Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

Apprenez à écouter les messages de votre corps

Alors que l’on vit à 100 à l’heure, il est souvent difficile de prendre le temps d’écouter les signaux d’alarme envoyés par notre corps. Acupuncteur, kinésithérapeute, naturopathe et directeur scientifique de l’Association mondiale de médecine naturelle, Jacques Staehle nous donne la marche à suivre.

Dans votre livre Les messages du corps (éditions Piktos), vous expliquez que le corps envoie des messages à distance. Comment cela fonctionne-t-il ?

Jacques Staehle : Mon livre, c’est avant tout de la prévention. La vie est conditionnée et influencée par les énergies en provenance de la nourriture, du climat et de notre environnement. Parmi toutes ces influences énergétiques, il y a les bonnes influences, et les mauvaises, comme les tempêtes, le bruit, le froid extrême etc…. Certaines énergies négatives, qu’on appelle « perverses », peuvent nuire à une fonction du corps (poumon, cœur, foie etc…). Si une fonction est atteinte, les cellules nous en informent en nous envoyant des messages par le biais des voies de circulation énergétiques (autrement appelées méridiens). Ces messages se répercutent donc au niveau de zones sensibles comme un tendon, un muscle, une articulation… Quand j’étais kinésithérapeutes, je me suis rendu compte que les douleurs que je soignais revenaient par la suite, parce qu’elles signifiaient un problème finalement éloigné de la zone que je traitais. J’ai ensuite compris qu’en soignant la source du problème, les douleurs ne revenaient pas.

De manière générale, nous ne prêtons généralement pas assez attention à ces signaux ?

Jacques Staehle : Une douleur au ventre est intense mais ne dure pas en général. La plupart du temps, elle va signifier un problème dans la zone où émerge la douleur. Mais une douleur au coude, à l’épaule, ou au gros orteil, peut être plus facilement mise de côté, même si elle dure pendant des mois. A l’inverse, elle peut signifier un problème à distance. Après, même si une douleur émerge directement dans la zone, il va aussi être possible de la traiter à distance. Par exemple, sous le genou, se trouve le 36ème point de l’estomac. Si vous le massez, cela va améliorer directement la fonction digestive. C’est très utile quand on se sent barbouillé.

Les pieds sont aussi trop souvent négligés, pourtant ils captent directement l’énergie du sol, et pas moins de 6 méridiens passent au niveau des pieds (l’estomac, la vessie, la vésicule biliaire, foie, reins, rate-pancréas). Chaque orteil indique une fonction différente.

Comment le corps veut-il nous faire réagir avec ces messages ?

Jacques Staehle : La douleur est un signal. Par exemple, j’ai longtemps eu des ongles incarnés, sans que je comprenne pourquoi. Puis le jour où j’ai compris que c’était parce que je mangeais trop de sucres, le problème s’est arrêté. J’ai régulé mon alimentation, travaillé les points de digitoponcture etc.. Le corps veut que l’on agisse en conséquence. Ainsi, les bonnes énergies recommenceront à circuler, et la fonction ne sera plus perturbée.

De plus en plus de professionnels de santé s’intéressent aux méthodes alternatives, mais la médecine occidentale a encore du mal à travailler avec ces enseignements ancestraux…

Jacques Staehle : Oui, quand on veut essayer de comprendre la médecine chinoise, notre esprit n’est pas adapté pour saisir ce qui a été traduit et retraduit au fil des millénaires. Personnellement, c’est après avoir pratiqué 10-15 ans que j’ai commencé à décoder. Puis j’ai essayé de transmettre cela aux autres alors que notre mode de compréhension judéo-chrétien est très différent du mode asiatique.

Les choses évoluent doucement mais positivement. Il y a 50 ans, quand je rentrais dans une pharmacie pour demander 20 grammes de chlorure de magnésium, le pharmacien me demandait ce que j’allais en faire ! A l’époque, on me prenait pour un fou. Maintenant, on sait que l’on a besoin de magnésium, d’oligo-éléments, de vitamines etc. Il y a un vrai engouement pour tout cela. Les gens ont envie d’autre chose que de pilules chimiques, même si je ne suis pas contre les médicaments quand ils sont nécessaires.

Vous avez notamment développé la digitopuncture : de quoi s’agit-il ?

Jacques Staehle : Avant moi, d’autres personnes s’y étaient déjà essayées. En tant que kinésithérapeute, je n’avais pas le droit d’utiliser les aiguilles de l’acupuncture. J’ai donc observé qu’en massant les points d’acupuncture, j’obtenais de bons résultats. J’ai aussi mis au point une technique d’électro-acupuncture.

Vous avez 85 ans, quels sont donc vos secrets pour rester autant en pleine forme ?

Jacques Staehle : Personnellement, je ne consomme effectivement pas de médicaments, même si, encore une fois, ils peuvent être utiles dans certains cas.

Je crois aussi énormément au sport : il permet de régénérer le système nerveux et circulatoire, il est bien évidemment excellent pour le coeur. Je fais de la marche, que je considère comme le meilleur exercice, du tennis, du vélo… et pourtant, je souffrais de rhumatismes quand j’étais jeune ! Comme les médecins ne pouvaient rien pour moi, c’est comme cela que j’ai commencé à chercher d’autres solutions, en faisant notamment du yoga, que je continue à pratiquer encore aujourd’hui. Je pense qu’il est bon de multiplier les activités. Si vous faites des abdominaux, pensez aussi à les faire en conscience, en vous rendant compte que les abdos ont un rôle primordial dans le maintien de la colonne vertébrale.

Il est aussi essentiel d’adapter son mode alimentaire en fonction de ses possibilités digestives enzymatiques. Tout le monde ne possède pas le même capital. Certains vont ainsi avoir du mal avec le lait, d’autres le blé etc.. Normalement, la digestion doit se passer comme une lettre à la poste. Une mauvaise digestion acidifie les tissus, alors, si on veut faire du sport le plus longtemps possible, mieux vaut essayer de trouver ce qui provoque des ballonnements et des flatulences dans son alimentation. Personnellement, j’essaie de manger au maximum des aliments issus de l’agriculture bio ou raisonnée, je privilégie le poisson et la viande blanche à la viande rouge. Je pense aussi qu’il ne faut pas abuser du café, du chocolat, du vin.. et surtout ne pas avoir une alimentation trop sucrée. Je pense tout simplement que l’homme est fait pour consommer de tout, mais de façon modérée.

@Paodjo

 

Ils nous font confiance