Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

5 exercices pour apprendre à lâcher-prise au boulot

Lâcher-prise pour mieux rebondir, telle est la promesse de Cécile Neuville*, psychologue spécialisée en développement personnel et psychologie positive. A travers 5 exercices à pratiquer régulièrement, elle nous livre la marche à suivre pour mieux vivre les situations difficiles au travail.

Qu’est-ce que lâcher-prise ?

Tout d’abord, avant de commencer à vous exercer, tentez de comprendre ce que signifie réellement cette expression. « Lâcher prise, ce n’est pas abandonner. C’est trouver le juste équilibre entre le laisser-aller et le tenir-bon. Lâcher prise, c’est avant tout émotionnel », explique Cécile Neuville.

Lâcher prise ne se décrète pas du jour au lendemain. « On dit que l’on change ses habitudes au bout de 21 répétitions. Pour désancrer une habitude quotidienne, mieux vaut donc consacrer 5 minutes par jour avec de l’intention, plutôt que de faire une grosse séance sur une journée », explique la psychologue.

Exercice n°1 : luttez contre la pression

Vous avez une grosse réunion en vue ? Un ou deux jours avant, visualisez la version idéale de votre intervention : arriver en pleine forme, avoir le bon mot, être écouté, interagir avec l’auditoire… Ensuite, relisez cette feuille la veille au soir de la réunion pour rester dans cette intention et faire travailler votre inconscient. « Cela vous permettra de penser davantage à cette vision positive plutôt qu’à la vision négative que vous auriez pu créer avec la peur », explique Cécile Neuville.

Exercice n°2 : améliorez vos relations professionnelles

Vous ne supportez plus votre boss, ou votre collègue ? Focalisez votre attention sur trois personnes qui vous apportent quelque chose de positif au travail. Listez les différents points, puis prenez votre courage à deux mains et allez leur dire. « Le fait de vous focaliser sur du positif, sur la gratitude, va vous permettre de moins ressentir la colère, car on ne peut pas ressentir deux émotions contraires à niveau égal en même temps », affirme la psychologue.

Exercice n°3 : gérez mieux l’échec

Il nous arrive tous de ne pas être performant à un moment ou un autre, mais plutôt que de ruminer nos erreurs, de nous dire qu’on aurait pu faire mieux, il est préférable d’essayer de trouver des bénéfices secondaires à nos échecs. « Essayez de trouver du sens et de l’intérêt dans ce qu’il y a de plus négatif : c’est la résilience. Ne vous dîtes pas j’échoue, mais j’apprends », martèle la spécialiste. Le soir, lorsque vous êtes tranquillement installé chez vous, une fois la panique du moment passée, prenez 5 minutes pour faire le bilan : qu’est-ce que vous avez tout de même fait de positif ? Qu’auriez-vous pu faire pour aller encore plus loin ? Ne soyez pas dans la punition, mais vraiment dans une optique d’apprentissage.

Exercice n°4 : ayez une ambition positive

Il arrive parfois que nous trouvions que notre carrière n’avance pas assez vite, que nous ne gagnons pas assez d’argent, n’avons pas un poste assez élevé. Plutôt que de vous fustiger, tentez cet exercice. Imaginez que vous fêtez vos 80 ans et que vous retenez 5 grands projets que vous avez réussi et dont vous êtes fier. Certains sont peut-être encore en cours, réfléchissez alors à ce que vous pourriez faire pour avancer ce projet. « Le fait juste de vous poser cette question engendrera quelque chose de positif », atteste la psychologue.

Exercice n°5 : déconnectez du travail

Vous avez du mal à ne pas penser à votre travail lorsque vous êtes en pause ou en vacances ? Choisissez un objet symbolique qui représente votre travail et dont vous n’avez absolument pas besoin lorsque vous êtes off. Il peut s’agir d’une carte de visite, de clefs.. Trouvez un endroit chez vous pour ranger cet objet, et déposez-le en conscience, en vous disant que le travail reste dans le tiroir. « Cela peut avoir un effet libérateur. Certaines personnes qui adoptent ce rituel n’arrivent d’ailleurs pas à lâcher prise tant qu’elles n’ont pas rangé leur objet d’ancrage », affirme la spécialiste. A vous de jouer !

*Cécile Neuville est auteur de l’ouvrage 5 minutes par jour pour lâcher prise enfin, éditions Leduc.

@Paojdo

Ils nous font confiance