Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Cinq conférences Ted qui vont vous inspirer !

29.09.2016

Un plaidoyer pour plus d’héroïnes féminines, un décryptage de l’influence du langage personnel sur notre personnalité ou encore les différentes façons de démasquer un menteur… Autant de sujets abordés avec brio par les intervenants des Ted Talks, ces présentations en série organisées par la Sapling Foundation, créée en 1984 afin de mettre en avant des « idées valant la peine d’être diffusées ». Voici une sélection de conférences vous apportant quelques clés essentielles à une gestion de carrière efficace.

Où sont les héroïnes féminines?

Qui parle?

Christopher Bell est directeur de l’école de la communication rattachée à l’Université du Colorado. Il y donne des cours portant sur la culture populaire, la théorie de la rhétorique ou encore les médias de masse. Il est l’auteur de plusieurs livres notamment Perspectives in Harry Potter Studies (Cambridge Scholars, 2013) ou encore American Idolatry: Celebrity, Commodity and Reality television (McFarland, 2010).

Pourquoi on aime?

“A chaque fois que ma fille se déguise en superhéros, pourquoi doit-elle s’habiller en garçon?” C’est avec cette question que Christopher Bell pose la problématique de sa conférence.”A l’horizon de cinq ans, Disney, Warner Bros et d’autres gros studios vont sortir une trentaine de films animés: deux seulement auront des personnages principaux féminins, assure-t-il. Quid des 28 autres: “il y aura bien sûr des femmes mais en quête d’amour ou bien cantonnées à des rôles de second plan.”  Pire, pour ce spécialiste de l’industrie du divertissement, si certains personnages féminins forts parviennent à s’immiscer dans quelques histoires, leurs produits dérivés restent encore trop rares.Depuis 1937, Disney a gagné de l’argent essentiellement en vendant des princesses aux petites filles,” déplore-t-il. Pourquoi les mastodontes du divertissement risqueraient-ils ainsi de modifier les centres d’intérêts des fillettes? Une conférence passionnante… et effrayante à la fois!

L’influence du langage corporel sur ce que nous sommes

Qui parle?

Amy Cuddy est professeur et chercheuse à la Harvard Business School. Ses thèmes de recherche portent notamment sur le comportement non verbal. Ancienne danseuse professionnelle, elle étudie avec minutie en quoi notre position corporelle influence non seulement notre propre psychologie mais également comment les autres nous perçoivent.

Pourquoi on aime?

Au cours de cette conférence, Amy Cuddy s’attarde sur les répercussions de notre comportement. “Prenez une classe d’étudiants en MBA”, prend-elle en guise d’exemple. “Certains sont des caricatures. Ils entrent dans la salle, s’installent pile au milieu, signe qu’ils ressentent le besoin d’occuper l’espace. Ils lèvent leur main de manière assurée.” A l’inverse, la chercheuse souligne le comportement de ceux “donnant le sentiment de s’effondrer dès leur entrée dans la salle de cours. Ils s’asseyent en se faisant le plus discret possible et osent à peine lever le bras.” Si ce type de communication  non verbale a une influence sur l’image dégagée, les conséquences sont également perceptibles sur notre propre personnalité. “Comme par hasard, les personnes puissantes sont plus sûres d’elles, plus optimistes et donc prennent plus de risques.” Tout l’inverse de celles rongées par la timidité…

Comment démasquer un menteur?

Qui parle?

Pamela Meyer dirige Simpatico Networks, une entreprise spécialiste des réseaux. Elle a dirigé de nombreux travaux de recherche portant sur la duperie dans des secteurs aussi divers que l’armée, la justice, l’espionnage ou la psychologie. Elle a également suivi des formations à l’interrogatoire, au décryptage des micro-expressions et du langage corporel. Elle est l’auteure du bestseller Liespotting (2011, Saint Martin’s Griffin).

Pourquoi on aime?

Pensez à Enron, Madoff, la crise des subprimes… Aux agents doubles, aux traîtres… Autant de facteurs pouvant mettre à mal la démocratie et la sécurité.” Au cours de sa présentation passionnante, Pamela Meyer non seulement revient sur les conséquences, parfois dramatiques, des mensonges, mais nous démontre également que nous sommes tous, consciemment ou pas, des menteurs en puissance.Chaque jour, nous mentons tous entre 10 et 200 fois”, affirme-t-elle, se basant sur plusieurs études. Et de rajouter: “deux personnes qui se rencontrent pour la première fois se mentent trois fois lors des dix premières minutes de leur échange.” Des petits arrangements avec la réalité à la limite de l’inconscience, émanant parfois de bons sentiments: “nous aimerions tous être des meilleurs parents, plus attentionnés, plus riches… Mentir est juste un moyen d’essayer d’atteindre nos fantasmes,” assure Pamela Meyer. Une conférence sur mesure pour identifier tous ces petits mensonges, portes d’entrée vers votre inconscient.

Etre heureux ne dépend (presque) que de vous 

Qui parle?

Shawn Achor est psychologue et PDG de Good Think Inc, un cabinet de conseil spécialisé sur les interactions entre potentiel humain, succès et bien-être. Des thèmes sur lesquels il a par ailleurs planché durant ses douze années passées à Harvard.

Pourquoi on aime?

“Ce n’est pas nécessairement le monde extérieur qui fait notre bonheur, mais surtout la façon dont nos neurones le perçoivent.” Pour Shawn Achor, une grande partie de notre bien-être et ne dépendrait que de nous-mêmes. Il l’affirme: seuls 10% d’un contexte donné ont une influence sur votre bonheur. Ce-dernier, sur le long terme, est déterminé par votre façon de voir le monde. Et votre disposition d’esprit aurait des répercussions plus que concrètes: “25% de votre réussite professionnelle dépend de votre QI. Les trois quarts restants découlent de votre niveau d’optimisme et de votre capacité à considérer les situations stressantes comme des challenges, non des menaces.” Une vidéo que toutes les angoissées devraient regarder!

Comment chasser ses mauvaises habitudes?

Qui parle?

Fort de vingt ans de recherches sur la pleine conscience et sujets annexes, le psychiatre Judson Brewer est un chercheur réputé sur les sujets relatifs au contrôle de soi. Il est notamment professeur à l’école de médecine de l’université du Massachussetts.

Pourquoi on aime?

“Nous sommes beaucoup plus susceptibles de crier sur nos proches lorsque nous sommes fatigués.” Un exemple parmi d’autres que prend Judson Brewer pour illustrer toutes ces mauvaises réactions ou habitudes qui ponctuent notre quotidien. “Le cortex préfontal, la partie la plus jeune de notre cerveau du point de vue de l’évolution, comprend que nous ne devrions pas réagir ainsi, mais elle se déconnecte dès que nous stressons,” expose-t-il. La solution? Le recours à la pleine conscience, laquelle “consiste à vouloir se familiariser avec ce qui se passe dans notre corps et notre esprit d’un moment à l’autre. La volonté de nous tourner vers notre expérience plutôt que d’essayer de faire partir des pulsions aussi vite que possible.” Et pour les plus sceptiques, sachez que, d’après plusieurs études, cette méthode est deux fois plus bénéfique pour arrêter de fumer que bien des thérapies approuvées médicalement.

@clairebauchart

 

Ils nous font confiance