Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

5 signes qui indiquent qu’il faut changer de job

Ou comment éviter un “burn out” professionnel !

Exit le précepte des 5 ans dans une même boîte, la nécessité de changer de travail n’a rien à voir avec l’enchaînement formaté des lignes sur notre CV. L’argent est également un indicateur à manier avec précaution, car l’analyse des coûts et bénéfices d’un nouveau job ne débouche pas forcément sur un sentiment accru de satisfaction. Pour nous aider à faire le bilan, voici les conseils de Sylvaine Pascual, consultante spécialiste du plaisir au travail, et fondatrice d’Ithaque coaching.

  1. Le sentiment de découragement

Les manifestations : Plusieurs signes peuvent nous mettre la puce à l’oreille et nous indiquer qu’il est temps de nous poser des questions sur notre travail. Cela va des signes les plus légers comme la fatigue ou le ras le bol, aux signes les plus alarmants comme un sentiment de profond découragement ou le fait de ne plus éprouver de plaisir à aller au travail.

Le conseil de la coach : Dès lors que l’on ressent l’un de ces sentiments, cela signifie que quelque chose ne va pas. Ainsi, il ne faut pas hésiter à évaluer régulièrement notre satisfaction au travail (« Pourquoi ai-je moins d’entrain ? »), et à manifester notre malaise à notre manager avant même de changer de travail. A moins que cela soit un énorme ras le bol pour tout un tas de raisons, il faut toujours évaluer la marge de manœuvre que nous avons au sein même de notre travail. Une nouvelle répartition des tâches peut par exemple suffire à se remotiver.

  1. Le bore-out

Les manifestations : Quelles qu’en soient les raisons, l’ennui est l’un des premiers indicateurs qu’il faut peut-être changer de job. On parle aujourd’hui de « bore-out », qui n’est autre que l’autre face d’une même pièce avec le « burn-out ». Les manifestations sont souvent les mêmes, et le manque de stimulation au travail peut mener à des états vaguement dépressifs. De la même manière que la surcharge de travail, l’ennui mène au stress, car il n’y a rien de pire pour une personne qui aime se dépasser. A l’inverse, les gens qui aiment la routine peuvent tout à fait supporter une tâche répétitive. Les sentiments de sous-exploiter son potentiel ou d’avoir fait le tour de son poste sont également des signes qu’il faut un vrai changement dans votre travail.

Le conseil de la coach :  Ces signes sont en général de très bons indicateurs, et témoignent d’un vrai malaise. Il faut donc les prendre très au sérieux. A partir du moment où l’on se pose la question qu’il est peut-être temps de changer de travail, la question mérite d’être creusée. Il faut aussi mesurer les coûts et bénéfices d’un changement de travail, bien savoir ce que l’on ne veut plus, et étudier la possibilité d’une amélioration soit en interne, soit en externe.

  1. Le manque de reconnaissance

Les manifestations : Le manque de reconnaissance au travail se retrouve dans plusieurs cas de figure. On peut par exemple être dans une grande entreprise et se sentir comme un pion dans la masse car on ne voit pas les résultats de notre labeur. Cela fait aussi écho au management qui s’appuie sur une absence de retour sur le travail bien fait. Enfin, d’autres cas peuvent renvoyer à un manque de reconnaissance de la profession en général.

Le conseil de la coach : Les salariés sont de plus en plus vigilants sur ce point, et c’est tant mieux ! Là encore, il faut commencer par voir si les choses ne peuvent pas changer en interne, car ce ne sera pas forcément mieux dans une autre boîte. Avant de quitter une entreprise, cela peut mériter de chercher cette reconnaissance, en demandant par exemple des retours à notre supérieur. Dans le cas de figure d’un sentiment de manque de reconnaissance vis-à-vis du métier de manière générale, les choses sont plus compliquées, et cela peut ainsi mener à d’autres envies à l’instar d’une reconversion.

  1. Un problème avec l’éthique

Les manifestations : Il arrive parfois qu’après des années de bons et loyaux services, nous ne nous sentions pas bien vis-à-vis de notre travail, et que nous ne parvenions pas à lui donner du sens. Il peut s’agir d’un commercial qui s’interroge sur ce qu’on lui fait vendre, d’un banquier qui se questionne sur l’éthique de son employeur, et peut alors éprouver des difficultés à travailler dans l’établissement. Cela peut aussi concerner des métiers manuels, comme une praticienne de Thalasso qui se retrouve de moins en moins en contact avec les clients à cause de la mécanisation des centres.

Le conseil de la coach : Notre vie professionnelle peut parfois très bien démarrer mais nous amener, sans que nous nous en rendions compte, à faire des arrangements avec nos valeurs et notre éthique. Cela peut particulièrement consommer notre énergie, et le manque de sens dans notre travail peut nous mener à une reconversion totale.

  1. Les cas de harcèlement

Les manifestations : Les cas de harcèlement (moral, sexuel) sont bien entendu une raison majeure et impérieuse pour changer de travail. Outre ce cas de figure là, il peut également arriver que les relations soient difficiles ou tendues avec notre boss ou un(e) collègue.

Le conseil de la coach : Si la situation ne relève pas du harcèlement et de la pathologie, il est très important de commencer par travailler sur soi au sein de son entreprise. Tenter la communication non violente, l’affirmation de soi… car on en retirera des bénéfices pour toutes nos relations, et de l’estime de soi d’avoir réussi à dépasser cette mésentente. C’est important car il n’est pas rare que certaines tensions soient le reflet d’autres relations. Un salarié peut changer trois fois de travail et toujours se retrouver dans une situation de conflit sans se remettre en question. Le fait qu’il s’agisse de tensions avec son supérieur n’arrange pas les choses, car on peut plus facilement se mettre en position de victime. Mais avant de changer une quatrième fois de job, il y a donc un vrai travail à mener sur soi pour désamorcer certains mécanismes.

Ils nous font confiance