Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Comment se former à portée de clic

14.03.2016

Vous souhaitez booster votre carrière ou la réinventer par vous-même ? Grâce au Web, se former à distance et à moindre coût n’a jamais été aussi simple. Petit tour d’horizon des options qui s’offrent à vous pour acquérir de nouvelles compétences.

LES MOOCS

Vous avez toujours désiré fréquenter les bancs des plus prestigieuses universités de la planète ? Avec les Moocs, ou massive open online courses, c’est un rêve désormais accessible. Gratuits, ces cours en ligne sont ouverts à tous sans distinction – si ce n’est les « prérequis » parfois recommandés. Composés dans la majorité des cas de vidéos, et de quiz et exercices, ils se déroulent sur un temps donné. L’idée étant de former des promotions virtuelles d’élèves qui pourront interagir sur les forums dédiés.

Depuis une petite dizaine d’années, les grandes écoles et universités du monde entier ont creusé le sillon, bientôt rejointes par des entreprises et des organismes de formation. De nombreux actifs se laissent aujourd’hui séduire par la formule dans l’optique de faire évoluer leur carrière, de se spécialiser dans un domaine de compétences ou même de se reconvertir. Ceci d’autant plus que certains Moocs, moyennant finance, débouchent sur un certificat ou un diplôme. Avant de se lancer, il est cependant nécessaire de bien identifier ses besoins de formation et de jauger sa motivation, car suivre une session jusqu’à son terme suppose un réel investissement.

Pour vous inscrire à un Mooc, vous pouvez passer directement par les sites des écoles et universités ou bien vous tourner vers les plateformes, qui centralisent les offres de plusieurs établissements. Voici notre sélection :

> Coursera : la plateforme revendique plus de 18 millions d’étudiants et 140 partenaires à travers le monde, parmi lesquels de nombreuses institutions d’excellence. On citera Stanford, Princeton, mais aussi la Banque mondiale ou les grandes écoles françaises telles que Sciences Po et HEC. Les domaines couverts vont de l’économie (« Innovating in a digital world », par l’Institut Mines-Télécom) à l’informatique (« Build software applications », par l’université Duke), du développement personnel (« Réussir le changement », par l’ESSEC) au business (« How to finance and grow your startup », par l’université de Londres et la London Business School), sans oublier les arts ou les mathématiques. Il est bien sûr possible de filtrer les résultats en fonction du sujet qui vous intéresse, de la langue du cours et des sous-titres, et de l’agenda des sessions.

> EdX : fondée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et Harvard, la plateforme présente un catalogue plus restreint (650 cours essentiellement en anglais) mais tout aussi éclectique et élitiste, alimenté par des partenaires universitaires tels que Berkeley, McGill ou la Sorbonne, et des entreprises comme Microsoft. La plateforme mise beaucoup sur la formation continue à travers des Moocs payants en direction des professionnels. Au menu des cours débutant prochainement : « Digital branding and engagement » par l’université australienne Curtin, « The analytics edge » par le MIT, « Digital marketing, social media and e-commerce for your business » avec la Wharton School…

> FUN et FutureLearn : les plateformes française et britannique de référence. La première, conçue par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et inaugurée à l’automne 2013, regroupe les projets des universités et écoles de l’Hexagone (Le Cnam, Sciences Po, ParisTech…). D’abord limitée à une dizaine de Moocs, l’offre recouvre désormais 150 cours balayant une grande variété de sujets. Outre-Manche, FutureLearn a vu le jour à l’initiative d’une quarantaine de partenaires, dont plusieurs universités réputées du Russell Group (University College London, universités d’Edimbourg, Manchester, King’s College London…). Là aussi, les champs d’apprentissage sont multiples, du cours « How to build a sustainable fashion business » au Mooc à venir « Managing people: engaging your workforce ».

> OpenClassrooms : créé par les Frenchies Mathieu Nebra et Pierre Dubuc, le site s’est imposé comme la première plateforme européenne dans le secteur de l’e-éducation, avec plus de 1200 cours et 1,5 million de membres. Code, webdesign, réseaux sociaux… : OpenClassrooms se démarque par son offre plus professionnalisante qu’académique – très orientée sur le numérique et l’informatique –, et son choix de laisser ses cours gratuits ouverts toute l’année pour permettre à chacun d’apprendre à son rythme. Les trois formules premium permettent par ailleurs d’accéder à des services supplémentaires, l’offre la plus onéreuse pouvant déboucher sur l’obtention d’un titre reconnu par l’Etat.

LES WEBINARS 

Moins exigeants que les Moocs, les séminaires en ligne interactifs peuvent vous permettre de glaner à distance et auprès de spécialistes des connaissances sur une thématique spécifique. A la différence des conférences TED, devenues un véritable phénomène planétaire, les webinars (ou webinaires) ne sont accessibles que sur inscription. Une fois ce préalable accompli, vous recevrez une invitation et il ne vous restera plus qu’à vous installer confortablement devant votre ordinateur pour suivre l’exposé en direct ou en différé (un replay étant généralement proposé), avec possibilité de poser toutes vos questions via un chat.

Là aussi, dirigez-vous vers les plateformes, qui vous feront gagner un temps précieux grâce à leur dimension centralisatrice. Webikeo recense ainsi toute une série de séminaires en ligne dans les secteurs suivants : marketing, RH/management, e-commerce, finance, innovation & tech. Quelques exemples pour vous allécher : « 10 tendances webmarketing pour 2016 », « Et si votre compte Instagram générait des ventes ? », « Efficacité et limites de l’affirmation de soi »…

LES SERIOUS GAMES

Rien de tel qu’apprendre en s’amusant ! Comme leur nom l’indique, les serious games combinent contenu sérieux et plaisir du jeu. Et s’ils ne sauraient suffire à acquérir de nouvelles compétences en profondeur, ils peuvent aisément jouer le rôle de complément. Ou bien d’amorce, l’approche ludique constituant un bon moyen de mettre le pied à l’étrier.

Depuis quelques années, de nombreuses entreprises se sont prises au jeu en introduisant cette méthode dans leurs outils de formation. L’Oréal, Uber, Air France ou Danone ont ainsi produit des serious games pour entraîner leurs employés à affronter diverses situations professionnelles ou pour les familiariser avec de nouveaux outils. Mais si certaines firmes ont développé des jeux à destination du grand public, la majorité des serious games restent réservés à un usage interne. Il est toutefois possible de dénicher des jeux accessibles à tous sur la Toile, notamment sur le blog Serious-Game.fr, qui référence les nouveautés du secteur. Révélez la gameuse qui est en vous en testant :

> le jeu d’enquête élaboré par Adobe pour apprendre les rudiments de Photoshop, le logiciel de retouche photo

> le serious game CodeCombat, pour découvrir les bases de la programmation JavaScript

> le jeu de simulation Innov’Nation, pour se former au management de projets innovants aussi bien en interne qu’avec des partenaires extérieurs (open innovation)

> ou encore le simulateur d’entretien de recrutement conçu par l’APEC (Association pour l’emploi des cadres)

LES PLATEFORMES DE PARTAGE DE CONNAISSANCES

Partant du principe que tout le monde a un savoir à transmettre, les sites comme Superprof ou Kokoroe mettent en relation professeurs et élèves. Ces derniers peuvent sélectionner leur enseignant en fonction de leurs différents critères : domaine ciblé, localisation du cours, format, planning du professeur, évaluation de ses prestations, tarif… Naturellement, plus la communauté s’étoffe, plus les chances de trouver le prof idéal augmentent.

Fondée par Béatrice Gherara et Elise et Raphaëlle Covilette, la plateforme Kokoroe a le vent en poupe (voir notre interview). Au-delà du traditionnel apprentissage des langues étrangères et des activités artistiques et sportives, le site propose une thématique « Informatique » brassant notamment le référencement, le community management et la programmation. Nous vous recommandons également de prospecter dans la rubrique « Business », où vous trouverez à la fois du coaching RH, de l’accompagnement à la création d’entreprise ou encore des cours de comptabilité et fiscalité. A la différence des Moocs, des webinars et des serious games, cette option a un coût – avec des tarifs démarrant à 10 euros, il est néanmoins possible de préserver son portefeuille – mais présente un avantage indéniable : sa dimension humaine !

@manondampierre

Ils nous font confiance