Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Azimath Olayèmi Adjassa aide les entrepreneures africaines

18.09.2015

Femme engagée depuis longtemps pour la cause des femmes et leur indépendance financière, Azimath Olayèmi Adjassa souhaite donner à ses soeurs africaines les moyens d’aller au bout de leurs rêves. Elle nous évoque son nouveau projet 100% féminin qui verra le jour très bientôt. Rencontre.

Business O Féminin: parlez nous de vous quel est votre parcours et que faîtes vous aujourd’hui?

Azimath: Olayèmi Adjassa:  Je suis Béninoise et appartiens à l’ethnie Yoruba du Nigéria . Je suis titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Transmission que j’ai ensuite coiffé par un Mastère spécialisé en Gestion des Télécommunications de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) Dakar. J’occupe actuellement le poste de Gestionnaire de spectre pour la Mission des Nations Unies au Mali. Si vous connaissez Pour le Yoruba vous êtes cencés savoir aussi que c’est un peuple de commerçants et non d’érudits. Devinez ensuite quelle a été ma lutte pour m’affranchir de cette réalité culturelle dans un rude environnement familial marqué par la polygamie.

Business O Féminin: Quelles sont les difficultés que rencontrent les femmes en Afrique ?

Azimath Olayèmi Adjassa: C’est dès l’enfance que les ennuis s’annoncent par la non scolarisation des jeunes filles. A l’âge adulte, le tort devient pénible à redresser. La seule filière qui s’offre à la majorité d’entre nous, femmes Africaines, est celle de femme au foyer entièrement dépendante de nos maris. Ces femmes dont je fais mention n’ont pas de paroles, ni d’avis, ni de vie en réalité. Elles se conforment aux prescriptions de leurs maris. C’est un débouché malheureux qui condamne l’épanouissement de la femme et pour cela nous devons toutes travailler à la démultiplication des débouchés.

Business O Féminin: Comment souhaitez vous les aider?

Azimath Olayèmi Adjassa: La révolution du numérique notamment de l’Internet a déjà beaucoup fait. Pour donner la voix aux sans voix, j’œuvre depuis quelques années pour l’autonomisation des femmes Africaines à travers les opportunités offertes par le monde digital. La prochaine solution que j’offre aux femmes Africaines entrepreneurEs, est la mise en ligne d’une plateforme que j’ose fièrement décrire comme le Google des femmes Africaines propriétaires de startup.

Business O Féminin: Quel va être le rôle de votre plateforme concrètement ?

Azimath Olayèmi Adjassa: Sùnù Startup est le nom de la plateforme inspirée doublement de la langue sénégalaise Wolof puis du nom du pays qui est en réalité Sùnùgal. Sùnù siginife “Nos”. Sùnu Startup va au-delà d’une simple vitrine, il s’agit d’un espace de visibilité offert gracieusement à chacune de ces femmes qui ont décidé enfin de prendre en main leur vie, de réaliser leurs rêves. A travers les rubriques disponibles sur la plateforme, chaque startupEuse inscrite aura la possibilité d’avoir son propre site web (oui bien sûr) pour promouvoir ses produits et services entre autres. J’aimerais préciser qu’en plus d’être exclusivement dédiée aux femmes Africaines entrepreneures, Sùnù Startup accueille aussi bien les startup des pays francophones qu’ anglophones. C’est Sùnù Startup et c’est Nos Startup

Business O Féminin: Quels sont les prochaines étapes après votre plateforme, vos ambitions ?

Azimath Olayèmi Adjassa: Je prépare une compétition (pitch session) qui va se dérouler sur plusieurs étapes et qui récompensera les 3 meilleures porteuses de projets. J’ajoute qu’il n’y aura pas que les lauréates qui seront gagnantes. Grâce aux financiers et aux investisseurs que je m’attèle de réunir le jour du lancement officiel de la plateforme, toutes les femmes qui y sont inscrites ont d’égales chances de se faire remarquer et de se faire aider sous diverses formes. J’aimerais remercier toutes les personnes et institutions qui ont déjà réagi positivement à mon invitation et j’encourage les investisseurs tout comme les lectrices de businessofeminin.com à se joindre à NOUS.

@veroniqueforge

Ils nous font confiance