise et à pratiquer la présence. Le cours débute par une courte méditation, afin que chacun puisse faire le point sur ses ressentis et laisser de côté sa journée. Chacun se concentre et se fixe un objectif pour sa séance. La séance peut aussi être dédiée à une personne. Puis les postures s’enchaînent sur fond musical, avec des contre-postures pour rééquilibrer le corps. L’objectif est de parvenir à « faire l’expérience de l’immobilité », en s’empêchant de changer de position une fois que l’on a trouvé la bonne, ou en évitant de se remettre une mèche de cheveux. L’idée est d’accepter les sensations telles qu’elles sont, de les accueillir sans jugement, et de ne pas chercher la performance. Chacun a les yeux fermés, et l’on se fiche de savoir à quoi ressemble le rendu de la posture. En clair, « il n’y a rien à réussir », répète le professeur qui guide les élèves tout au long de la pratique. La séance, qui dure 1H15, se termine par 15 minutes de méditation.

D’un point de vue physique, le Yin Yoga a pour objectif de travailler les tissus conjonctifs (fascias, tendons, ligaments, articulations, os), en s’appuyant sur une respiration lente et profonde. Cela permet ainsi d’améliorer la souplesse et l’alignement postural, de soulager les tensions et de prévenir les maux de dos ou les blessures. Le Yin Yoga se concentre notamment sur les hanches, le bassin et la colonne vertébrale, des zones traversées par les 6 principaux méridiens.

L’avis de la rédaction

De prime abord, le Yin Yoga ne me semblait pas être la discipline idéale pour me défouler et me libérer l’esprit, car la pratique demande d’être capable de rester immobile et de se connecter à soi de manière profonde. Les premières séances exigent donc de faire un certain travail psychique pour ne pas être tenté de bouger pendant la posture, ou pour parvenir à maintenir sa concentration sur l’instant présent. Mais petit à petit, on apprend à lâcher prise et à ne pas s’auto-juger grâce aux paroles bienveillantes du professeur qui nous répète qu’il n’y a rien à réussir. Les positions, dont le maintien semble aisé en apparence, ne le sont pas forcément, et ce travail des muscles profonds nous aide aussi à relâcher le mental. Il y a comme un va et vient permanent entre le corps et l’esprit. Les contre-postures sont vécues comme un vrai soulagement qui aide chaque fois à se détendre encore davantage. La séance de méditation finale est un pur moment de bonheur, où le professeur nous invite à nous remercier d’être venu, et nous pousse à avoir de la gratitude envers nous-même, et tout notre corps.

Le Yin Yoga est donc une pratique puissante qui aide à se reconnecter à son moi profond. Au bout de quelques séances, il devient plus aisé de relâcher son mental. Cette capacité à faire le vide et à pratiquer la présence s’avère être une aide précieuse dans la vie quotidienne. Le Yin Yoga est donc l’activité idéale à pratiquer en complément d’autres disciplines plus dynamiques.

Cours testé dans le centre Yoga Lodge. Des cours sont proposés dans toute la France.

@Paojdo

Vous aimerez aussi :

J’ai testé le NIA, la danse qui libère l’âme

Avec le Fit’Ballet, sculptez votre corps et votre esprit

Pilates : dites oui au sport chouchou des stars

Ils nous font confiance