Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

illustration

Newsletter
Boostez votre vie avec nos tips Carrière, Business, Lifestyle !

10 Femmes qui montent dans la Tech internationale

17.02.2015

Découvrez ces entrepreneuses, leaders et investisseuses pionnières qui révolutionnent le secteur des hautes technologies

1. Kathryn Parsons

Kathryn1-150x150Qui est-elle : Fondatrice et directrice générale de Decoded

Son parcours : Cette « entreprenette » auto-proclamée est à la tête d’une société qui veut que partout dans le monde chacun puisse apprendre à « coder en un jour ». Fervente partisane du développement personnel par le numérique, Kathryn Parsons voit les nouvelles technologies comme un vecteur d’autonomie et de confiance en soi et comme un outil pour rester à la pointe de l’innovation.

Sa vision de l’industrie high-tech : « L’univers des hautes technologies est hyper épanouissant pour une femme, car c’est un milieu où ce sont vos idées, votre raisonnement et votre vision qui intéressent les gens. »

Ses projets : Alors que Decoded s’internationalise et étend ses activités à la cyber-sécurité, Kathryn prévoit de lancer un concept de retraite Decoded, une sorte de cure digitale pour apprendre à exploiter encore mieux les dernières technologies.

Pour la suivre : @KathrynParsons

2. Eileen Burbidge

Eileen-Burbidge-150x150Qui est-elle : Associée chez Passion Capital et co-fondatrice de White Bear Yard

Son parcours : Souvent décrite comme « la Reine de la Silicon Roundabout », elle est l’une des investisseuses en capital-risque les plus prolifiques de Londres. Ingénieur logiciels de formation, Eileen était l’une des premières salariées du bureau londonien de Skype. Avec deux associés, elle a monté Passion Capital, une société qui investit dans des start-ups comme GoCardless ou Show My Homework. Elle est également la fondatrice de l’espace de co-working White Bear Yard à Londres, qui héberge des entreprises comme General Assembly et Grouper.

Ses projets : Deux ans seulement après sa création, Passion Capital a reçu près de 2 000 business plans et finance actuellement 75 créateurs d’entreprise, avec un investissement initial moyen de 243 510 euros. La société de capital-risque d’Eileen Burbidge promet des résultats impressionnants dans les années à venir.

Pour la suivre : @eileentso

3. Divinia Knowles

Optimized-Divinia-663x4071-150x150Qui est-elle : PDG de Mind Candy

Son parcours : En tant que présidente de l’une des entreprises high-tech les plus florissantes de Londres et fondatrice du premier groupe de networking entre directeurs opérationnels de la Silicon Roundabout (le quartier high-tech de Londres), Divinia Knowles est une femme très influente. C’est elle qui a bâti de zéro toute la partie finances, RH et recrutement de Mind Candy. Cette pro de l’opérationnel est aujourd’hui une mentor pour des dizaines de start-ups et d’entrepreneurs.

Sa vision de la place des femmes dans l’industrie high-tech : « On compte autour de 50 % de femmes chez Mind Candy. On aurait du mal à créer des produits sans connotation sexiste si l’on n’avait pas cette parité. »

Ses projets : Alors que son site de jeux en ligne pour enfants Moshi Monsters débarque sur mobile, Divinia Knowles veut aller encore plus loin en le lançant à l’international et en rendant ses jeux indémodables.

Pour la suivre : @diviniaknowles

4. Ruzwana Bashir

Ruzwana_Bashir-150x150Qui est-elle : Fondatrice et directrice générale de Peek

Son parcours : Ruzwana Bashir a parcouru plus de 40 pays dans le monde et se définit naturellement comme une « accro des voyages ». Pour réunir ses deux passions – les voyages et le Web – elle a donc créé Peek, un site et une appli qui permettent de s’organiser des vacances de rêve sur mesure. Basée à San Francisco, Peek est disponible dans 24 Etats des Etats-Unis mais aussi au Mexique, à Londres et à Paris.

Ses projets : Grâce au soutien de magnats du Web comme Jack Dorsey (créateur de Twitter) et Eric Schmidt (président de Google), la carrière de Ruzwana Bashir est en pleine ascension.

Pour la suivre : @ruzwana

5. Sarah Wood

SarahWood2-150x150Qui est-elle : Fondatrice et directrice opérationnelle de Unruly Media

Son parcours : Cette visionnaire à la tête de l’agence de publicité à qui l’on doit par exemple les bébés à rollers d’Evian est une experte incontestée de la vidéo virale. Si vous voulez que votre vidéo soit vue et partagée des millions de fois, Sarah Wood est la personne à appeler.

Sa vision des vidéos virales : « Le monde a découvert le cinéma au début du XXème siècle, la télé à la fin du XXème et maintenant la vidéo en ligne au début du XXIème. C’est devenu un nouveau média extrêmement puissant qui peut amener les gens à modifier leurs comportements. »

Ses projets : À la tête d’une entreprise qui emploie 160 personnes réparties sur 13 antennes dans 10 pays, Sarah Wood est également une fervente défenseuse de la parité en entreprise et elle encourage les femmes à se lancer dans le secteur des hautes technologies : « Il nous faut plus de mamans, de tantes et de sœurs dans l’industrie high-tech, pour emmener toute une génération de femmes dans leur sillage ».

Pour la suivre : @sarahfwood

6. Julia Hartz

Julia-headshotcrop1-150x150Qui est-elle : Fondatrice et présidente d’Eventbrite

Son parcours : Julia Hartz a créé Eventbrite en 2006 avec son mari Kevin, un serial entrepreneur. Depuis, leur entreprise a révolutionné le marché de l’événementiel et de la billetterie en ligne. C’est Julia qui a impulsé l’internationalisation du groupe et elle est fière de la relation de proximité qu’elle a su construire avec son équipe de 300 salariés qui ne cesse de s’agrandir.

Sa vision de l’internationalisation : « Souvent, les entreprises du Web pensent qu’acheter un nom de domaine en .com, traduire leur site et adopter de meilleures solutions de paiement ne leur apportera pas grand-chose, alors que c’est un vrai tremplin. »

Ses projets : Avec deux millions de billets vendus chaque semaine dans 190 pays et l’ouverture constante de nouvelles antennes partout dans le monde, Eventbrite a le vent en poupe et Julia est déterminée à en faire la première plateforme mondiale d’expériences en live, « le site de référence pour faire découvrir et vivre toujours plus d’expériences ».

Pour la suivre : @juliahartz

7. Clara Shih

Clara-Shih-150x150Qui est-elle : Fondatrice et directrice générale de Hearsay Social, écrivain et membre du Conseil d’administration de Starbucks

Son parcours : Clara Shih est une pionnière du community management. Après avoir terminé major de sa promotion de sciences informatiques à l’université de Stanford, elle a créé une appli pro sur Facebook qui a remporté un immense succès. Cette première réussite l’a poussée à monter sa propre société, Hearsay Social, qui tire parti de la puissance des plateformes comme Facebook et LinkedIn pour attirer des clients et développer des opportunités de business via leur activité sur les réseaux sociaux. Clara Shih siège aussi au Conseil d’administration de Starbucks, où elle a remplacé l’ancienne directrice des opérations du groupe Sheryl Sandberg.

Ses projets : Son livre The Facebook Era est en tête des ventes aux Etats-Unis. Ouvrage de référence pour tous les professionnels du community management, il est même devenu un manuel de marketing de la Harvard Business School.

Pour la suivre : @clarashih

8. Courtney Boyd Myers

cbm-1-150x150Qui est-elle : Fondatrice de audience.io, spécialiste du Web et des nouvelles technologies

Son parcours : Courtney Boyd Myers s’y connaît en high-tech. Après une carrière de journaliste technologies et analyste pour des titres comme Forbes, elle a créé l’agence Audience.io, qui aide les start-ups high-tech britanniques à s’implanter outre-Atlantique et vice-versa. La jeune femme publie également 3460 Miles, une newsletter sur les dernières actus high-tech de New York et de Londres.

Sa vision de la place des femmes dans l’industrie high-tech : « De nos jours beaucoup de femmes qui approchent de la trentaine se demandent comment elles vont pouvoir gérer leur carrière si elles fondent une famille. Une femme de 31 ans qui va chez un investisseur pour lever un million se verra forcément poser la question de savoir si elle compte avoir des enfants dans l’année à venir. Ce n’est pas évident à encaisser et c’est une situation à laquelle les hommes ne sont pas confrontés. »

Ses projets : C’est la reine des contenus. De son blog nutrition et santé Hustle and Kale à la newsletter geek 3460 Miles en passant par ses articles dans les bibles du secteur comme le site Wired, Myers écrit partout. « Vos contenus peuvent avoir différentes fonctions : améliorer ce qui se dit de votre entreprise, optimiser votre référencement naturel ou encore redynamiser votre image de marque. » Parole de maître.

Pour la suivre : @CBM

9. Sara Murray, OBE

Sara-Murray-150x150Qui est-elle : Fondatrice et directrice générale de Buddi

Son parcours : Nommée dans la liste des 10 Entrepreneurs les plus Prometteurs de 2014 du magazine Fortune, Sara Murray est la créatrice du système de traçage électronique Buddi. Elle est également propriétaire du site comparatif d’assurances Confused.com et co-fondatrice de Seedcamp, l’accélérateur de start-ups londonien qui attire des jeunes pousses de toute l’Europe.

Ses projets : Quand cette serial entrepreneuse a créé Buddi en 2006, son objectif était de fournir un système de géolocalisation pour retrouver les enfants perdus. Mais son dispositif de surveillance électronique est aujourd’hui utilisé par des gouvernements et des autorités locales à une échelle bien plus large, pour suivre à distance les personnes vulnérables ou encore surveiller les délinquants. Sara Murray espère que sa technologie supplantera à terme les bracelets électroniques portés par les délinquants.

10. Leah Busque

Leah_Busque-150x150Qui est-elle : Fondatrice de Task Rabbit

Son parcours : En 2008, l’américaine Leah Busque quitte son poste d’ingénieur logiciels chez IBM pour lancer la plateforme TaskRabbit, qui remporte un succès immédiat. Fondé sur la tradition de l’entraide entre voisins, le site permet de trouver des personnes près de chez soi prêtes à faire vos courses, vos tâches ménagères ou vos travaux de bricolage moyennant une modeste rétribution financière.

Ses projets : Grâce aux 40 millions de dollars de capital-risque levés depuis son lancement, TaskRabbit s’est rapidement étendu à l’international (notamment au Royaume-Uni grâce à Audience.io). La plateforme de services entre voisins est désormais disponible dans 19 grandes villes d’Amérique et d’Europe, « et ce n’est qu’un début » promet sa fondatrice.

Sa vision de l’ambition : « Tous les matins en me levant je me demande : comment vais-je développer encore plus mon entreprise dans les 24 heures qui viennent ? »

Pour la suivre : @labusque

@suswift

Ils nous font confiance