Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

6 astuces pour éviter le coup de blues de la rentrée

La rentrée vous fiche le moral à zéro ? Drapez votre retour de douceur et de jolis projets pour replonger avec joie dans votre quotidien.

Si la rentrée est un moment parfois difficile, c’est que nous éprouvons la sensation que « notre temps ne nous appartient plus », analyse Dominique Chapot, psychothérapeute et auteure d’un livre qui arrive à point nommé : L’agenda du reste de ma vie, (éditions Ixelles). De surcroît, le retour au boulot rime pour la plupart d’entre nous avec l’enfermement, la fin des robes légères… bref, de la liberté. Pour autant, pas question de se laisser abattre. Avec ces quelques astuces, reprenez du poil de la bête et évitez l’écueil d’une rentrée trop surchargée.

 1. Reprenez en douceur

Quand certains ne se ménagent pas de sas de décompression (pour ne pas sombrer dans la déprime ?), d’autres préfèrent ne pas surcharger leur première semaine avec des dîners, rendez-vous et autres obligations. De son côté, Dominique Chapot est davantage partisane de la soft reprise pour réhabituer le corps et l’esprit à ce nouveau rythme. « Rentrer un jour plus tôt, reprendre ses activités progressivement… c’est comme pour les régimes trop drastiques ! ».

2. Ne vous fixez pas de trop gros objectifs

Boostée par le repos des vacances, on aborde souvent le mois de septembre avec tout un tas de résolutions qui nous stimulent et nous challengent. Certes, cet élan collectif nous donne des ailes, mais attention à ne pas mettre la barre trop haut. Nous avons tous notre propre temporalité, et pour certaines d’entre nous, le passage à l’automne, le 1er de l’an ou encore le printemps, seront plus propices au changement. « On se donne parfois tellement d’objectifs que l’on n’arrive pas à les tenir tous. Mieux vaut par exemple se fixer de faire 30 minutes de sport par jour, qu’un semi-marathon qui pourrait nous décourager en nous conférant un sentiment d’échec », explique Dominique Chapot.

3. Organisez-vous une routine agréable

La routine est souvent décriée… et pourtant, quoi de mieux que d’aimer son quotidien pour aborder la rentrée avec sérénité. « Le cerveau aime retrouver ses habitudes, et nous notre lit confortable, notre vie citadine (ou pas), nos amis. C’est sécurisant », affirme la psychothérapeute. Retrouver son travail peut sembler peu réjouissant, mais revoir certains collègues peut l’être, tout comme reprendre ses petits plaisirs hebdomadaires, à l’instar du shopping le samedi matin ou du yoga le lundi soir.

4. Ne planifiez pas trop de changements en même temps

On l’a dit, inutile de multiplier les objectifs à la rentrée ! Si elle est propice aux grands changements, « mieux vaut ne pas opérer tous ces bouleversements en même temps si cela est possible. L’inconnu peut être très stressant. Si l’on doit changer de travail, cela peut générer une forte source de stress, il est alors préférable de ne pas planifier un déménagement dans la foulée », martèle la spécialiste. Le changement peut être excitant et générer un stress positif, mais à condition d’être maîtrisé.

5. Gardez les bonnes habitudes de l’été

Un peu plus de sport qu’à l’accoutumée, de la lecture, des dîners avec les amis, l’apprentissage d’une nouvelle activité, un régime qui nous va bien… « Toutes ces sources de plaisir peuvent être prolongées durant l’année », avance Dominique Chapot. L’hiver, on a tendance à se refermer sur soi, alors, pourquoi ne pas déjà commencer par profiter de l’été indien : continuer à porter des tenues légères tant que le temps le permet, prendre un apéritif le soir sur la terrasse (même si elle est minuscule), pique-niquer en plein air, entretenir son bronzage … Bref, ce n’est pas parce que les vacances sont finies qu’il faut d’ores et déjà ranger au placard tous ces petits bonheurs estivaux. Et puis, pour lutter contre le coup de blues lorsque les cieux seront moins lumineux, faites-vous un album photo (plutôt que de laisser vos clichés sur un énième disque dur externe), et remémorez-vous ces moments heureux, en attendant les prochains !

6. Préparez vos prochaines vacances

Planifier les prochaines vacances pour contrer le coup de blues de la rentrée, est-ce une fuite en avant ? Non, c’est une bonne chose. « Les carottes, c’est toujours bien. Cela nous encourage à travailler pour nous offrir ces plaisirs. Un rayon de soleil à venir, ça ne peut pas faire de mal », parole de psy !

>5 spots zens à Paris

>Comment la révolution mindfull peut changer nos vies

>Chassez les émotions négatives avec l’EFT 

Ils nous font confiance